CLONAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Ian Wilmut et la brebis Dolly

Ian Wilmut et la brebis Dolly
Crédits : S. Ferry/ Liaison/ Getty

photographie

Clonage : la brebis Dolly

Clonage : la brebis Dolly
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Techniques de clonage des mammifères

Techniques de clonage des mammifères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les différentes techniques de clonage

Chez les vertébrés supérieurs, plusieurs techniques peuvent être utilisées pour obtenir des clones. Leur efficacité progresse mais reste faible. Depuis la naissance de Dolly, le clonage reste essentiellement employé à des fins de recherche. En décembre 2006, l'Agence américaine de sécurité alimentaire (Food and Drug Administration) a considéré, après une longue étude consignée dans un document de plus de 600 pages, que les produits issus de bovins clonés comme le lait ou la viande ne présentaient aucun risque décelable particulier. Compte tenu de la très grande méfiance du public face à l'utilisation des clones, aucune autorisation officielle d'utilisation des clones dans la chaîne alimentaire n'a encore été donnée. Une consultation internationale est en cours en vue d'une décision d'autorisation ou de moratoire pour 2008. La réaction négative du public tient au fait qu'avec le clonage l'homme se dote d'un nouveau pouvoir sur la reproduction des espèces et le contrôle de ce pouvoir est devenu une question éthique majeure qui place l'activité scientifique, source d'innovations, au cœur de débats de société essentiels pour l'avenir même de notre propre espèce (cf. bioéthique).

Les trois filières d'obtention de clones

Les trois techniques qui permettent d'obtenir des clones sont les suivantes :

– Le clonage par séparation de blastomères d'un jeune embryon (fig. 2a). Cette approche met à profit la totipotence des cellules embryonnaires, c'est-à-dire l'aptitude de chacune d'entre elles à assurer seule la totalité du développement embryonnaire et fœtal. L'œuf fécondé, ou zygote, est par définition, une cellule totipotente et les cellules des premiers stades embryonnaires, les blastomères, gardent cette caractéristique. Mais, dans le cas des mammifères, au-delà des trois premières divisions environ (stade 8 cellules), les cellules prises individuellement sont incapables de se développer en un embryon complet et viable. Quelle que soit l'espèce de mammifère étu [...]

Clonage : la brebis Dolly

Clonage : la brebis Dolly

Dessin

Les différentes étapes de l'expérience menant à la naissance de Dolly. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine
  • : directeur de recherche honoraire de l'Institut national de la recherche agronomique, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification


Autres références

«  CLONAGE  » est également traité dans :

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

En juillet 1996 naissait, dans les laboratoires du Roslin Institute d'Édimbourg (Écosse), le premier mammifère cloné, la brebis Dolly , obtenu par transfert du noyau d'une cellule somatique (cellule adulte non sexuelle, ici une cellule de mamelle) dans un ovocyte (ovule) préalablement énucléé. Cette technique de clonage permet d'obtenir, à partir des noyaux d'un organisme adulte, des individus qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolly/#i_85590

Voir aussi

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, Jean-Paul RENARD, « CLONAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/