BARSACQ ANDRÉ (1906-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Décorateur et metteur en scène français, André Barsacq, après avoir fondé en 1937 le théâtre des Quatre-Saisons avec Jean Dasté, prend la succession de Dullin à la tête du théâtre de l'Atelier en 1940. En trente années intenses de théâtre, la plupart du temps de création, il aura à l'affiche de nombreuses pièces d'Anouilh (Le Bal des voleurs, 1940 ; Antigone, 1944), Félicien Marceau, Marcel Aymé, Françoise Sagan... Très attaché à la littérature russe, il adapte et met en scène des œuvres de Dostoïevski, Gogol, Tchekhov, créant une véritable tradition folkloriste à l'Atelier. Parmi ses plus grands succès : L'Idiot en 1966, dont l'équilibre et la densité de présentation enchantent la critique et le public ; de Pirandello, en 1965, Ce soir on improvise, qui contenait déjà toutes les tentatives actuelles du théâtre dans le théâtre. Barsacq savait surtout faire naître une ambiance, débrider le naturel par une intuition profonde de l'acteur.

—  Armel MARIN

Écrit par :

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

Classification


Autres références

«  BARSACQ ANDRÉ (1906-1973)  » est également traité dans :

VIEUX-COLOMBIER THÉÂTRE DU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 810 mots

1913 En avril, à la recherche d'un lieu théâtral à Paris, Jacques Copeau découvre au 21 rue du Vieux-Colombier, au cœur du quartier Latin, une salle de 500 places baptisée Athénée Saint-Germain . Le théâtre réaménagé est ouvert le 23 octobre 1913, avec une œuvre élisabéthaine : Une femme tuée par la douceur , de Thomas Heywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-colombier-reperes-chronologiques/#i_43785

Pour citer l’article

Armel MARIN, « BARSACQ ANDRÉ - (1906-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-barsacq/