Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MUSICOLOGIE

On désigne sous le nom de musicologie toute recherche scientifique effectuée sur l'art des sons, opposant ainsi la tâche du musicologue, qui pense la musique, à celle du compositeur ou de l'interprète, qui la font naître ou renaître. La musicologie consacre donc le triomphe de la raison sur la sensibilité, mais n'exclut toutefois pas cette dernière, sans laquelle il ne saurait être de bonne analyse musicale ; c'est, pour reprendre une antique distinction, la musica speculativa, bien distincte de la musica pratica.

Employé seul, le terme musicologie a tendance à recouvrir aujourd'hui les seules études sur la musique occidentale ; le vocable ethnomusicologie – autrefois ethnologie musicale ou musicologie comparée – désigne en revanche les travaux effectués sur les musiques primitives ou populaires.

Il convient enfin de distinguer le musicologue du critique musical, dont l'objet est tout à fait autre puisqu'il communique au public des réactions immédiates et souvent subjectives sur des œuvres récemment entendues. Son corpus d'étude et ses méthodes seront par conséquent différents de ceux du musicologue.

Fonction de la musicologie

S'appliquant à l'étude des œuvres et paysages sonores, la musicologie a pour premier objet l'explication des phénomènes musicaux. Elle rend ainsi plus facile le travail de l'interprète et améliore la capacité de réception de l'auditeur. Son domaine est très vaste ; c'est pourquoi il appartient aux chercheurs de se spécialiser dans l'une des multiples branches de cette science aux rôles très divers : l'acoustique (étude physique du son), l'analyse (étude détaillée des partitions), l'esthétique, l'histoire de la musique, la musicothérapie, l'organologie, la paléographie, la pédagogie, la philologie (naissance, évolution et relations des systèmes et langages), la stylistique, la sémiologie ou la sociologie musicales.

Il est certain que la musicologie a beaucoup apporté, du strict point de vue de la musique, en permettant la redécouverte de nombreuses œuvres anciennes ou injustement oubliées. Mais elle doit conduire aussi à une compréhension plus vaste, plus originale et plus juste des âges qui les ont vues naître, si le musicologue sait retrouver, à travers cet art insaisissable, les particularités mélodiques, rythmiques, harmoniques qui composèrent véritablement le goût musical des temps passés. Ainsi pourrait-on reconstituer l'atmosphère réelle d'autrefois, celle-là même que les historiens recherchent à présent, bien au-delà de la simple narration événementielle.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-Sorbonne

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ADLER GUIDO (1855-1941)

    • Écrit par Universalis
    • 532 mots

    Musicologue autrichien né le 1er novembre 1855 à Eibenschütz, en Moravie, alors possession de l'Empire austro-hongois (aujourd'hui Ivančice, en République tchèque), mort le 15 février 1941 à Vienne.

    Sa famille s'installe à Vienne en 1864. Quatre ans plus tard, le jeune Guido commence...

  • ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

    • Écrit par Jean-Jacques NATTIEZ
    • 5 124 mots
    • 1 média

    Depuis le milieu de la décennie de 1970, un grand nombre de recherches empiriques ont fait de la sémiologie musicale un des axes originaux de l'analyse musicale. Sous son influence, l'analyse dispose aujourd'hui de méthodes inspirées de la phonologie, de la technique paradigmatique,...

  • BABBITT MILTON (1916-2011)

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 800 mots

    Milton Babbitt est considéré comme le principal représentant des compositeurs sériels américains. L'univers intellectuel et artistique dans lequel il a grandi sera déterminant pour celui qui établira des liens étroits entre la musique et les mathématiques.

    Comme pour de nombreux compositeurs...

  • BEAUSSANT PHILIPPE (1930-2016)

    • Écrit par Véronique HOTTE
    • 618 mots
    • 1 média

    Romancier, historien et essayiste, Philippe Beaussant est né à Cauderan en Gironde, le 6 mai 1930. Sa scolarité se déroule en province puis à Paris, avant ses classes préparatoires au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine. Titulaire d'un Master of Arts et d'une licence de lettres à la Sorbonne, il est professeur...

  • Afficher les 58 références

Voir aussi