Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

Gaulliste de la première heure, Lucien Neuwirth est surtout connu pour la loi autorisant la contraception qui porte son nom. Son parcours politique rappelle aussi que les hommes qui se sont reconnus dans la figure du général de Gaulle n’ont pas formé un courant monolithique, mais au contraire un mouvement riche et divers.

Le gaulliste

Né le 18 mai 1924 à Saint-Étienne, Lucien Neuwirth fréquente une école de commerce avant d’entrer dans la Résistance au sein du mouvement Franc-Tireur. Arrêté en 1942, il s’enfuit en Espagne et rejoint le Royaume-Uni où il s’engage dans les Forces françaises libres. Ce parachutiste, capitaine de réseau, participe à des missions dangereuses sur les arrières de l’ennemi en Bretagne et en Belgique. Fait prisonnier à Bastogne durant l’hiver de 1944, il est fusillé par un peloton d’exécution allemand mais échappe à la mort, grâce au corps d’un camarade tué.

Dès la création du Rassemblement du peuple français (R.P.F.) en 1947, Lucien Neuwirth rejoint le parti gaulliste dans la Loire. Responsable local des jeunes gaullistes, il est élu conseiller municipal R.P.F. à Saint-Étienne (il est le plus jeune conseiller municipal de France). Il devient adjoint au maire en 1953. En 1956, membre du comité directeur du Centre national des républicains sociaux, il est battu aux législatives. Début 1958, il propose que l’Association des Français libres appelle au retour de De Gaulle, puis part forcer le destin en Algérie après avoir informé le général de ses intentions.

Lors des événements d’Alger de mai 1958 – qui verront l’accession au pouvoir du général de Gaulle –, Lucien Neuwirth, membre du Comité du salut public d’Alger et du Sahara, souffle à la foule pied-noir le nom de De Gaulle en le présentant comme champion de l’Algérie française. Directeur de la radio et de la télévision française sur place, puis représentant du ministre de l’Information, Jacques Soustelle, il rejoint la métropole en novembre pour participer au cabinet de De Gaulle. À l’automne de 1958, il est élu député de l’Union pour la nouvelle République (U.N.R.) de la Loire (deuxième circonscription de Saint-Étienne).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé d'histoire, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Lorraine

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Lucien Neuwirth - crédits : James Andanson/ Sygma/ Getty Images

Lucien Neuwirth

Voir aussi