COLOR-FIELD PAINTING

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le color-field painting (littéralement « peinture du champ coloré ») constitue avec l'action painting (« peinture d'action ») l'une des deux principales tendances de l'expressionnisme abstrait américain au xxe siècle. Il se caractérise par de grandes toiles où dominent les aplats de couleur et où les détails de surface sont rares. Cette tendance est identifiée au milieu des années 1950 par le critique d'art américain Clement Greenberg, qui utilise le terme post-painterly abstraction (« abstraction post-picturale ») pour décrire le travail d'un groupe d'artistes au rang desquels on peut compter Morris Louis, Helen Frankenthaler et Kenneth Noland.

Kenneth Noland

Kenneth Noland

Photographie

Kenneth Noland affirme la suprématie de la couleur pure et la planéité de la peinture, en jouant de la subtilité des tons chromatiques qui viennent créer une sorte de vibration optique. 

Crédits : Smithsonian's Archives of American Art

Afficher

Dans son essai influent intitulé Modernist Painting (1961), Greenberg développe l'idée selon laquelle la peinture doit faire son autocritique en se concentrant essentiellement sur ses qualités propres, à savoir l'absence de relief et la couleur. Il déclare que « le modernisme utilisait l'art pour attirer l'attention sur l'art ». Dans les écrits de cette période, Clement Greenberg voit dans les portraits d'Édouard Manet l'origine d'une approche nouvelle de l'espace pictural, conduisant jusqu'aux abstractions de Mark Rothko, de Barnett Newman et de Clyfford Still. Les tableaux issus de ce mouvement présentent de grandes surfaces saturées de couleur et diffèrent profondément de la facture gestuelle et expressive d'artistes tels que Jackson Pollock et Willem de Kooning.

La notion de color-field painting implique que seules les réactions optiques comptent dans la peinture. Le sujet est interdit et l'illusionnisme condamné. La technique de stained color (« couleur tache ») adoptée par Helen Frankenthaler illustre parfaitement la direction formaliste que d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  COLOR-FIELD PAINTING  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'école de New York et la crise de l'expressionnisme abstrait »  : […] Pollock lui-même abandonne l'abstraction all-over qui a fait sa réputation dès 1950-1951 (années où De Kooning revient également au thème du nu féminin), pour réaliser une série de peintures semi-figuratives à l'émail noir sur toile vierge qui seront suivies d'expérimentations erratiques jusqu'à sa mort prématurée, à l'âge de quarante-quatre ans. L'accident de voiture qui lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_52977

FRANKENTHALER HELEN (1928- )

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 403 mots

Helen Frankenthaler appartient à la seconde génération de peintres expressionnistes américains et plus précisément de la tendance du color-field painting , au rang desquels on peut compter Morris Louis et Kenneth Noland. Ils ont travaillé sur les apports de Willem De Kooning et de Jackson Pollock tout en mettant en cause l'unité fictive de l' action painting […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helen-frankenthaler/#i_52977

LOUIS MORRIS (1912-1962)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 195 mots

Peintre américain, né le 24 novembre 1912 à Baltimore, mort le 7 septembre 1962 à Washington. Morris Louis Bernstein, dit Morris Louis, étudie la peinture au Maryland Institute de Baltimore (1929-1933). De 1937 à 1940, il travaille comme peintre de chevalet pour le Federal Art Project de la Works Progress Administration (W.P.A.), programme de soutien aux artistes mis en place dans le cadre du Ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morris-louis/#i_52977

NOLAND KENNETH (1924-2010 )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 294 mots
  •  • 1 média

Peintre américain expressionniste abstrait, né le 10 avril 1924 à Asheville (Caroline du Nord), décédé le 5 janvier 2010. Kenneth Noland étudie auprès de Josef Albers et Ilya Bolotowsky au Black Mountain College en Caroline du Nord, puis auprès du sculpteur français Ossip Zadkine à Paris en 1948-1949. Sa première exposition personnelle se tient à Paris à la galerie Raymond Creuze en 1949. Influ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-noland/#i_52977

Pour citer l’article

« COLOR-FIELD PAINTING », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/color-field-painting/