RÉGY CLAUDE (1922-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Claude Régy est né à Nîmes le 1er mai 1923. De son éducation dans une famille bourgeoise protestante des Cévennes, il dit avoir rejeté le puritanisme mais gardé un attachement au Texte, à la Bible, constamment citée. Ce spiritualisme sans dogme, ce mysticisme sans religion, annonce l'une des orientations de sa démarche théâtrale.

Claude Régy

Photographie : Claude Régy

Photographie

Au fil de son œuvre, Claude Régy a mis en place une esthétique théâtrale minimaliste et un étirement temporel qui conditionnent le jeu des comédiens. Son travail de metteur en scène le portera à s'intéresser tant à des contemporains (Peter Handke, Jon Fosse) qu'à Maeterlinck ou Georg... 

Crédits : Eric Feferberg/ AFP

Afficher

Interrompant Sciences-Po et ses études en droit, Claude Régy rejoint la capitale et fréquente les cours d'art dramatique de Charles Dullin, Tania Balachova et Michel Vitold. Il devient l'assistant de ce dernier, puis d'André Barsacq et de Michel Fagadau, avant d'entreprendre ses propres mises en scène. Assez vite, la création contemporaine l'accapare, et cette prédilection ne se démentira pas. Il porte à la scène les œuvres de Marguerite Duras (Les Viaducs de la Seine-et-Oise, 1960 ; Eden cinéma, 1977 ; Le Navire-night, 1978), de Nathalie Sarraute (Isma, 1972 ; C'est beau, 1975 ; Elle est là, 1979). Régy ne cesse de poursuivre un dialogue avec les auteurs vivants. L'Amante anglaise, de Duras, l'accompagne de loin en loin : la pièce, interprétée par Madeleine Renaud, est montée en 1968, 1982 et 1989.

L'intérêt que Claude Régy porte au renouveau de l'écriture théâtrale ne se limite pas, tant s'en faut, aux auteurs français. Au milieu des années 1960, il contribue à faire connaître une nouvelle génération d'auteurs anglo-saxons : Harold Pinter (L'Amant, La Collection, 1965 ; Le Retour, 1967), James Saunders (La prochaine fois je vous le chanterai, 1966), John Osborne (Témoignage irrecevable, 1966), ou encore Tom Stoppard, Arnold Wesker. À Paris, au Théâtre-Antoine, aux Mathurins, avec des comédiens (Delphine Seyrig, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Pierre Brasseur, Emmanuelle Riva, Michel Bouquet) servant à merveille des dialogues souvent brillants, les spectacle [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Claude Régy

Claude Régy
Crédits : Eric Feferberg/ AFP

photographie

Intérieur, de Maurice Maeterlinck.

Intérieur, de Maurice Maeterlinck.
Crédits : K. Miura/ Festival d'Automne à Paris, 2014

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : écrivain, metteur en scène, maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  RÉGY CLAUDE (1922-2019)  » est également traité dans :

INTÉRIEUR (M. Maeterlinck)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 972 mots
  •  • 1 média

Après avoir fait connaître de nombreux auteurs contemporains, de Marguerite Duras à Edward Bond, Harold Pinter ou Peter Handke, Claude Régy trouve en 1985, à travers sa rencontre avec Maurice Maeterlinck (1862-1949), matière à nourrir et développer sa recherch […] Lire la suite

QUELQU'UN VA VENIR (J. Fosse)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 970 mots

La compagnie de Claude Régy, Les Ateliers contemporains, a pour vocation de créer en France les œuvres de jeunes auteurs dramatiques. On sait que Régy a toujours privilégié une telle recherche, lui qui aida à découvrir en France Harold Pinter, John Osborne, Peter Handke, […] Lire la suite

BOND EDWARD (1934- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 243 mots

Dans le chapitre « Un théâtre du cataclysme »  : […] Edward Bond est né en 1934 à Holloway. Lié dans un premier temps au Royal Court Theatre de Londres, connu comme un laboratoire d'avant-garde, Bond fut associé au Royal Court Writer's Group. Il y acquit, au contact de metteurs en scène comme William Gaskill ou George Devine, une expérience concrète de la scène et du jeu théâtral, dimension qu'il développera par la suite au cours de nombreux atelie […] Lire la suite

FOSSE JON (1959- )

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 1 013 mots
  •  • 1 média

Lors de la saison 2010-2011, le Norvégien Jon Fosse a accédé en France à une audience élargie lorsque Patrice Chéreau, pour son retour à la mise en scène de théâtre, a fait porter son choix sur deux de ses pièces : Rêve d'automne et Je suis le vent . Mais son œuvre bénéficiait déjà d'une vaste reconnaissance internationale, surtout depuis qu'elle s'était augmentée, en moins de vingt ans, d'une tre […] Lire la suite

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle génération de scénographes »  : […] La réhabilitation de l'édifice théâtral dans le courant des années 1980 s'accompagne de l'émergence d'une nouvelle génération de scénographes. Parmi ceux-ci, Daniel Jeanneteau et Emmanuel Clolus témoignent, malgré leurs différences, d'une même réflexion tendant à redéfinir une poétique scénique. Le premier, lié aux créations de Claude Régy depuis 1989, refuse le spectaculaire au profit d'un unive […] Lire la suite

LE THÉÂTRE D'OMBRES DE MAETERLINCK (mises en scène)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 330 mots

L'œuvre de Maurice Maeterlinck connaît un intérêt de la part de metteurs en scène de théâtre et d'opéra aux options esthétiques pourtant différentes. Ses pièces ont ainsi fait l'objet de deux spectacles montés simultanément à Paris en février 1997, La Mort de Tintagiles, mise en scène par Claude Régy au théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, et Pelléas et Mélisande, mis en scène par Olivier Werne […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 547 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Écriture scénique et cinéma »  : […] Un autre aspect de la contribution du cinéma au théâtre s'exprime de toute autre manière, sans nécessairement utiliser ses techniques ni multiplier les supports d'images. Il s'agit davantage d'intégrer des concepts propres au cinéma pour nourrir de nouvelles formes de théâtralité avec les moyens d'expression conventionnels du théâtre. Ainsi des effets de montage, de cadrage, de plan-séquence ou de […] Lire la suite

Pour citer l’article

David LESCOT, « RÉGY CLAUDE - (1922-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-regy/