CONTRACEPTION HORMONALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Effets des contraceptifs hormonaux sur la production des hormones qui contrôlent le cycle menstruel

Effets des contraceptifs hormonaux sur la production des hormones qui contrôlent le cycle menstruel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les trois niveaux d’action de la contraception hormonale

Les trois niveaux d’action de la contraception hormonale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les hormones du cycle menstruel sous pilule œstroprogestative

Les hormones du cycle menstruel sous pilule œstroprogestative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Gregory Pincus,  inventeur de la pilule contraceptive

Gregory Pincus, inventeur de la pilule contraceptive
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie


Le mode d'action des pilules contraceptives

Tous les contraceptifs hormonaux agissent en modifiant le cycle hormonal de la femme. Normalement, de la puberté à la ménopause, les ovaires sont en interaction constante avec deux structures situées dans le cerveau – l'hypophyse et l'hypothalamus –, par l'intermédiaire des hormones qu'ils sécrètent : œstrogènes et progestérone pour les ovaires, FSH (hormone folliculo-stimulante) et LH (hormone lutéinisante) pour l'hypophyse, et GnRH (gonadotropin releasing hormone) pour l'hypothalamus. La GnRH contrôle la production hypophysaire de FSH et de LH, qui contrôlent, à leur tour, la production ovarienne d'œstrogènes et de progestérone. Mais œstrogènes et progestérone exercent un contrôle en retour sur l'hypophyse et l'hypothalamus, freinant en particulier leurs sécrétions lorsque leur concentration dépasse un certain seuil. Les variations cycliques de la sécrétion de ces différentes hormones sont responsables de l'ovulation (déclenchée par un pic de LH) et des modifications de l'utérus nécessaires à l'implantation d'un ovule fécondé. En l'absence de fécondation, les règles surviennent et un nouveau cycle démarre. En cas de fécondation, le corps jaune gravidique issu des cellules qui entouraient l'ovule, puis le placenta sécrètent eux-mêmes de l'œstrogène et de la progestérone, qui vont mettre l'axe hypothalamo-hypophysaire au repos, interrompre les cycles et permettre la poursuite de la grossesse.

La contraception hormonale (fig. 1) s'immisce dans ce subtil mécanisme des cycles féminins en apportant des quantités constantes d'œstrogènes et de progestatifs (dérivés synthétiques de la progestérone) pour inhiber les sécrétions de l'hypophyse et de l'hypothalamus, comme au cours d'une grossesse. Ainsi, l'association d'œstrogènes et de progestatifs, et, dans une moindre mesure, [...]

Effets des contraceptifs hormonaux sur la production des hormones qui contrôlent le cycle menstruel

Effets des contraceptifs hormonaux sur la production des hormones qui contrôlent le cycle menstruel

Dessin

Dans les cadres blancs, les organes dans lesquels les effets des hormones se manifestent. La gauche de la figure représente le contrôle d'un cycle naturel par les hormones sexuelles. Les faibles quantités d’œstrogène sécrétées en dehors de la période d’ovulation et la progestérone... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONTRACEPTION HORMONALE  » est également traité dans :

PILULE CONTRACEPTIVE

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 207 mots

Les premiers essais de contrôle hormonal de la conception furent entrepris en Allemagne dès les années 1920. Aux États-Unis, Gregory Pincus mène, à la Worcester Foundation, des recherches sur la fécondation chez les Mammifères, et montre qu'on peut contrôler la fécondation chez l'animal par l'administration d'hormones femelles. Interrompant ces recherches en 1937, il les reprend en 1953, en partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pilule-contraceptive/#i_96219

NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

  • Écrit par 
  • François AUDIGIER
  •  • 697 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le législateur engagé »  : […] Nommé secrétaire général du groupe U.N.R. de l’Assemblée en 1959, il devient l’adjoint de Jacques Baumel, secrétaire général du parti. Il appartient au comité central des partis gaullistes successifs (U.N.R., U.D.-V e , U.D.R. puis R.P.R.). Il est constamment réélu comme député jusqu’en 1977 où, s’étant présenté à Cannes, il est battu. Des législatives partielles dans la L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-neuwirth/#i_96219

PROGESTATIFS

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 586 mots

Sous le terme de progestatifs on regroupe l'hormone naturelle, la progestérone , et toutes les molécules artificielles capables d'induire à des degrés divers des réponses biologiques. La progestérone est l'un des intermédiaires possibles de la biosynthèse des hormones stéroïdes des mammifères : c'est aussi le stade ultime de la biosynthèse stéroïdienne au niveau du corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progestatifs/#i_96219

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal GUÉNIOT, « CONTRACEPTION HORMONALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/contraception-hormonale/