CORÉEArts

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Proche de la Chine, la Corée a été de bonne heure attirée dans l'orbite de sa puissante voisine. Elle en a reçu de nombreux apports, sans jamais vraiment complètement les assimiler, tout comme elle a constitué une importante tête de pont pour leur transmission vers le Japon. Dans une dynamique paradoxale de rejet dû à cette confrontation, la Corée a su tirer profit des diverses influences auxquelles elle était exposée, en développant un art aux caractéristiques propres.

Évolution générale

L'Âge du bronze

Période charnière entre le Néolithique coréen et l'Âge du bronze proprement dit, le IIe millénaire avant notre ère est marqué par l'introduction de la riziculture dans la péninsule, associée à un outillage perfectionné en pierre polie comprenant des couteaux semi-circulaires pour la moisson. Afin de libérer les terrasses basses pour les cultures, les villages se déplacent vers les pentes des collines. Les dolmens, généralement considérés comme les sépultures d'une élite naissante, apparaissent à cette époque, et une nouvelle céramique, grossière et sans décor, remplace progressivement celle de la période précédente dont les motifs géométriques se complexifient avant de disparaître.

Aux alentours de l'an mille avant notre ère, la métallurgie du bronze se développe dans la péninsule, accompagnée de sépultures en fosses dallées de pierres qui coexistent avec les dolmens. Le mobilier funéraire témoigne d'une forte hiérarchisation de la société : les armes et les miroirs en bronze, les très beaux poignards de pierre veinée finement polis, les vases rouges lustrés, les ornements de jade (dont les premiers magatama : ornements en forme de griffe) et les pierres précieuses caractérisent probablement les tombes de la classe dirigeante.

Divers ensembles de gravures rupestres à motifs figuratifs ou abstraits, des figurines animales en argile, des cuillères décorées, des visages sculptés sur bois et une flûte en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Bodhisattva assis, art coréen

Bodhisattva assis, art coréen
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vase à eau lustrale (kundika), art coréen

Vase à eau lustrale (kundika), art coréen
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Palais Kyongbok à Séoul (Corée)

Palais Kyongbok à Séoul (Corée)
Crédits : John Elk III/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Buddha debout, art coréen

Buddha debout, art coréen
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheuse en archéologie coréenne (CNRS, U.R.A. no 1474, études coréennes)
  • : écrivain, docteur en histoire de l'art
  • : ancien maître de recherche au CNRS, professeure honoraire à l'École du Louvre, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet

Classification

Autres références

«  CORÉE  » est également traité dans :

CORÉE - Géographie

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jacques PEZEU-MASSABUAU
  •  • 1 829 mots
  •  • 1 média

Longue de 800 à 900 kilomètres, large en moyenne de 200 kilomètres, la péninsule coréenne (222 000 km2) a sa façade occidentale, toute en collines et en vastes estuaires, tournée au-delà de la mer Jaune, vers la Chine du Nord. À l'est au contraire, une haute chaîne montagneuse tombant droit dans la mer du Japon (mer de l'Est) fait face à l'archipel nippon. Cette dissymétrie […] Lire la suite

CORÉE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Ogg LI, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 6 267 mots
  •  • 13 médias

La Corée est riche d'une longue tradition, qui est restée originale tout en se développant au contact de la Chine. Les nombreux mouvements de peuples dont l'Asie du Nord-Est a été le théâtre au cours de la période historique ont eu d'importantes répercussions sur la péninsule coréenne.La suzeraineté chinoise, établie dès l'époque des […] Lire la suite

CORÉE - Littérature

  • Écrit par 
  • Ogg LI, 
  • Marc ORANGE, 
  • Martine PROST
  •  • 9 748 mots

Longtemps orale, essentiellement composée de chants rituels, puis rédigée en chinois, la littérature coréenne a pris son essor au xiiie siècle, avec le développement del'imprimerie dont l'usage des caractères mobiles en plomb fut d'abord réservé à la cour. L'invention de l' […] Lire la suite

CORÉE - Cinéma

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 3 526 mots

Au début du troisième millénaire, la Corée du Sud est devenue un pays phare sur la carte du cinéma mondial. Dans l’ombre d’auteurs d’envergure internationale comme Bong Joon-ho, Hong Sang-soo ou Park Chan-wook, le pays produit un cinéma de genre très riche qui s’exporte sur tout le continent. Un retour au pr […] Lire la suite

CORÉES - Du rapprochement à la défiance

  • Écrit par 
  • Marie-Orange RIVÉ-LASAN
  •  • 2 909 mots

Les sociétés nord et sud-coréennes, confrontées en 2008 à la crise financière internationale comme le reste du monde, étaient déjà en proie à des incertitudes et à des difficultés économiques, politiques et sociales différentes, mais non pas moins cruciales. La crise larvée de part et d'autre du 38e parallèle n'est donc pas purement économique, mais traduit en plus, et depui […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Le royaume du Yamato »  : […] Par quels chemins cette puissante cour de Yamato ( Yamato chōtei ) en était-elle arrivée à se constituer, il est difficile de le savoir. On relate dans les Annales des Wei la formation au iii e  siècle d'un pays de Yamatai qui aurait regroupé plus de trente petits États entre les mains de la célèbre princesse Pimiko ; celle-ci aurait pris, dès 240, l'initiative de relations diplomatiques avec la […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le national-développementalisme asiatique »  : […] Les pays d'Asie orientale ont vécu la confrontation avec le colonialisme et l'impérialisme venus d'Occident comme un enjeu majeur, et un traumatisme. L'accumulation de chocs, de guerres, de famines, de déplacements de population, de victimes, a engendré une capacité de résistance et de rebonds, une véritable « résilience asiatique » qui explique la vigueur actuelle de ces sociétés. Depuis plus d' […] Lire la suite

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les premiers Han (206 av. J.-C.-9 apr. J.-C.) »  : […] Les insurrections qui éclatent en 210 emportent la dynastie des Qin et se prolongent par une période d'anarchie, jusqu'aux environs de 196. Des pouvoirs régionaux indépendants – résurgence des anciens royaumes du iii e  siècle – se reconstituent à cette époque mais sont éliminés par Liu Bang, fondateur des premiers Han (dates traditionnelles : 206 av. J.-C.-9 apr. J.-C.) . Toutes les mesures prise […] Lire la suite

RHEE SYNGMAN ou LI SEUNG-MAN (1875-1965)

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ, 
  • Ogg LI
  •  • 473 mots
  •  • 1 média

Président du gouvernement coréen provisoire en exil de 1919 à 1946 et premier président de la République de Corée (Corée du Sud), né dans la province de Hwanghae, descendant de la famille royale des Li, Syngman Rhee reçoit une éducation classique chinoise, puis séjourne dans une mission méthodiste anglaise. En 1896, il adhère à l'Organisation pour l'indépendance de la Corée ; en 1897, il est arrêt […] Lire la suite

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le rôle dirigeant du parti »  : […] Dans tous les États socialistes, l'économie a été dirigée par le parti dominant dès l'installation des communistes au pouvoir, que le parti se dénomme effectivement « communiste » ou non, qu'il soit formellement unique ou qu'il constitue l'élément moteur d'une « alliance » ou d'un « front » de partis socialistes. Il a rarement assuré la direction immédiate des activités économiques par son propr […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurence DENÈS, Arnauld LE BRUSQ, Madeleine PAUL-DAVID, « CORÉE - Arts », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-arts/