LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structuralisme et anthropologie

Au cours de la période suivante, l'audience et les perspectives de l'œuvre s'élargissent considérablement. En témoigne d'abord, après Race et histoire (1952), réflexion brève et généreuse sur la diversité des cultures, un grand livre aux tonalités littéraires et philosophiques, Tristes Tropiques (1955), qui est un journal de bord ethnographique, une autobiographie intellectuelle, mais aussi une méditation à la fois frémissante et désenchantée sur l'aventure humaine et la quête d'une sagesse sans complaisance, tant à l'égard de la place de notre propre civilisation parmi les autres que de celle de l'homme dans l'Univers et du moi dans le nous. Dans cette veine, Claude Lévi-Strauss révèle une affinité profonde avec Jean-Jacques Rousseau, qui est trop souvent mal compris à ses yeux et à qui il rendra plusieurs fois hommage, reconnaissant en lui « le plus ethnographe des philosophes ».

En revanche, le volume intitulé Anthropologie structurale, que complètent deux textes essentiels consacrés au projet anthropologique – l'« Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss » (1950) et, reprise dans Anthropologie structurale deux, la Leçon inaugurale au Collège de France (1960) –, constitue un recueil d'articles, publiés depuis 1945 ou inédits, qui est entièrement consacré à la discipline scientifique comme telle. Il comprend des analyses particulières, qui illustrent la méthode et portent sur des questions de parenté, d'organisation sociale, de religion et d'art, mais aussi des articles-programmes, notamment sur l'analyse des mythes, et des discussions, parfois polémiques, sur les rapports de l'anthropologie avec d'autres disciplines, sur ses postulats, ses modèles, ses méthodes et son enseignement. Ce livre est d'une certaine manière apparu, à l'époque, comme étant le premier manifeste du structuralisme (extralinguistique), lequel devait, à partir des années soixante, fleurir dans bien d'autres domaines jusqu'à prendre [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)  » est également traité dans :

ŒUVRES (C. Lévi-Strauss)

  • Écrit par 
  • Simina LAZAR
  •  • 991 mots

Dans l'histoire de l'anthropologie française, l'entrée de Claude Lévi-Strauss à l'Académie française en 1973 marque une date importante : il était le premier anthropologue à y être admis. L'année 2008, qui a fêté la centième année du grand penseur, a été marquée par la parution du volume […] Lire la suite

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Né à Bruxelles en 1908, Claude Lévi-Strauss découvre l'ethnologie au travers des écrits de Robert Lowie. Après des études de droit et de philosophie à Paris et une agrégation de philosophie (1931), il part en 1935 enseigner la sociologie à São Paulo et c'est au Brésil qu'il conduit ses premières enquêtes ethn […] Lire la suite

TRISTES TROPIQUES, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 902 mots
  •  • 1 média

« Un grand livre » : ainsi Georges Bataille saluait-il dans la revue Critique la publication par Claude Lévi-Strauss de Tristes Tropiques (1955), « un livre humain [...]. Peu d'ouvrages soulèvent des problèmes aussi vastes, aussi fondamentaux ». Un ouvrage inclassable aussi : à la fois […] Lire la suite

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Peindre la peinture »  : […] Le succès du formalisme, qui considère la pratique artistique comme une activité réflexive, et la menace d'une vacuité monochromatique ont conduit artistes et critiques à envisager prioritairement les œuvres comme un discours sur l'art dont elles relèvent. Ce mode d'appréhension reste évidemment plus justifié quand les peintures ou les sculptures ne représentent rien et ne racontent aucune autre h […] Lire la suite

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

  • Écrit par 
  • Dominique FOURNIER
  •  • 6 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Approche structuraliste »  : […] Enfin, lorsque Claude Lévi-Strauss s'intéressa aux phénomènes alimentaires, la cuisine quitta les sphères des besoins quotidiens trop prévisibles pour être élevée au rang de grammaire des sociétés, et elle s'imposa enfin comme thème digne de l'analyse structurale. Les Mythologiques s'appliquèrent à mettre en musique ces intuitions, révélant l'important corpus de mythes américains qui font référe […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de Lévi-Strauss »  : […] Il n'y a pas d'antinomie entre l'anthropologie structurale et l'anthropologie sociale. La première fut d'abord une méthode qui en vint à développer de telles implications théoriques qu'elle visa à rassembler les sciences humaines dans une science globale de la communication, dans une sémiologie où l'analyse structurale de la parenté et des mythes s'intégrerait en un de ses lieux, l'anthropologie […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « L'équation personnelle du chercheur »  : […] La publication en 1967 du journal posthume de Malinowski marque une étape importante dans la prise de conscience de la nécessité de ne plus passer sous silence les effets de la dimension intersubjective de l'enquête de terrain. En dévoilant les frustrations et les colères de l'ethnologue contre ses hôtes, l'ouvrage révèle le caractère illusoire d'une observation neutre et montre la manière dont l […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

  • Écrit par 
  • Virginie MILLIOT
  •  • 4 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’empirisme français »  : […] La question des cultures urbaines n’a intéressé que très tardivement les sociologues et anthropologues français. La réception des travaux de l’école de Chicago fut lente, fragmentée et d’emblée polémique. Les interprétations en termes de culture urbaine cherchant à analyser la spécificité des modes de vie et des formes de socialisation en ville ont ainsi fait l’objet d’une forte critique de la pa […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’approche structurale »  : […] En France, Claude Lévi-Strauss ouvre la voie aux approches structurales de l’art en cherchant à déceler une « logique des formes » propre à l’esprit humain, dont le fonctionnement procède par oppositions et corrélations. Il analyse les images dédoublées, composées de deux moitiés de corps ou de visages accolées (déjà étudiées par Boas pour la côte nord-ouest américaine) et présentes dans les motif […] Lire la suite

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

Dans le chapitre « La pensée sauvage et l'inconscient collectif »  : […] Après Lévy-Bruhl, les anthropologues ont beaucoup moins cherché à comparer, à opposer ou à faire succéder l'une à l'autre mentalité archaïque et mentalité moderne qu'ils ne se sont efforcés de pénétrer dans les fondements secrets de la vie collective en prenant pour guide la signification profonde de la pensée archaïque. Celle-ci, par les aperçus qu'elle autorise sur notre être profond, plus que n […] Lire la suite

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cannibalisme de la « horde primordiale » »  : […] L'humanité, selon Claude Lévi-Strauss, se diviserait en deux catégories : « Il y a des sociétés qui voient dans l'absorption de certains individus détenteurs de forces redoutables le seul moyen de neutraliser celles-ci et de les mettre à leur profit, et celles qui, comme la nôtre [...], ont choisi la solution inverse, consistant à expulser ces êtres redoutables du corps social, en les tenant temp […] Lire la suite

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structuralisme, sémiotique, poétique, narratologie »  : […] Entre Saussure, Jakobson et la critique structurale française, Lévi-Strauss a joué un rôle essentiel de médiateur, appliquant le modèle linguistique à d'autres systèmes culturels, d'abord la parenté puis les mythes. L'analyse du récit pouvait suivre (Roland Barthes, Algirdas-Julien Greimas, Umberto Eco, Tzvetan Todorov, Gérard Genette, Julia Kristeva). Le programme d'une sémiologie figurait chez […] Lire la suite

CULPABILITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 9 666 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interdit et l'ordre symbolique »  : […] La portée de l'interprétation œdipienne que Freud donne de la culpabilité apparaît de manière patente quand Lacan met celle-ci en rapport avec la loi et, plus précisément, avec le « point d'insémination d'un ordre symbolique qui préexiste au sujet infantile et selon lequel il va lui falloir se structurer ». Mais, avant d'en venir à cette explication lacanienne, il peut être instructif d'évoquer u […] Lire la suite

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La leçon de l'anthropologie structurale »  : […] La prohibition de l' inceste, obligeant les hommes à communiquer, fonde la culture. Telle est la conclusion frappante de l'étude des Structures de la parenté (1948) de C.  Lévi-Strauss . « En projetant, si l'on peut dire, les sœurs et les filles en dehors du groupe consanguin, et en leur assignant des époux provenant eux-mêmes d'autres groupes, elle [la prohibition de l'inceste] noue entre ces gr […] Lire la suite

DESCOLA PHILIPPE (1949- )

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

Spécialiste de l' Amazonie, Philippe Descola est titulaire de la chaire d' anthropologie de la nature au Collège de France. Son parcours scientifique l'a conduit de la philosophie à l'anthropologie, en passant par l'observation de terrain intensive. Le « scandale logique » suscité par sa rencontre avec des sociétés dont les représentations du monde diffèrent radicalement des nôtres a été le déclen […] Lire la suite

DIFFUSIONNISME

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 2 818 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les problèmes actuels du diffusionnisme »  : […] On a cherché à établir des typologies du diffusionnisme : celle de Wissler distingue diffusion spontanée, au hasard des contacts, et diffusion volontaire, sous l'effet de la conquête et de la contrainte ; celle de Kroeber distingue la diffusion par contact et emprunt et la diffusion par stimulation (le principe seul du trait diffusé est retenu, mais à partir de ce principe, la société réceptrice […] Lire la suite

DON

  • Écrit par 
  • François POUILLON
  •  • 3 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'hypothèse structuraliste »  : […] En somme, les corrections et critiques apportées aux analyses de Mauss consisteraient à réinsérer dans la structure et l'histoire propre des groupes des institutions qui en ont été artificiellement isolées et qui s'inscrivent, en fait, dans des procès sociaux d'échange. Une mise en perspective de toutes ces critiques pourrait être l'importante préface de Lévi-Strauss à l'« Essai sur le don », où […] Lire la suite

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'erreur dans les théories physiques »  : […] Très schématiquement, on attribue deux objets aux théories physiques : expliquer la réalité ou représenter les phénomènes, c'est-à-dire des effets observables. Pour Pierre Duhem, au début du xx e siècle, « une théorie physique n'est pas une explication. C'est un système de propositions mathématiques, déduites d'un petit nombre de principes, qui ont pour but de représenter aussi simplement, aussi […] Lire la suite

ETHNOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 1 744 mots

Attitude collective à caractère anthropocentrique, l'ethnocentrisme correspond aux différentes formes que prend le refus de la diversité des cultures. « Phénomène naturel, résultant des rapports directs ou indirects entre les sociétés » – telle est la définition qu'en donne Claude Lévi-Strauss dans Anthropologie structurale II  –, une telle diversité correspond à la distribution des sociétés dans […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre SMITH, Emmanuel TERRAY, « LÉVI-STRAUSS CLAUDE - (1908-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-levi-strauss/