COMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Altérations de la conscience

Altérations de la conscience
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Altération de la conscience et du métabolisme cérébral

Altération de la conscience et du métabolisme cérébral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Cerveau humain et états de conscience

Cerveau humain et états de conscience
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Rôle des examens complémentaires

L'imagerie anatomique

La tomodensitométrie (CT scan) permet de vérifier des lésions cérébrales ou de définir leur étendue. Cependant, un CT scan normal n'exclut guère des lésions anatomiques causales de l'altération de la conscience : l'infarctus hémisphérique bilatéral à la phase précoce, une petite lésion du tronc cérébral, l'encéphalite (infection du cerveau), le cisaillement mécanique des axones après un traumatisme crânien fermé, etc., peuvent tous passer inaperçus. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est techniquement plus difficile à réaliser chez des patients inconscients, mais offre une résolution spatiale supérieure au CT scan. L'IRM peut démontrer des lésions de petites tailles localisées dans le tronc cérébral ou des lésions aiguës.

L'électroencéphalogramme

Depuis son introduction en médecine clinique il y a plus que cinquante ans, l'électroencéphalogramme (EEG) a été utile dans l'évaluation des troubles de la conscience. L'EEG permet de suivre dans le temps, et de manière objective, le fonctionnement du cerveau chez le patient souffrant d'une altération de la conscience, qui est parfois difficile à examiner cliniquement (sédation, réponse motrice limitée...). L'EEG permet aussi d'exclure une cause épileptique (état de mal non convulsif) et peut parfois orienter le praticien vers des causes toxiques, infectieuses ou dégénératives. Le silence électrocérébral permanent ou ponctué de bouffées de pointes généralisées est associé avec l'absence de récupération. L'interprétation de l'EEG doit être effectuée avec connaissance des conditions d'enregistrement et de l'état clinique du patient (des drogues sédatives et l'hypothermie vont aussi entraîner une dépression de l'activité enregistrée par l'EEG).

Les potentiels évoqués

Des potentiels évoqués (PE) sont obtenus en moyennant l'EEG après une stimulation sensorielle. Ils sont beaucoup plus résistants aux effets pharmacologiques (anesthésie générale) et thermiques que l'EEG. L [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  COMA  » est également traité dans :

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 033 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Effets neuro-psychiques »  : […] Généralement consommé comme un stimulant, l'alcool en réalité se rapproche plutôt des anesthésiques. Il fut le premier anesthésique connu en chirurgie générale. Dans la classification actuelle des substances qui agissent sur le système nerveux, il se rapproche des tranquillisants dont l'effet électif est l'apaisement de l'angoisse. L' intoxication alcoolique aiguë a été très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme/#i_16526

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Complications métaboliques aiguës du diabète sucré »  : […] Des complications aiguës métaboliques constituent une menace à court terme. Elles surviennent habituellement chez les sujets négligeant leur traitement ou insuffisamment suivis. Elles se raréfient grâce au meilleur encadrement et à l'éducation à l'autosurveillance des diabétiques. La plus fréquente de ces complications est l' hypoglycémie liée au traitement et souvent déclenchée par des erreurs di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diabete/#i_16526

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Modalités évolutives des hépatites virales »  : […] Les hépatites virales ont, quel que soit le virus responsable, une évolution très variable. L' hépatite virale aiguë bénigne , dans sa forme habituelle, évolue typiquement en trois phases : une période prodromique, qui dure généralement moins d'une semaine et se caractérise par des troubles généraux, digestifs et/ou articulaires, plus ou moins évocateurs, une période ictériqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_16526

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Étiologie toxique et étiologie métabolique »  : […] L' étiologie toxique et l'étiologie métabolique peuvent être réunies dans un même chapitre, car c'est habituellement par une accumulation massive de produits toxiques que les troubles métaboliques entraînent des lésions du système nerveux, et les manifestations des intoxications endogènes ne sont pas différentes de celles des intoxications exogènes. Il est vraisemblable d'ailleurs qu'au facteur t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_16526

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Étapes cliniques et anatomophysiologiques »  : […] Au cours de l'épidémie d'encéphalite qui envahit l'Autriche à la fin de la Première Guerre mondiale, certains malades restaient dans un état de léthargie ou de coma, tandis que d'autres ne dormaient pas pendant plusieurs jours avant de mourir. L'examen de leur cerveau permit à un neurologue viennois, d'origine grecque, Constantin von Economo, de décrire des lésions à des endroits différents selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_16526

TRANSPLANTATION D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Henri BISMUTH, 
  • Jean-François DELFRAISSY, 
  • Jean DORMONT, 
  • Jean HAMBURGER, 
  • Didier SAMUEL
  •  • 5 602 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La définition de la mort »  : […] L'arrêt de la circulation sanguine et de la respiration sert de base à la définition de la mort dans la plupart des pays. Toutefois, les sujets maintenus en survie artificielle à la suite de traumatismes ou d'accidents cérébraux grâce aux méthodes de réanimation évoluent dans certains cas vers un état de «  coma dépassé », état caractérisé par une disparition définitive de toute activité cérébrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transplantation-d-organes/#i_16526

Voir aussi

Pour citer l’article

Steven LAUREYS, Geneviève LABORIT, Henri LABORIT, Pierre MAQUET, Marie-Elisabeth FAYMONVILLE, « COMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coma/