Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LOUIS MORRIS (1912-1962)

Peintre américain, né le 24 novembre 1912 à Baltimore, mort le 7 septembre 1962 à Washington.

Morris Louis Bernstein, dit Morris Louis, étudie la peinture au Maryland Institute de Baltimore (1929-1933). De 1937 à 1940, il travaille comme peintre de chevalet pour le Federal Art Project de la Works Progress Administration (W.P.A.), programme de soutien aux artistes mis en place dans le cadre du New Deal. Ses premières œuvres sont cubistes, mais son style change radicalement en 1952 lorsque qu'il découvre l'expressionnisme abstrait et la peinture de Jackson Pollock. En 1953, il est vivement impressionné par la technique picturale du staining (tachisme) de Helen Frankenthaler, qui consiste à créer des taches colorées en versant de la peinture sur la toile non apprêtée. Morris Louis s'inspire de cette technique pour créer des séries de toiles où la couleur s'écoule en nappes verticales, dont Iris (1954) est un exemple. Après 1961, ce tenant du mouvement Color Field peint des bandes parallèles de couleurs pures qui ruissellent des coins inférieurs de la toile.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • COLOR-FIELD PAINTING

    • Écrit par Universalis
    • 514 mots

    Le color-field painting (littéralement « peinture du champ coloré ») constitue avec l'action painting (« peinture d'action ») l'une des deux principales tendances de l'expressionnisme abstrait américain au xxe siècle. Il se caractérise par de grandes toiles où dominent...

  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

    • Écrit par François BRUNET, Éric de CHASSEY, Universalis, Erik VERHAGEN
    • 13 464 mots
    • 22 médias
    ...York, de Sam Francis ou de Hassel Smith en Californie. D'autres, comme les peintres du champ coloré (colorfieldpainters) Helen Frankenthaler, Morris Louis ou Kenneth Noland, sont plus fidèles à la vision formaliste de Pollock telle qu'elle a été développée par le critique Clement...
  • NOLAND KENNETH (1924-2010 )

    • Écrit par Universalis
    • 293 mots

    Peintre américain expressionniste abstrait, né le 10 avril 1924 à Asheville (Caroline du Nord), décédé le 5 janvier 2010.

    Kenneth Noland étudie auprès de Josef Albers et Ilya Bolotowsky au Black Mountain College en Caroline du Nord, puis auprès du sculpteur français Ossip Zadkine à Paris...

Voir aussi