CONTRACEPTION HORMONALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des pilules de moins en moins dosées

En décembre 2012, pour la première fois, en France, une jeune femme victime d'un accident vasculaire cérébral déposait plainte pour « atteinte involontaire à l'intégrité de la personne humaine » contre un laboratoire pharmaceutique commercialisant une pilule de troisième génération. À la fin de mars 2013, quatre-vingts plaintes visant cinq firmes et seize pilules de troisième et quatrième générations avaient été enregistrées en France. Ces procédures viennent rappeler que les contraceptifs oraux combinés sont des médicaments et, comme tout médicament, peuvent avoir des effets secondaires, même si les accidents graves sont exceptionnels. En réalité, toutes les pilules combinées augmentent le risque d'accidents vasculaires. En effet, l'œstrogène contenu dans ces pilules active la coagulation et favorise ainsi la formation de caillots dans les veines, à l'origine de phlébites et d'embolies veineuses. Il augmente également le risque d'accident artériel (accident vasculaire cérébral et infarctus). Plus de la moitié des accidents vasculaires survenant chez des femmes en âge de procréer sont liés à la contraception.

Le risque de complications vasculaires varie selon les pilules. Il dépend de la dose d'œstrogène, bien sûr, mais également de la nature chimique du progestatif.

Les premières pilules combinées étaient très fortement dosées en œstrogène (150 μg d'éthynil-œstradiol) et, de ce fait, responsables d'effets secondaires fréquents. Le développement de pilules dites normodosées (50 μg d'éthynil-œstradiol) , puis minidosées (15 à 30 ou 40 μg d'éthynil-œstradiol) a permis de diminuer le risque de complications cardio-vasculaires, sans le supprimer totalement. La meilleure tolérance des pilules minidosées est bien démontrée et, aujourd'hui, une seule pilule normodosée reste commercialisée en France, qui n'est plus utilisée que dans des cas particuliers. Parmi les pilules minidosées, des études récentes suggèrent que celles contenant 20 ou 15 μg d’éthinyl-œstradiol seulement pourraient avoir un ri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Effets des contraceptifs hormonaux sur la production des hormones qui contrôlent le cycle menstruel

Effets des contraceptifs hormonaux sur la production des hormones qui contrôlent le cycle menstruel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les trois niveaux d’action de la contraception hormonale

Les trois niveaux d’action de la contraception hormonale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les hormones du cycle menstruel sous pilule œstroprogestative

Les hormones du cycle menstruel sous pilule œstroprogestative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Gregory Pincus,  inventeur de la pilule contraceptive

Gregory Pincus, inventeur de la pilule contraceptive
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CONTRACEPTION HORMONALE  » est également traité dans :

PILULE CONTRACEPTIVE

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 207 mots

Les premiers essais de contrôle hormonal de la conception furent entrepris en Allemagne dès les années 1920. Aux États-Unis, Gregory Pincus mène, à la Worcester Foundation, des recherches sur la fécondation chez les Mammifères, et montre qu'on peut contrôler la fécondation chez l'animal par l'administration d'hormones femelles. Interrompant ces recherches en 1937, il les reprend en 1953, en partie […] Lire la suite

NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

  • Écrit par 
  • François AUDIGIER
  •  • 697 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le législateur engagé »  : […] Nommé secrétaire général du groupe U.N.R. de l’Assemblée en 1959, il devient l’adjoint de Jacques Baumel, secrétaire général du parti. Il appartient au comité central des partis gaullistes successifs (U.N.R., U.D.-V e , U.D.R. puis R.P.R.). Il est constamment réélu comme député jusqu’en 1977 où, s’étant présenté à Cannes, il est battu. Des législatives partielles dans la Loire lui permettent en 19 […] Lire la suite

PROGESTATIFS

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 586 mots

Sous le terme de progestatifs on regroupe l'hormone naturelle, la progestérone , et toutes les molécules artificielles capables d'induire à des degrés divers des réponses biologiques. La progestérone est l'un des intermédiaires possibles de la biosynthèse des hormones stéroïdes des mammifères : c'est aussi le stade ultime de la biosynthèse stéroïdienne au niveau du corps jaune ovarien et du pl […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal GUÉNIOT, « CONTRACEPTION HORMONALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/contraception-hormonale/