LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structuralisme et anthropologie

Au cours de la période suivante, l'audience et les perspectives de l'œuvre s'élargissent considérablement. En témoigne d'abord, après Race et histoire (1952), réflexion brève et généreuse sur la diversité des cultures, un grand livre aux tonalités littéraires et philosophiques, Tristes Tropiques (1955), qui est un journal de bord ethnographique, une autobiographie intellectuelle, mais aussi une méditation à la fois frémissante et désenchantée sur l'aventure humaine et la quête d'une sagesse sans complaisance, tant à l'égard de la place de notre propre civilisation parmi les autres que de celle de l'homme dans l'Univers et du moi dans le nous. Dans cette veine, Claude Lévi-Strauss révèle une affinité profonde avec Jean-Jacques Rousseau, qui est trop souvent mal compris à ses yeux et à qui il rendra plusieurs fois hommage, reconnaissant en lui « le plus ethnographe des philosophes ».

En revanche, le volume intitulé Anthropologie structurale, que complètent deux textes essentiels consacrés au projet anthropologique – l'« Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss » (1950) et, reprise dans Anthropologie structurale deux, la Leçon inaugurale au Collège de France (1960) –, constitue un recueil d'articles, publiés depuis 1945 ou inédits, qui est entièrement consacré à la discipline scientifique comme telle. Il comprend des analyses particulières, qui illustrent la méthode et portent sur des questions de parenté, d'organisation sociale, de religion et d'art, mais aussi des articles-programmes, notamment sur l'analyse des mythes, et des discussions, parfois polémiques, sur les rapports de l'anthropologie avec d'autres disciplines, sur ses postulats, ses modèles, ses méthodes et son enseignement. Ce livre est d'une certaine manière apparu, à l'époque, comme étant le premier manifeste du structuralisme (extralinguistique), lequel devait, à partir des années soixante, fleurir dans bien d'autres domaines jusqu'à prendre [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)  » est également traité dans :

ŒUVRES (C. Lévi-Strauss)

  • Écrit par 
  • Simina LAZAR
  •  • 991 mots

Dans l'histoire de l'anthropologie française, l'entrée de Claude Lévi-Strauss à l'Académie française en 1973 marque une date importante : il était le premier anthropologue à y être admis. L'année 2008, qui a fêté la centième année du grand penseur, a été marquée par la parution du volume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-c-levi-strauss/#i_4042

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Né à Bruxelles en 1908, Claude Lévi-Strauss découvre l'ethnologie au travers des écrits de Robert Lowie. Après des études de droit et de philosophie à Paris et une agrégation de philosophie (1931), il part en 1935 enseigner la sociologie à São Paulo et c'est au Brésil qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-structures-elementaires-de-la-parente/#i_4042

TRISTES TROPIQUES, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 902 mots
  •  • 1 média

« Un grand livre » : ainsi Georges Bataille saluait-il dans la revue Critique la publication par Claude Lévi-Strauss de Tristes Tropiques (1955), « un livre humain [...]. Peu d'ouvrages soulèvent des problèmes aussi vastes, aussi fondamentaux ». Un ouvrage inclassable aus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristes-tropiques/#i_4042

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Peindre la peinture »  : […] Le succès du formalisme, qui considère la pratique artistique comme une activité réflexive, et la menace d'une vacuité monochromatique ont conduit artistes et critiques à envisager prioritairement les œuvres comme un discours sur l'art dont elles relèvent. Ce mode d'appréhension reste évidemment plus justifié quand les peintures ou les sculptures ne représentent rien et ne racontent aucune autre h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-abstrait/#i_4042

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

  • Écrit par 
  • Dominique FOURNIER
  •  • 6 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Approche structuraliste »  : […] Enfin, lorsque Claude Lévi-Strauss s'intéressa aux phénomènes alimentaires, la cuisine quitta les sphères des besoins quotidiens trop prévisibles pour être élevée au rang de grammaire des sociétés, et elle s'imposa enfin comme thème digne de l'analyse structurale. Les Mythologiques s'appliquèrent à mettre en musique ces intuitions, révélant l'important corpus de mythes américains qui font référe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-comportement-et-pratiques-alimentaires-anthropologie-de-l-alimentation/#i_4042

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de Lévi-Strauss »  : […] Il n'y a pas d'antinomie entre l'anthropologie structurale et l'anthropologie sociale. La première fut d'abord une méthode qui en vint à développer de telles implications théoriques qu'elle visa à rassembler les sciences humaines dans une science globale de la communication, dans une sémiologie où l'analyse structurale de la parenté et des mythes s'intégrerait en un de ses lieux, l'anthropologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_4042

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « L'équation personnelle du chercheur »  : […] La publication en 1967 du journal posthume de Malinowski marque une étape importante dans la prise de conscience de la nécessité de ne plus passer sous silence les effets de la dimension intersubjective de l'enquête de terrain. En dévoilant les frustrations et les colères de l'ethnologue contre ses hôtes, l'ouvrage révèle le caractère illusoire d'une observation neutre et montre la manière dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-reflexive/#i_4042

ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

  • Écrit par 
  • Virginie MILLIOT
  •  • 4 424 mots

Dans le chapitre « L’empirisme français »  : […] La question des cultures urbaines n’a intéressé que très tardivement les sociologues et anthropologues français. La réception des travaux de l’école de Chicago fut lente, fragmentée et d’emblée polémique. Les interprétations en termes de culture urbaine cherchant à analyser la spécificité des modes de vie et des formes de socialisation en ville ont ainsi fait l’objet d’une forte critique de la pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-des-cultures-urbaines/#i_4042

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’approche structurale »  : […] En France, Claude Lévi-Strauss ouvre la voie aux approches structurales de l’art en cherchant à déceler une « logique des formes » propre à l’esprit humain, dont le fonctionnement procède par oppositions et corrélations. Il analyse les images dédoublées, composées de deux moitiés de corps ou de visages accolées (déjà étudiées par Boas pour la côte nord-ouest américaine) et présentes dans les motif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-de-l-art/#i_4042

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

Dans le chapitre « La pensée sauvage et l'inconscient collectif »  : […] Après Lévy-Bruhl, les anthropologues ont beaucoup moins cherché à comparer, à opposer ou à faire succéder l'une à l'autre mentalité archaïque et mentalité moderne qu'ils ne se sont efforcés de pénétrer dans les fondements secrets de la vie collective en prenant pour guide la signification profonde de la pensée archaïque. Celle-ci, par les aperçus qu'elle autorise sur notre être profond, plus que n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mentalite-archaique/#i_4042

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cannibalisme de la « horde primordiale » »  : […] L'humanité, selon Claude Lévi-Strauss, se diviserait en deux catégories : « Il y a des sociétés qui voient dans l'absorption de certains individus détenteurs de forces redoutables le seul moyen de neutraliser celles-ci et de les mettre à leur profit, et celles qui, comme la nôtre [...], ont choisi la solution inverse, consistant à expulser ces êtres redoutables du corps social, en les tenant temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cannibalisme/#i_4042

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structuralisme, sémiotique, poétique, narratologie »  : […] Entre Saussure, Jakobson et la critique structurale française, Lévi-Strauss a joué un rôle essentiel de médiateur, appliquant le modèle linguistique à d'autres systèmes culturels, d'abord la parenté puis les mythes. L'analyse du récit pouvait suivre (Roland Barthes, Algirdas-Julien Greimas, Umberto Eco, Tzvetan Todorov, Gérard Genette, Julia Kristeva). Le programme d'une sémiologie figurait chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_4042

CULPABILITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 9 666 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interdit et l'ordre symbolique »  : […] La portée de l'interprétation œdipienne que Freud donne de la culpabilité apparaît de manière patente quand Lacan met celle-ci en rapport avec la loi et, plus précisément, avec le « point d'insémination d'un ordre symbolique qui préexiste au sujet infantile et selon lequel il va lui falloir se structurer ». Mais, avant d'en venir à cette explication lacanienne, il peut être instructif d'évoquer u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culpabilite/#i_4042

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La leçon de l'anthropologie structurale »  : […] La prohibition de l' inceste, obligeant les hommes à communiquer, fonde la culture. Telle est la conclusion frappante de l'étude des Structures de la parenté (1948) de C.  Lévi-Strauss . « En projetant, si l'on peut dire, les sœurs et les filles en dehors du groupe consanguin, et en leur assignant des époux provenant eux-mêmes d'autres groupes, elle [la prohibition de l'inceste] noue entre ces gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-nature-et-culture/#i_4042

DESCOLA PHILIPPE (1949- )

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

Spécialiste de l' Amazonie, Philippe Descola est titulaire de la chaire d' anthropologie de la nature au Collège de France. Son parcours scientifique l'a conduit de la philosophie à l'anthropologie, en passant par l'observation de terrain intensive. Le « scandale logique » suscité par sa rencontre avec des sociétés dont les représentations du monde diffèrent radicalement des nôtres a été le déclen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-descola/#i_4042

DIFFUSIONNISME

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 2 818 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les problèmes actuels du diffusionnisme »  : […] On a cherché à établir des typologies du diffusionnisme : celle de Wissler distingue diffusion spontanée, au hasard des contacts, et diffusion volontaire, sous l'effet de la conquête et de la contrainte ; celle de Kroeber distingue la diffusion par contact et emprunt et la diffusion par stimulation (le principe seul du trait diffusé est retenu, mais à partir de ce principe, la société réceptrice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diffusionnisme/#i_4042

DON

  • Écrit par 
  • François POUILLON
  •  • 3 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'hypothèse structuraliste »  : […] En somme, les corrections et critiques apportées aux analyses de Mauss consisteraient à réinsérer dans la structure et l'histoire propre des groupes des institutions qui en ont été artificiellement isolées et qui s'inscrivent, en fait, dans des procès sociaux d'échange. Une mise en perspective de toutes ces critiques pourrait être l'importante préface de Lévi-Strauss à l'« Essai sur le don », où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don/#i_4042

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'erreur dans les théories physiques »  : […] Très schématiquement, on attribue deux objets aux théories physiques : expliquer la réalité ou représenter les phénomènes, c'est-à-dire des effets observables. Pour Pierre Duhem, au début du xx e siècle, « une théorie physique n'est pas une explication. C'est un système de propositions mathématiques, déduites d'un petit nombre de principes, qui ont pour but de représenter aussi simplement, aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erreur/#i_4042

ETHNOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 1 744 mots

Attitude collective à caractère anthropocentrique, l'ethnocentrisme correspond aux différentes formes que prend le refus de la diversité des cultures. « Phénomène naturel, résultant des rapports directs ou indirects entre les sociétés » – telle est la définition qu'en donne Claude Lévi-Strauss dans Anthropologie structurale II  –, une telle diversité correspond à la distribution des sociétés dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocentrisme/#i_4042

ETHNOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick MENGET
  •  • 5 636 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lévi-Strauss et la méthode structuraliste »  : […] Cependant, l'apport de Radcliffe-Brown fut décisif. À partir des études qu'il fit en Afrique, s'est développée la théorie moderne de la parenté, et l'étude des systèmes de relations a ouvert la voie à la méthode structuraliste de Claude Lévi-Strauss. Partant de la prohibition de l'inceste, celui-ci découvre qu'elle fonde une règle positive : l'obligation de donner des femmes. Il étudie le systè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-histoire/#i_4042

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Relations économiques »  : […] Le comportement économique a des implications sociales ; il dépend des relations mises en jeu par la production ou l'échange des biens et services et en même temps il les modifie. Les relations économiques dans une société primitive sont plus personnelles que dans une société industrialisée : souvent, on n'y trouve ni employeur, ni employé, ni salarié, ni capitaliste. L'individu travaille non seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-generale/#i_4042

ETHNOLOGIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 5 066 mots

Dans le chapitre « Définitions ethnologiques modernes »  : […] L'ethnologie, de nos jours, accepte formellement la prise de position d'Ampère. À sa suite, il serait difficile de trouver une définition plus approfondie que celle de Shirokogoroff (1935), qui voit dans l'ethnographie une aide technique pour l'ethnologie. « La technique de l'ethnographie est bien avancée : l'ethnographe utilise sa connaissance technique, analyse linguistique, analyse psychologiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnographie/#i_4042

ETHNOLOGIE - Ethnosciences

  • Écrit par 
  • Jacques BARRAU
  •  • 3 705 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les convergences nécessaires »  : […] Les mots ne se laissent pas aisément manipuler : dans « ethnoscience » il y a « science » ; déjà, en 1963, Albert Spaulding avait contesté le bien-fondé de ce terme d'ethnoscience en raison de ses implications et de ses ambiguïtés sémantiques. Le problème majeur posé par ce néologisme est qu'on en vint tout naturellement à faire de ce qui était à l'origine un objet d'étude une discipline scientifi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnosciences/#i_4042

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les définitions »  : […] Depuis le dernier quart du xix e siècle, beaucoup de définitions du folklore ont été proposées, mais elles sont peu satisfaisantes. Le Standard Dictionary of Folklore, Mythology and Legend en recensaient déjà vingt et une en 1949. On peut les classer d'après les théories, explicites ou sous-jacentes, sur lesquelles elles s'appuient. Dans un premier groupe viendraient les définitions qui se réfèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_4042

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Le vitalisme structuraliste et sémiotique »  : […] Avant d'exposer brièvement divers aspects de ces entreprises de subjectivation, il est bon de dire quelques mots sur le vitalisme du xix e  siècle. Après Kant, et en particulier en rapport avec la Naturphilosophie schellingienne, un certain nombre de penseurs en sont revenus à une position aristotélicienne-leibnizienne en tentant d'élargir le concept objectif de Nature. Un cas exemplaire est celu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_4042

GASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTINON, 
  • Bertrand SIMON
  •  • 6 902 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le triangle culinaire et ses sauces »  : […] L'article de Lévi-Strauss qui traite du triangle culinaire est le contraire d'une description de recettes ou de pratiques de table. Ce texte, fondateur de toute une série de recherches, tant en ethnologie qu'en histoire des mentalités, construit, à partir de l'analyse des mythes américains, un modèle des mises en relations structurales exprimant des oppositions fondamentales. Citant, comme exempl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastronomie/#i_4042

HISTOIRE (Domaines et champs) - Anthropologie historique

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 3 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « À la rencontre du structuralisme »  : […] Au cours des années 1970, les emprunts des historiens à l'anthropologie s'intensifient. Pour Georges Duby, qui marche dans les pas de Marc Bloch, le transfert est homéopathique et calculé. Dans chacun de ses livres, nourris par une solide érudition, il introduit un emprunt conceptuel à l'anthropologie qui approfondit sa perspective. Son analyse de la mise en place des lignages féodaux dans La Soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-anthropologie-historique/#i_4042

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 233 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'identité des choses »  : […] Le sens des identifications, variables d'une culture à une autre, que toute société établit entre certains êtres en excluant les autres, n'est pas un problème propre aux sociétés traditionnelles. Il est cependant plus spectaculaire dans ces sociétés, où les identifications et classifications de l'univers diffèrent radicalement, au premier abord, de celles que l'Occident a toujours considérées comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_4042

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expression musicale du destin »  : […] Que le détail de ces analyses soit aujourd'hui périmé n'infirme en rien la fécondité de l'inspiration dont elles procèdent : simplement la science des mythes a-t-elle tiré parti pour son compte propre des progrès accomplis depuis Müller par la linguistique. D'une part, élargissant à l'échelle d'une sémantique générale la conception saussurienne selon laquelle il n'est de signifiant que différentie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_4042

INCESTE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 3 061 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La théorie explicative »  : […] Une distinction est ici à faire, que propose Lévi-Strauss, dans le traitement des sociétés selon que le système de parenté y est de structure élémentaire ou complexe . Un système de parenté est de structure élémentaire quand les catégories et les règles qu'il mobilise sont déterminées sans considérations autres que celles de la position dans le réseau des alliances et des filiations. Il est de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inceste/#i_4042

INDIVIDU

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 4 626 mots

Dans le chapitre « Fantasme et individuation »  : […] D'autres changements affectent la problématique de l'individualité. L'opposition entre le tout et la partie trouve sans doute sa forme la plus occultante dans l'opposition entre le collectif et l'individuel, qui définit l'un par l'autre de façon magique . Claude Lévi-Strauss donne d'excellents exemples de cette circularité par laquelle un shaman donne corps au groupe qui l'encadre, par le fait mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu/#i_4042

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le modèle du système sans termes »  : […] Si la langue est un système sans « termes », la différence qui institue l'écart est plus fondamentale que la présence pleine de la chose sonore ou de la chose mentale que nous prenons pour la réalité du langage. Le modèle de réalité que présente le langage s'oppose ainsi radicalement au modèle de réalité du naturalisme et du physicalisme ; la notion d'un système de différences suggère plutôt une c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_4042

MALADIE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ
  •  • 3 776 mots

Dans le chapitre « L'étude des étiologies »  : […] On ne saurait en dire autant de l'anthropologue qui procède comme lui et tente de retrouver à l'œuvre dans son champ d'observation les catégories dont l'historien observe l'évolution dans le temps. Un article de George M. Foster (1976), au demeurant documenté et stimulant, semble participer de cette finalité incertaine ; il avance que l'étiologie de la maladie est la clef permettant de comparer t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-anthropologie/#i_4042

MANA

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 387 mots

Le terme polynésien mana désigne une force surnaturelle dont l'Anglais R. R. Marett (1866-1943) et le Français Marcel Mauss (1872-1950) ont tenté, dans le contexte de l'ethnologie religieuse, d'évaluer les propriétés : « Ce mot, précise le second, subsume une foule d'idées que nous désignerions par les mots de : pouvoir de sorcier, qualité magique d'une chose, chose magique, être magique, avoir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mana/#i_4042

MARIAGE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Catherine LABRUSSE-RIOU, 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  • , Universalis
  •  • 11 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Approche anthropologique »  : […] Au risque de heurter une sensibilité façonnée par le christianisme, les études des ethnologues constatent que les systèmes de parenté fonctionnent indépendamment de l'existence du couple. Elles montrent, en effet, que les relations entre les hommes et les femmes sont réglées par les groupes qui contrôlent la répartition des femmes en instituant le tabou de l'inceste et la loi de l'exogamie. La na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariage/#i_4042

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Le conte »  : […] Le conte merveilleux est un récit de pur divertissement reçu comme fictif par son auditoire, ce qui permet au conteur d'inventer des variantes mais l'oblige à déployer tout son talent pour produire une illusion qui n'est protégée par aucune croyance. La complicité fonctionne parce que l'enjeu est mineur : les dieux et les héros des mythes et des légendes sont des bâtards qui fondent des familles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_4042

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'intuition et l'observation contrôlée »  : […] Le développement général des modèles mathématiques dans les sciences sociales est la conséquence de facteurs multiples, mais surtout peut-être du renforcement de la tendance de ces disciplines à s'appuyer sur une observation contrôlée de la réalité sociale. Tant que la sociologie resta surtout spéculative, l'utilité des mathématiques eut du mal à s'imposer. À partir du moment où l'observation se d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_4042

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 471 mots

Dans le chapitre « L'identification »  : […] C'est en étudiant l' hystérie, on le sait, que Freud a pu discerner les pouvoirs de l'inconscient, en particulier sur le corps. Or l'un des mécanismes les plus marquants de l'hystérie, l'identification, est propre à faire apparaître le lien spécifique entre le moi et le réel extérieur, et à révéler en quoi ce lien est différent de celui que pose la philosophie classique. Une femme hystérique s'id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/#i_4042

MUSÉES DE SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Jack LIGOT
  •  • 1 575 mots

Dans le chapitre « Un antimusée ? »  : […] Dans l'élan de 1991, celui de l'écomusée d'Ungersheim et d'une politique culturelle à volonté sociale, l'expression musée de société a permis de surmonter des frontières d'école et de mettre l'accent sur une démarche commune. Seules deux catégories restent d'emblée hors champ : les musées de Beaux-Arts, où les choix s'opèrent sur des critères esthétiques ou historiques, et ceux de Sciences, qui p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-de-societe/#i_4042

MYTHE - Approche ethnosociologique

  • Écrit par 
  • Pierre SMITH
  •  • 3 708 mots

Dans le chapitre « Les mythes étudiés en eux-mêmes »  : […] Bien qu'il se situe en dehors du domaine strict de l'ethnologie, Georges Dumézil doit être considéré comme le précurseur de l'analyse structurale des mythes ; dans ses travaux sur les mythes et l'idéologie des divers peuples indo-européens de l'Antiquité, il découvre comment la confrontation de plusieurs mythes permet de dégager des structures qui leur sont communes. Elles consistent en certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-approche-ethnosociologique/#i_4042

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle structural »  : […] Pour Claude Lévi-Strauss, le représentant le plus important de cette école en France, la mythologie doit être considérée comme une « mytho-logique », c'est-à-dire comme la mise en œuvre d'une sorte de logique qui ne peut être entendue que si l'on recourt aux présuppositions principales d'un modèle structural de langage. Selon ce modèle, élaboré par F. de Saussure, L. T. Hjelmslev, les structuralis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_4042

MYTHE - Épistémologie des mythes

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 8 612 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Repenser la mythologie »  : […] Toute l'archéologie de la science des mythes tend à montrer que la Grèce classique reste ce qui rend pensable la mythologie. Elle est un modèle inaliénable, même pour ceux qui croyaient de bonne foi échapper à l'hellénocentrisme. Sans doute faut-il d'abord déconstruire le décor conceptuel d'un savoir en apparence immédiat et légitime, en repérant les procédures singulières mises en œuvre de Xénoph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-epistemologie-des-mythes/#i_4042

NATURE / CULTURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 450 mots

Dans le chapitre « Une rupture de l’ordre naturel »  : […] Toute culture s’impose d’abord comme une répression brutale de la nature. Ainsi la prohibition de l’inceste en tant qu’interdit culturel fondamental, thèse développée par l’ethnologue Claude Lévi-Strauss (1908-2009), est-elle une négation violente de l’ordre naturel. L’obligation de l’exogamie (le fait de s’unir sexuellement à un membre étranger à sa famille) peut donc être ressentie comme une vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-culture-notions-de-base/#i_4042

NOM

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 080 mots

Dans le chapitre « La place des noms propres parmi les expressions à référence singulière. Les indicateurs et les descriptions définies »  : […] Les indicateurs sont les expressions comme « ici », « là-bas », « ceci », « cela », « je », « tu », démonstratifs et pronoms personnels qui, dans le contexte d'interlocution, assurent la référence singulière hic et nunc de manière essentiellement variable, c'est-à-dire directement liée à l' énonciation. Les noms propres se rapprochent, par leur fonction, des indicateurs ; ils s'en distinguent sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nom/#i_4042

NOMBRES SYMBOLIQUE DES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 176 mots

De nombreuses études d'ethnologie comme de philosophie comparée, d'histoire des religions comme de psychologie des profondeurs ont montré que la pensée dite « sauvage » comme la connaissance symbolique présentent une compréhension qualitative du nombre. Cette compréhension expliquerait, semble-t-il, la préséance des nombres dits « naturels » sur toute autre structure arithmétique. Dans de telles m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique-des-nombres/#i_4042

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'anthropologie : Claude Lévi-Strauss »  : […] Dans un article de 1951, Claude Lévi-Strauss invoque le rôle rénovateur, par rapport aux sciences, de la phonologie fondée par Troubetzkoy et Jakobson. La méthode de cette dernière se ramène, en effet, à quatre démarches principales : l'étude de l'infrastructure inconsciente des faits linguistiques, l'analyse des relations entre les termes, la prise en compte de la notion de système, enfin la re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_4042

ORALE TRADITION

  • Écrit par 
  • Pascal BOYER
  •  • 4 909 mots

Dans le chapitre « De l'analyse textuelle aux contextes d'énonciation »  : […] L'étude des « formules » et de la composition orale est sans doute une étude partielle, puisqu'elle laisse de côté ce qui semble le plus important, à savoir la thématique de ces littératures. Cet aspect a été, par contre, le principal objet de deux entreprises théoriques essentielles pour l'étude ethnographique de la littérature orale, à savoir l'étude morphologique des contes, inaugurée par Vlad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/#i_4042

ORDRE SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 396 mots

Dans le chapitre « Le langage comme ordre fondamental de la culture »  : […] Selon cette nouvelle approche, le langage apparaît alors moins comme une forme parmi d'autres que comme la structure symbolique fondamentale sur fond de laquelle s'élève toute autre construction culturelle. Il faut d'abord s'entendre sur les termes, puisque, dans son Cours de linguistique générale (1916), Saussure s'emploie à distinguer le signe linguistique du symbole. Le symbole se caractéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-symbolique/#i_4042

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 282 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'organisation familiale »  : […] Les dyades constituant la famille nucléaire, la famille polygamique ou la famille étendue déterminent le système des interactions possibles entre les membres du groupe familial. Ces interactions sont variées, mais toujours marquées affectivement. C'est de leur jeu que dépend le fonctionnement de l'organisation familiale. F. Cancian a pu ainsi montrer, sur un échantillon d'Indiens mexicains, que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-sociale/#i_4042

PARENTÉ SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 8 724 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le système segmentaire »  : […] C'est avec les travaux d' Evans-Pritchard sur la société nilotique des Nuer que l'anthropologie tente de dégager une certaine relativité structurale en étudiant l'ensemble des relations entre groupes. La relation devient plus éclairante que l'étude des groupes constitués. Evans-Pritchard commence par distinguer trois systèmes pour essayer ensuite de les intégrer dans un ensemble cohérent : le sys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/#i_4042

POLYGAMIE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 9 887 mots

Dans le chapitre « La polygynie du chef, gage de la sécurité individuelle »  : […] On doit donc distinguer plusieurs types de polygynie. Nous appellerons la première archaïque. Elle a été étudiée par Lévi-Strauss chez les Nambikwara du Brésil où existe la polygamie des chefs (et des sorciers) en opposition à la monogamie des sujets. « Le groupe, dit-il, a échangé les éléments d'une sécurité individuelle qui s'attachaient à la règle monogame contre une sécurité collective qui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polygamie/#i_4042

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 634 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Critiques et récusation »  : […] Lorsque en 1906 paraissent, dans Le Mouvement socialiste , les études de Georges Sorel sur Les Illusions du progrès , les doutes se sont déjà multipliés concernant l'identification de l'accroissement des connaissances positives au progrès moral, du développement des sciences au progrès social. Une contre-idéologie se met en place, fondée sur l'idée que la théorie du progrès est une doctrine bourge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progres/#i_4042

PROHIBITION DE L'INCESTE

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 1 338 mots

Dans le chapitre « Vers une institution sociale « sui generis » »  : […] Émile Durkheim va détourner la prohibition de l'inceste de ces notions de risque et d'attirance-répulsion psychologique pour en faire une pure institution sociale. Il voyait dans la prohibition de l'inceste une conséquence de l'évitement du contact avec le sang menstruel des apparentées, symbole du totem et de l'unicité du groupe (« La Prohibition de l'inceste et ses origines », in L'Année sociol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prohibition-de-l-inceste/#i_4042

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historicité du symbolique »  : […] Ici se trouve fixé le point d'ancrage de la formalisation. Huit ans après une première évocation du temps logique, le Discours de Rome – « Fonction et champ de la parole et du langage » (1953) – en soulignait la valeur d'anticipation, pour marquer le rôle auquel sont appelés dans une théorisation rigoureuse de la psychanalyse l'algèbre de Boole et la théorie des ensembles. « La mathématique, écrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_4042

RÉCIT

  • Écrit par 
  • Louis MARIN, 
  • Jean VERRIER
  •  • 8 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Logiques du récit »  : […] Pour décrire une structure narrative, il faut d'abord définir une unité constante de mesure, de comparaison et de classement des différents récits. C'est ce qu'ont cherché Joseph Bédier dans les fabliaux ou Vladimir Propp dans les contes russes. Pour Propp, c'est la fonction, c'est-à-dire l'action d'un personnage, définie du point de vue de sa signification dans le déroulement de l'intrigue. À pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit/#i_4042

RÉCIT DE VOYAGE

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 7 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Passages obligés »  : […] Ce ne sont pas seulement des besoins collectifs et matériels – ceux des épices ou de la soie – qui déterminent, à une époque précise, la prédominance d'un certain type de voyage. Au Moyen Âge, le voyage de pèlerinage se change en croisade. À la Renaissance, ce n'est plus vers Jérusalem qu'il convient d'aller mais vers Rome, et dès lors se découvre l'Italie. Le voyage que fait Montaigne (1580-1581) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit-de-voyage/#i_4042

RELIGION - L'anthropologie religieuse

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 6 598 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religion et activité symbolique de l'homme »  : […] Mais cette science ne s'épuise pas dans ce jeu dialectique ; sinon elle se confondrait avec la sociologie. La religion est un système qui peut être étudié en lui-même et rattaché à l'activité symbolique de l'homme. C'est même là le champ le plus important de l'anthropologie religieuse. Bien qu'il soit sans doute moins développé que le précédent, il faut y insister davantage, pour distinguer les di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-l-anthropologie-religieuse/#i_4042

RITES

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 3 731 mots

Dans le chapitre « Les catégories et les problèmes »  : […] Marcel Mauss divisait les rites primitifs en deux catégories : les rites positifs et les rites négatifs, ces derniers consistant en des interdictions. D'un autre point de vue, on peut aussi distinguer entre les rites simplement insérés dans la vie quotidienne et les rites commémoratifs qui se réfèrent à des modèles mythologiques et qui présentent un caractère synchro-diachronique, mis en évidence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rites/#i_4042

RITUEL

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 5 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'approche symboliste : le rituel « dit quelque chose » »  : […] V. Turner, par ailleurs, a élaboré une théorie remarquable du symbolisme rituel, à propos de rites relatifs aux accidents de la vie individuelle (maladies, infortunes, stérilité, etc.) qu'il appelle « rites d'affliction ». Il analyse leur signification ( meaning ) et la « syntaxe » de leur symbolisme en y distinguant trois niveaux : la dimension de l'exégèse indigène (pour l'arbre à latex blanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rituel/#i_4042

ROMAN - Genèse du roman

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 5 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Peut-on conclure ? »  : […] Faute en littérature de généralistes, toutes les synthèses élaborées jusqu'ici sur le roman furent faussées par l'européocentrisme. On ne raisonne guère que sur le roman européen ; et encore : à l'époque moderne ou contemporaine. Ce que faisant, on s'interdit de définir la genèse du roman. Alors qu'entre le xvi e et le xix e  siècle la Chine et l'Europe occidentale fournissent quelques arguments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-genese-du-roman/#i_4042

ROMAN - Roman et société

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La société dans le roman »  : […] Quand on étudie comment les sociétés vivent, s'expriment dans le romanesque, il faut d'abord se garder de tout sociologisme. Nul roman, même l'œuvre de Balzac, ne donne du social une image innocente ou totale. La description sociologique due aux romanciers dépend du statut idéologique des groupes sociaux qu'ils mettent en scène. Stendhal se distingue d'un romancier « romantique » par la lucidité a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-societe/#i_4042

SACRIFICE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 520 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories sur l'origine et l'évolution du sacrifice »  : […] E. B.  Tylor voit dans le sacrifice un don intéressé aux esprits : do ut des. Lorsque la croyance aux dieux succéda à celle des esprits, le don intéressé fit place à l'hommage sans espoir de retour. Plus tard enfin, au lieu de choses matérielles, on fit offrande à Dieu de ses sentiments : le sacrifice devint renoncement. Certes, dans le sacrifice, on donne et en même temps on reçoit, remarque G.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/#i_4042

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 668 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une critique de la métaphysique humaniste »  : […] C'est explicitement dans le sillage de Rousseau que Claude Lévi-Strauss formule sa critique d'un humanisme fondé sur la coupure entre l'homme et le reste des vivants, pour proposer un nouveau fondement des libertés : à la définition de l'homme comme être moral, il faut substituer celle de l'homme comme être vivant. « Face à une tradition occidentale qui a cru, depuis l'Antiquité, qu'on pouvait [. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_4042

SAUVAGES & SAUVAGERIE

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 867 mots
  •  • 1 média

Comme elle trouve son expression dans les actions effectuées par les sauvages, la sauvagerie est tributaire des aléas idéologiques de cette dernière notion au cours des siècles. De même que la barbarie fut une réaction pertinente de la culture gréco-latine (comme antithèse meurtrière de la civilisation), la sauvagerie est une invention de la Renaissance européenne. Les sauvages font leur entrée da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sauvages-et-sauvagerie/#i_4042

SCIENCES HUMAINES

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 244 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Histoire de la terminologie »  : […] Quelques remarques historiques pourront aider à mieux comprendre les hésitations du vocabulaire. L'« étude de l'homme » est une expression qu'utilisent les humanistes et que l'on retrouve chez Pascal. Bien qu'elles s'intéressent surtout à l'histoire des mœurs et des idées, les conceptions humanistes se caractérisent par un éclectisme universel, par une curiosité qui s'étend à tout ce qui est humai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-humaines/#i_4042

SORCELLERIE

  • Écrit par 
  • Denise PAULME, 
  • Bernard VALADE
  •  • 4 724 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La peur brûlée »  : […] La constatation d'un fait majeur s'impose d'emblée : l'étude, l'interprétation, la compréhension de la sorcellerie européenne ont été profondément marquées par la répression dont celle-ci a été l'objet, du début du xvi e  siècle jusqu'à la seconde moitié du xvii e  siècle. La chasse aux sorcières constitue, en effet, pour la pensée rationaliste, un problème que Lucien Febvre, dans un article impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sorcellerie/#i_4042

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mise à jour d'un ordre du symbolique »  : […] Le symbolique n'est pas seulement structuré, ce qui conduirait à chercher l'origine ou le fondement de sa structuration dans une démarche historique ou génétique, mais structurant, ce qui amène à questionner sa logique et à décrire les lieux de son efficace.  La reconnaissance d'un tel « ordre » oriente dans des directions variées la critique philosophique de la notion de représentation, qui infor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_4042

STRUCTURE (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Lucien SCUBLA
  •  • 1 429 mots

Dans le chapitre « Ambitions théoriques »  : […] Avec des méthodes fort différentes, Murdock et Lévi-Strauss entreprennent l'analyse structurale de la culture, en se plaçant sur le terrain privilégié des systèmes de parenté, et en regardant comment leurs différentes composantes peuvent se combiner les unes avec les autres. Murdock recense toutes les nomenclatures de parenté attestées par l'ethnographie pour en dresser une classification systéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-anthropologie/#i_4042

SUPERSTITION

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 5 378 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers une phénoménologie de la superstition »  : […] Le caractère profondément polémique du concept de superstition tel que le saisit la recherche historique paraît devoir rendre vain tout essai de cerner de manière objective son essence, puisque la superstition n'aurait précisément pas d'essence propre : si elle est bien la religion de l'autre, toute forme de religiosité peut être appréhendée comme superstitieuse, et inversement. De même, vouloir f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/superstition/#i_4042

SYMBOLE

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 5 520 mots

Dans le chapitre « La fonction du symbole »  : […] À quoi servent les symboles ? Cette question innocente reçoit des réponses complexes. Le symbole a au moins trois fonctions bien marquées, avec naturellement des glissements de sens et des cumuls possibles. Le symbole montre, réunit et enjoint. Le symbole, d'abord, montre ; il rend sensible ce qui ne l'est pas : valeurs abstraites, pouvoirs, vices, vertus, communautés. Il ne s'agit pas de la simpl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbole/#i_4042

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 385 mots

Dans le chapitre « L'efficacité du symbolique »  : […] Les contenus symboliques et les relations symboliques démontrent l'efficacité du symbolique : ce dernier syntagme est repris, par Lacan, de Claude Lévi-Strauss, qui traite de la notion dans un chapitre de son Anthropologie structurale et qui, par ailleurs, définit toute culture « comme un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les règles matrimoniales, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/#i_4042

TABOU

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Tabou et système de classification »  : […] Pour toute pensée, le classement est à la base de tout effort pour « introduire un début d' ordre dans l'univers ». En effet, « tout classement est supérieur au chaos ; et même un classement au niveau des propriétés sensibles est une étape vers un ordre rationnel » ( Lévi-Strauss, La Pensée sauvage ). Si la préoccupation est bien d'établir d'abord des écarts différentiels au sein du réel d'apparen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabou/#i_4042

TEMPORALITÉS (histoire)

  • Écrit par 
  • François HARTOG
  •  • 1 055 mots

Il n'y a pas d'histoire sans dates, rappelle-t-on parfois, et avec raison ! Mais le temps est à ce point le quotidien de l'historien que ce dernier risque d'en faire un usage simplement classificatoire. La démarche chronologique est chez lui comme une seconde nature. Différentes pourtant ont été les expériences du temps, suivant les lieux et les époques. Il y a ainsi une histoire du temps et de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temporalites-histoire/#i_4042

TOTEM ET TOTÉMISME

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 4 474 mots

Le mot « totem » provient de la langue ojibwa, une des langues algonquines de l'Amérique du Nord, où il précise une relation de parenté entre germains et désigne, plus généralement, le clan ou groupe exogame. Pour les Ojibwa, en effet, il existe une relation métaphorique entre chacun des clans patrilinéaires et patrilocaux et un animal totémique . Mais, en plus de cette relation entre un groupe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totem-et-totemisme/#i_4042

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre SMITH, Emmanuel TERRAY, « LÉVI-STRAUSS CLAUDE - (1908-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-levi-strauss/