MÖSSBAUER EFFET

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Rudolf Mössbauer

Rudolf Mössbauer
Crédits : Hulton Getty

photographie

Spectres d'émission et d'absorption

Spectres d'émission et d'absorption
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Spectre d'absorption

Spectre d'absorption
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


Intérêt et conditions d'emploi

Les raies Mössbauer possèdent la largeur naturelle Γ liée à la vie moyenne T de l'état excité du noyau par la relation d'incertitude Γ.T = h/2π (h étant la constante de Planck), et leur résolution Γ/E0 approche couramment 10-13, ce qui fait du rayonnement gamma émis sans recul l'un des rayonnements électromagnétiques les mieux définis en énergie dont disposent les physiciens. Ce rayonnement a donné naissance à une spectrométrie à très haut pouvoir de résolution : la spectrométrie Mössbauer.

Du point de vue expérimental, un montage de spectrométrie Mössbauer comporte essentiellement :

– Une source capable de produire les photons gamma sans recul, dans laquelle les noyaux excités émetteurs sont généralement créés par la désintégration d'un isotope radioactif convenable au sein d'une matrice solide : ainsi le cobalt 57 (57Co) est-il le « parent » radioactif de l'isotope 57Fe.

– Une lamelle de l'échantillon à étudier placée devant la source et contenant, dans leur état fondamental, des noyaux absorbeurs du même isotope que les noyaux émetteurs de la source (57Fe dans l'exemple ci-dessus).

– Un dispositif permettant de mouvoir la source à vitesse variable pour modifier à volonté par effet Doppler l'énergie du rayonnement γ de part et d'autre de la valeur E0. Le spectre d'absorption Mössbauer s'obtient en mesurant le flux de photons gamma transmis par l'échantillon en fonction de la vitesse de la source et, par conséquent, en fonction de l'énergie du rayonnement. Les raies d'absorption, au nombre de six dans l'exemple représenté sur la figure, correspondent à des minimums d'intensité du flux transmis. Les vitesses requises vont d'une fraction de millimètre par seconde à plusieurs dizaines de centimètres par seconde suivant les expériences.

Spectre d'absorption

Spectre d'absorption

Dessin

Spectre d'absorption Mössbauer de57Fe dans Fe2O3, observé à l'aide d'une source mobile à raie unique. En abscisse : vitesse de la source (1 mm/s'équivaut par effet Doppler à une variation d'énergie de 4,80 10-8 eV du rayonnement de 14,4 keV). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Une structure à raies multiples comme celle de la figure résulte de l'éclatement des niveaux d'énergie nucléaire en sous-niveaux rapprochés (dits « hyperfins ») sous l'effet des influences magnétiques et électriques de l'entourage électronique. Une analogie entre énergies et longueurs permettra de mieux appréc [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÖSSBAUER EFFET  » est également traité dans :

LAMB WILLIS EUGENE (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 767 mots

Le physicien américain Willis Eugene Lamb Jr, prix Nobel en 1955, est décédé le 15 mai 2008 à Tucson (Arizona). Fils d'un technicien en téléphonie, il naît le 12 juillet 1913 à Los Angeles en Californie. Il effectue toutes ses études supérieures à l'université de Berkeley et y soutient sa thèse en 1938, sous la direction de Robert J. Oppenheimer (1904-1967). Il y étudie les propriétés électromagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willis-eugene-lamb/#i_14411

MÖSSBAUER RUDOLF (1929- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Né le 31 janvier 1929 à Munich (Allemagne), Rudolf Ludwing Mössbauer fit ses études à l'Université technique de Munich puis à l'Institut Max-Planck de recherches médicales à Heidelberg. Il étudia à partir de 1953 l'absorption des rayons γ par la matière et soutint sa thèse sur les phénomènes d'absorption résonante par les noyaux atomiques en janvier 1958. Nommé professeur à l'Institut de technolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-mossbauer/#i_14411

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 066 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Spectroscopie nucléaire »  : […] Le noyau de l'atome est lui-même constitué d'un ensemble de particules : Z protons et N neutrons. Ce système de particules liées entre elles par l'interaction forte constitue un système quantique susceptible d'exister sous plusieurs états d'énergie différente. Comme l'atome, le noyau peut passer spontanément d'un état à un autre de moindre énergie, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_14411

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre IMBERT, « MÖSSBAUER EFFET », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-mossbauer/