CHANGELes régimes de change

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Interventions de change

Interventions de change
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Taux du change euro-dollar

Taux du change euro-dollar
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

États-Unis - zone euro : taux court et croissance

États-Unis - zone euro : taux court et croissance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

États-Unis : dette extérieure nette et déficit courant (en milliards de dollars)

États-Unis : dette extérieure nette et déficit courant (en milliards de dollars)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les enseignements des crises

Les crises du système monétaire européen (S.M.E.)

En 1992-1993 (et à nouveau en 1995, mais nous nous attacherons aux deux premières crises), des attaques spéculatives très violentes ont été menées sur les monnaies jusqu'alors liées au deutsche Mark dans le S.M.E. : livre sterling, lire, peseta, franc français. Ces attaques ont fait disparaître le S.M.E., les monnaies concernées quittant le régime de changes fixes liés au deutsche Mark (dans le S.M.E., les parités bilatérales ne devaient pas dévier de plus de ± 2,25 p. 100 par rapport à une parité centrale ; après la crise, ces marges ont été élargies à ± 15 p. 100 faisant perdre au système sa nature de changes fixes).

En fait, le S.M.E. était en théorie un système symétrique : les marges étaient définies pour tous les couples de devises, les unes vis-à-vis des autres ; dans la pratique, il est devenu un système asymétrique, avec une référence au deutsche Mark.

Rappelons d'abord les faits, à travers l'exemple significatif de l'Italie.

Durant l'été de 1992, la lire sort brutalement du S.M.E. et, en six mois, se déprécie de près de 30 p. 100 vis-à-vis du deutsche Mark. La sortie du S.M.E. a lieu malgré une très forte hausse des taux d'intérêt à court terme, en raison de la perte des réserves de change de la Banque d'Italie : de 1990 à 1992, elles baissent de 50 milliards de dollars. Les marchés financiers réalisent à quel point la compétitivité de l'Italie est dégradée : malgré la fixité du change vis-à-vis du deutsche Mark, l'excès d'inflation reste substantiel. L'Espagne et le Royaume-Uni connaissent une situation similaire.

Le déroulement de la crise du S.M.E. est riche d'enseignements que l'on retrouve dans le modèle théorique dit de « crise des balances des paiements » :

– la crise a lieu bien avant le moment où la perte de compétitivité viderait les réserves de change – ce sont les sorties de capitaux qui vident les réserves ; les marchés financiers antic [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : directeur des études économiques, Caisse des dépôts et consignations

Classification


Autres références

«  CHANGE  » est également traité dans :

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Le montant quotidien des opérations de change a atteint plus de 5 000 milliards de dollars en avril 2013.Même si l'on tient compte de l'intensification des échanges de biens et de services liée à la mondialisation, on ne peut qu'être frappé par cette véritable explosion des opérations de change intervenue depuis les années 1970. Il est clair que ce ne sont pas seulement les opérations d'achat-vent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Depuis l'abandon, en 1973, du système de changes de Bretton-Woods, l'évolution des parités entre devises a souvent défié la logique des théories. Pourtant, le résultat prévisible du passage aux changes flexibles était a priori simple. D'une part, il devait restituer à la politique monétaire son autonomie en libérant le taux d'intérêt d'un objectif de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Le système monétaire international (S.M.I.) ne se réduit pas aux seuls régimes de change. Alors que ceux-ci ne concernent que les formes juridiques d'organisation des paiements internationaux (régimes fixes, flottants ou intermédiaires), le système, selon une définition de Robert Mundell (Prix Nobel d’économie 1999), est « l'ensemble des mécanismes qui gouvernent les interactions entre les monnaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

L'intégration monétaire est une situation où plusieurs économies – entre lesquelles la mobilité des capitaux est parfaite – ont soit des monnaies liées entre elles par des taux de change fixes, soit une monnaie unique (union monétaire). Mais l'expression est aussi utilisée pour désigner le processus – plus ou moins long – au cours duquel l'intégration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-l-integration-monetaire-europeenne/

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Au xiie siècle, lors des grandes foires de Champagne, les commerçants venus d'horizons divers avaient recours aux changeurs, qui procédaient à la conversion des différentes monnaies en circulation. Ce n'est toutefois qu'à l'époque de la Renaissance que les banquiers d'Italie du Nord réunirent les fonctions d'achat et de vente de devises, institutionna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/#i_5455

BÂLE ACCORDS DE (1972)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 299 mots

Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire. C'est alors la création du fameux serpent monétaire européen, la première tentative européenne de stabili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-bale/#i_5455

ACCORDS DE BRETTON WOODS

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 284 mots
  •  • 1 média

Le système monétaire mis en place à Bretton Woods en 1944 répond, pour les Américains, à la volonté d'éviter les crises monétaires, dont on pensait qu'elles avaient entraîné le protectionnisme, le nationalisme, la guerre. Le système se présente comme un retour à l'étalon or qui, avec un système de change fixe, apparaît comme le gage de la stabilité et d'une règle commune. Il s'en éloigne toutefois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-bretton-woods/#i_5455

AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 029 mots

Dans le chapitre « Un quantitativisme enrichi et nuancé »  : […] Cette règle d'émission des billets et l'approbation de la suspension de leur convertibilité en or résultent des caractéristiques des multiples moyens de circulation. Elle est contraire aux prescriptions à la fois du quantitativiste David Hume et de l'antiquantitativiste Adam Smith. En outre, l'Angleterre est confrontée à un autre problème qu'aucun des deux Écossais n'avait connu : la baisse du tau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-enquiry-into-the-nature-and-effects-of-the-paper-credit-of-great-britain/#i_5455

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anticipations et ajustements macroéconomiques »  : […] Les principales fonctions de comportement sont, d'une manière ou d'une autre, influencées par les anticipations. Ainsi la consommation des ménages dépend moins de leur revenu courant que du revenu « normal » anticipé pendant un certain horizon temporel (revenu « permanent »), voire du revenu moyen anticipé pendant la durée de vie (théorie du « cycle vital »). L'investissemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipations-economie/#i_5455

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Tentatives de libéralisation, décennie perdue et hyperinflation »  : […] Ces tensions débouchent sur la crise inflationniste du milieu des années 1970, qui bouleverse la conception du mode de régulation de l'économie qui prévalait depuis l'après-guerre : l'incapacité des institutions de l'époque à stabiliser la croissance nourrit l'idée que la poussée inflationniste est imputable à un blocage des mécanismes de marché. Une première grande action de stabilisation, d'ouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_5455

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (B.C.E.)

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 122 mots

La Banque centrale européenne (B.C.E.) est entrée en fonction le 1 er  juillet 1998, quelques mois avant l'ultime phase de l'union monétaire (la troisième phase de l'Union économique et monétaire selon le traité sur l'Union européenne signé à Maastricht en 1992), marquée par le basculement à l'euro des marchés financiers et la mise en œuvre de la politique monétaire unique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-centrale-europeenne/#i_5455

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « Change monétaire »  : […] Le change monétaire forme dans tous les cas l'une des raisons d'être essentielles des banques, et qui a tendu à se renforcer en raison de l'enjeu croissant qu'a représenté l'accès à la liquidité dans les sociétés développées et du fait de la quasi-disparition de la monnaie exogène, c'est-à-dire non créée ou validée par le système bancaire lui-même. Les expériences commerciales sont ici particuliè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_5455

BANQUES CENTRALES

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 6 873 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La stabilité monétaire »  : […] Assurer la confiance dans la monnaie implique de veiller à la stabilité de son pouvoir d'achat sur le marché domestique (valeur interne de la monnaie). Cette mission est apparue relativement tôt dans l'évolution des banques centrales, notamment en ce qui concerne la Banque d'Angleterre, du fait de la centralisation des réserves. Durant la période d'inconvertibilité des billets de la Banque d'Angl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/#i_5455

BRETTON WOODS CONFÉRENCE DE (1944)

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre RODET
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Du 1 er au 22 juillet 1944, au moment où la Seconde Guerre mondiale prend fin, une conférence monétaire et financière, placée sous l'égide de ce qui va devenir bientôt l'Organisation des Nations unies, se tient sur la côte est des États-Unis à Bretton Woods (N.H.). Quarante-quatre pays sont représentés à cette conférence qui a été vivement souhaitée par les États-Unis ; l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-bretton-woods/#i_5455

CAMBISTE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 867 mots

Le cambiste est à la banque ce que le trésorier est à l'entreprise : l'homme de réconciliation des comptes. Son rôle est d'acheter et de vendre très rapidement des devises en essayant d'assurer des gains et de limiter les pertes de change, ou mieux, de ne pas les subir. Nulle fonction n'a davantage évolué ni pris autant d'importance au sein de la profession bancaire que celle-ci au cours des deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambiste/#i_5455

CASSEL KARL GUSTAV (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 486 mots

Économiste suédois né le 20 octobre 1866 à Stockholm, mort le 14 janvier 1945 à Djursholm, dans la banlieue de Stockholm. Karl Gustav Cassel étudie à l'université d'Uppsala, puis à celle de Stockholm où il devient professeur d'économie de 1904 à 1933. Il occupe le devant de la scène internationale grâce à sa contribution sur les problèmes monétaires internationaux lors de la conférence de Bruxell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-cassel/#i_5455

CHANGES CONTRÔLE DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 734 mots

Mesures prises par un gouvernement pour réglementer l'achat et la vente de monnaies étrangères par ses ressortissants. C'est à la suite des grands déséquilibres économiques et financiers provoqués par la Première Guerre mondiale que de nombreux États ont été amenés à limiter, voire à supprimer, la liberté des transactions en monnaies étrangères. Ces restrictions répondent à plusieurs buts. – Sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/controle-des-changes/#i_5455

CHANGES MULTIPLES SYSTÈME DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 499 mots

La multiplicité des taux de change ne doit pas être confondue avec leur variabilité qui a lieu librement ou entre des parités limites, selon la situation du marché sur lequel s'échangent les devises ; ils varient également suivant qu'il s'agit d'opérations au comptant ou à terme. Mais on ne peut parler de taux de change multiples que lorsqu'il existe, dans un pays donné, plusieurs modalités différ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-des-changes-multiples/#i_5455

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Un pays désavantagé dans toutes les activités peut exporter »  : […] Ricardo a résolu la difficulté, laissée en suspens par Smith, relative à la nécessité d'un avantage absolu de chaque pays pour au moins un bien. En montrant que même la participation d'un pays désavantagé dans tous les biens est à l'origine d'un gain net, ses Principes (1817) constituent le premier ouvrage scientifique d'économie internationale. Deux apports distincts doiven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-theories/#i_5455

CONVERTIBILITÉ, économie monétaire

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 227 mots

Définie comme étant la propriété que possède une monnaie nationale d'être librement échangée, la convertibilité s'opère, selon les époques, soit contre de l'or dans le pays d'émission (ou de l'argent dans certains pays), soit contre des monnaies étrangères. À l'origine, le papier-monnaie était effectivement un titre de créance payable en métal précieux par la banque qui l'avait émis. Cette assuran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convertibilite-economie-monetaire/#i_5455

COURS FORCÉ, change

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 148 mots

Le terme de cours forcé a surtout servi à définir la situation du papier-monnaie dans certains pays et à certaines époques, par exemple celle des assignats sous la Révolution française. Il signifie que le papier-monnaie doit être accepté en paiement à sa valeur nominale et ne peut être converti en monnaie métallique. Autrefois exceptionnelle, cette situation de non-convertibilité est aujourd'hui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cours-force-change/#i_5455

CRISE DU S.M.E.

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 320 mots

Le 16 septembre 1992 s'ouvre la crise du système monétaire européen (S.M.E.). C'est un mercredi noir : la livre, la lire et la peseta crèvent le taux plancher des marges de fluctuations définies. La livre sterling est chassée du mécanisme par la spéculation, la lire subit le même sort le 17 septembre et la peseta est dévaluée. Cette crise tient à la conjugaison de facteurs politiques et économique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-du-s-m-e/#i_5455

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « L'explication des crises de change »  : […] Après les crises bancaires, les crises de change – c'est-à-dire la baisse brutale du cours des monnaies résultant d'attaques spéculatives – constituent la deuxième manifestation de l'instabilité financière. La dernière décennie du xx e  siècle a été marquée par des crises de change fréquentes, que ce soit en Europe (crise du système monétaire euro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_5455

DÉRÉGLEMENTATION FINANCIÈRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 894 mots

1974 Création du Comité de Bâle pour le contrôle bancaire, placé sous l’égide de la Banque des règlements internationaux (BRI). 1979 Abolition de tout contrôle des changes en Grande-Bretagne et début de la déréglementation financière aux États-Unis. 1983 Début de la crise des caisses d'épargne aux États-Unis. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dereglementation-financiere-reperes-chronologiques/#i_5455

DÉVALUATION

  • Écrit par 
  • Jean-François LARRIBAU
  •  • 722 mots

La dévaluation consiste à modifier le taux de change officiel d'une monnaie (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, écu, par exemple. Dans un sens extensif, elle désigne l'altération de l'objectif de change que les autorités monétaires d'un pays s'assignent dans le cadre de leur politique économique globale, qu'elles soient ou non liées par des engagements inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluation/#i_5455

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La volatilité du dollar »  : […] Au début de la phase de flottement des monnaies, de 1973 à 1975, le dollar connaît deux chutes prononcées suivies de remontées à peu près équivalentes. De 1976 à 1978, la chute du dollar est générale contre toutes les monnaies, de 13 à 45 p. 100 respectivement vis-à-vis du franc et du yen. La dépréciation se justifie face à la concurrence de l'Allemagne et du Japon, mais elle est insuffisante pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_5455

DORNBUSCH RUDIGER (1942-2002)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 988 mots

Né le 8 juin 1942 à Krefeld en Allemagne, Rudiger Dornbusch s'oriente très rapidement vers des études d'économie. Après avoir obtenu un Ph. D. (l'équivalent du doctorat) à l'université de Chicago, il devient chercheur et enseignant. Il appartient à une génération marquée successivement par les enthousiasmes que suscite la victoire de Kennedy et par les déceptions qu'engendre la guerre du Vietnam. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudiger-dornbusch/#i_5455

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La révolution keynésienne »  : […] Keynes (1930, A Treatise on Money ; 1936, Théorie générale de l'emploi, l'intérêt et la monnaie ), élève de Marshall, propose de changer de perspective. Selon Keynes, marshalliens et ricardiens commettent l'erreur commune de raisonner sur un niveau de revenu d'équilibre donné et ne se distinguent qu'à propos de l'analyse de la répartition de ce revenu. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 2005 : un rebond confirmé malgé tout

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'éveil de la Chine  »  : […] L'économie de la Chine, en surchauffe l'an passé, n'a pas perdu en vigueur. Comme en 2004, la Chine a affiché une croissance de son P.I.B. d'environ 9 p. 100 (ce type de statistique étant à considérer toutefois avec prudence, puisque la dernière révision, intervenue en toute fin d'année 2005, faisait état pour 2004 d'un taux de croissance proche de 17 p. 100). Elle a confirmé son rôle incontournab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2005-un-rebond-confirme-malge-tout/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 2004 : une reprise turbulente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 859 mots

Dans le chapitre « Les ménages américains n'épargnent pratiquement plus »  : […] La croissance américaine n'a pas maintenu, en 2004, le rythme très rapide qu'elle avait connu l'an passé, mais elle a gardé beaucoup d'allant. À nouveau, les deux moteurs ont été la consommation très soutenue des ménages et le dynamisme des investissements des entreprises, particulièrement en ordinateurs et logiciels, dans un contexte de remontée des taux d'utilisation des capacités des industrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2004-une-reprise-turbulente/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 2003 : une économie mondiale dans la tourmente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 956 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La croissance japonaise a créé la surprise »  : […] Après une année 2002 de quasi-stagnation, la croissance japonaise a été particulièrement soutenue en 2003, laissant espérer une véritable reprise. À la différence de la reprise avortée du début de 2002, l'activité nippone a bénéficié non seulement d'une demande extérieure solide, mais aussi de moteurs internes comme un rebond de la consommation des ménages. Pour ce qui concerne les échanges extér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2003-une-economie-mondiale-dans-la-tourmente/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 1999 : la fin des turbulences ?

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 423 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sortie de crise accélérée dans l'Asie émergente »  : […] La crise asiatique avait surpris la plupart des observateurs en 1997 par sa soudaineté et sa gravité. La sortie de crise de la plupart des pays d'Extrême-Orient en 1999 n'est pas moins étonnante. Dans les économies de marché de la région, à l'exception du Japon, la croissance a rebondi à près de 4 p. 100 en moyenne en 1999 après un recul de — 6,5 p. 100 en 1998. Elle atteindrait 9 p. 100 en Corée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1999-la-fin-des-turbulences/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 1998 : fin d'un cycle, début d'une nouvelle ère

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 387 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fin d'un cycle financier »  : […] Initialement locale, la crise ouverte par la dévaluation du bath thaïlandais en juillet 1997 s'était diffusée en fin d'année à la majeure partie des économies dynamiques d'Extrême-Orient (Chine et Taiwan exclues) avant de se propager en 1998 aux autres économies émergentes. Au niveau régional d'abord, la crise qui a déstabilisé la Thaïlande, l'Indonésie, Hong Kong, la Corée du Sud, la Malaisie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1998-fin-d-un-cycle-debut-d-une-nouvelle-ere/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « La maîtrise de l'inflation »  : […] Les principales analyses de l'économie mondiale en 1995 font à peine mention de la politique monétaire. L'inflation, en effet, est généralement maîtrisée dans les pays industrialisés, et la baisse des taux d'intérêt est intervenue en fonction de deux paramètres : d'une part, le succès de la politique budgétaire et, d'autre part, le maintien de l'activité à distance raisonnable des risques de surch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1995-vers-une-redistribution-des-ressources-mondiales/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 1992 : vers un nouveau modèle de croissance?

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 238 mots

Dans le chapitre « Le combat pour l'union monétaire »  : […] En dépit de ce distinguo, le gouvernement britannique marquait toute la distance qui le séparait désormais de la rigueur assignée aux pays engagés en direction de l'Union économique et monétaire. Le traité de Maastricht, dont c'était la principale disposition, a été signé le 7 février 1992. La ratification par les douze États membres de la Communauté européenne (C.E.) ne semblait pas devoir poser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1992-vers-un-nouveau-modele-de-croissance/#i_5455

ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

  • Écrit par 
  • Régis PARANQUE
  •  • 14 988 mots

Dans le chapitre « L'anémie des grandes monnaies »  : […] La stabilisation des relations monétaires internationales s'est poursuivie en 1990. Certes, elle a fait montre également de sa fragilité et de ses faiblesses persistantes ; mais, grâce à la concertation entre banques centrales et entre gouvernements des principales puissances monétaires, ces dernières ont pu conserver une relative maîtrise du système, qui ne s'est pas démentie sous l'effet de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1990-de-l-euphorie-a-la-crainte/#i_5455

EURO

  • Écrit par 
  • Agnès BÉNASSY-QUÉRÉ
  •  • 6 229 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La dernière ligne droite »  : […] En 1992-1993, cependant, le S.M.E. connaît une crise sévère, liée à la réunification dans un contexte de libéralisation des mouvements de capitaux. Comme l’enseigne le triangle d’incompatibilité de Robert Mundell, la stabilité des taux de change est incompatible avec la parfaite mobilité des capitaux si les politiques monétaires se mettent à diverger. Or c’est ce qui se produit à la suite de la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euro/#i_5455

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une politique monétariste »  : […] Le 6 octobre 1979, le F.O.M.C., présidé par Paul Volcker (1979-1987), annonce une expérience de monétarisme intégral. L'agrégat monétaire étroit M1 (espèces, plus dépôts à vue) devient l'objectif intermédiaire unique. Le Fed en déduit la quantité nécessaire de réserves non empruntées. Les zones cibles pour déterminer le taux d'intérêt sur le marché monétaire sont abandonnées. Le taux doit donc s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_5455

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les banques centrales »  : […] Les banques centrales (la Banque de France, la Bundesbank – « Buba » –, la Federal Reserve américaine – « Fed » –, la B.C.E...) ont, en règle générale, deux fonctions : d'une part, et c'est leur tâche essentielle, assurer la stabilité des prix (qui signifie non pas l'inflation zéro, mais une inflation basse, par exemple inférieure à 2 p. 100 par an, objectif suivi par la B.C.E.) ; d'autre part, ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_5455

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés dérivés

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 2 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'utilisation des produits dérivés comme instrument de couverture »  : […] Les contrats à terme, fermes ou optionnels, permettent aux investisseurs de se couvrir ou de spéculer sur les aléas du marché. Prenons, par exemple, le cas d'une entreprise exportatrice européenne qui doit recevoir dans trois mois plusieurs millions de dollars et qui se trouve donc exposée au risque de fluctuation du change. L'entreprise a le choix entre plusieurs stratégies. Première stratégie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-derives/#i_5455

FIN DU CONTRÔLE DES CHANGES EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 293 mots

Le 1 er  juillet 1990 devait marquer le début de la première phase du rapport Delors, publié en avril 1989, prévoyant la libéralisation complète du marché des capitaux dans huit pays de la C.E.E., avec un délai supplémentaire jusqu'à décembre pour l'Irlande, l'Espagne, le Portugal et la Grèce. C'est la première étape de l'Union économique et monétaire qui impose aux États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-du-controle-des-changes-en-europe/#i_5455

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Les institutions monétaires mises en place en 1803 créent un nouveau système d'émission monétaire. Certes, l'Ancien Régime avait déjà su organiser un étalon bimétalliste or et argent stable. La dernière mutation réelle (changement du pair métallique de l'unité monétaire) intervenue en octobre 1785 (sous le ministère Calonne) porte à 15,5 pour 1 le rapport légal de l'argent à l'or.La loi du 17 germ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_5455

FRIEDMAN MILTON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 155 mots

Dans le chapitre « Une critique globale des politiques de relance »  : […] En ce qui concerne la politique de change, Friedman s'oppose là encore à la vision keynésienne d'un système de change fixe dans lequel la dévaluation, augmentant les débouchés à l'exportation et donc la demande, a un effet de relance. Pour lui, les changes fixes sont dépassés : le prix d'une devise, comme les autres prix, relève du marché et non d'un accord entre les autorités monétaires. Il préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-friedman/#i_5455

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 722 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le relais des moteurs internes »  : […] À partir de 1984, l'investissement des entreprises redémarre. L'année suivante, alors que la demande domestique continue de se raffermir, l'économie japonaise est ébranlée par la brutale appréciation du yen par rapport au dollar (+ 56 p. 100 en onze mois, entre septembre 1985 et août 1986). Cette hausse fait suite aux accords du Plaza, en septembre 1985, signés dans le but de s'entendre sur des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/#i_5455

MERCANTILISME

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 6 591 mots

Dans le chapitre « La monnaie et la balance du commerce »  : […] La parité entre les monnaies était en principe fixe, mais l'usage des lettres de change donnait de la souplesse au système. Si la balance commerciale était équilibrée entre deux pays, tous les règlements se soldaient par des lettres de change, sans transport effectif de métal. Le change était alors « au pair », les monnaies valant exactement leur poids d'or. Mais si un des deux pays était déficita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercantilisme/#i_5455

MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Bertrand BLANCHETON, 
  • Universalis
  •  • 4 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Ouverture - fermeture »  : […] A partir du milieu du xix e  siècle, des avancées décisives sont réalisées dans le domaine de la transmission instantanée de l'information. Morse invente le télégraphe en 1844 et, dès 1851, un premier câble transmanche est posé ; en 1913, la longueur des réseaux télégraphiques représente déjà onze fois le tour de la Terre. L'essor du téléphone (B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-histoire-de-la-mondialisation/#i_5455

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Gérer le risque systémique »  : […] L'action collective doit surmonter les échecs de coordination des marchés qui conduisent au risque d'apparition de la crise systémique. Trois axes de réduction du risque systémique peuvent être distingués. Le premier est une réforme des structures qui approfondirait l'intégration financière internationale ; le deuxième est une tutelle prudentielle sur les comportements privés de gestion du risque  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-pour-une-regulation-economique-internationale/#i_5455

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 377 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La finance spéculative est devenue prépondérante  »  : […] Dans le passé, la fonction du système financier international était d’assurer le financement du commerce international et des balances des paiements. Or les flux financiers internationaux ont connu récemment une progression explosive sans commune mesure avec les besoins de l’économie mondiale. D’après les estimations de la Banque des règlements internationaux, la taille du marché des changes – su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-globalisation-financiere/#i_5455

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  La monnaie en Asie »  : […] Longtemps, les circuits monétaires de l'Asie ont été distincts de ceux du monde occidental (Afrique, Europe et Amérique). En Chine, l'Empire des Qin et des Han ( iii e  s. av.- ii e  s. apr. J.-C.) connaissait principalement la sapèque de cuivre, pesant d'abord une demi-once (7,5 grammes), puis – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_5455

MUNDELL ROBERT A. (1932- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 036 mots

Premier Canadien à recevoir le prix Nobel d'économie, Robert Mundell a été distingué le 13 octobre 1999 à la fois pour son « analyse des politiques monétaires et budgétaires sous différents régimes de change » et pour son « analyse des zones monétaires optimales ». Connu pour avoir été l'un des chefs de file, non dogmatique, de l'école de Chicago, Mundell est désormais considéré comme l'inventeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-a-mundell/#i_5455

PAIEMENTS BALANCE DES

  • Écrit par 
  • Marc RAFFINOT
  •  • 4 024 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lectures et diagnostics »  : […] La lecture de la balance des paiements sert à proposer un diagnostic. Le but visé n'est pas évident : qu'est-ce qu'une bonne situation de la balance des paiements ? Accumuler des excédents protège contre les risques liés aux reflux brutaux des capitaux, qui peuvent enclencher une dévaluation ou une brutale modification du taux de change. Mais, en général, les réserves de change sont placées dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balance-des-paiements/#i_5455

SPÉCULATION

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 2 224 mots

Dans le chapitre « La spéculation a changé de nature et de dimension avec le globalisation financière »  : […] La prédiction de Keynes semble être vérifiée. Depuis les années 1970, le poids de la finance dans l'économie mondiale n'a cessé de croître à la suite des politiques de libéralisation financière. Et la spéculation sur les marchés a pris une nouvelle dimension. Très révélateur est le cas du marché des changes, sur lequel les monnaies sont échangées les unes contre les autres. Ce marché planétaire e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculation/#i_5455

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les points d'or »  : […] Un exemple permet d'illustrer le mécanisme des points d'or. Ainsi, le pair de la livre à New York est égal au rapport du poids théorique en once troy d'or fin de la livre (0,257) à celui du dollar, soit 4,86 dollars. Par ailleurs, les conditions commerciales d'un transfert physique d'or de New York à Londres (fret, assurance, coûts de vérification) sont, par exemple, de 2 cents pour 4,86 dollars […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_5455

TAUX DE CHANGE

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 550 mots

Le taux de change désigne le rapport d'échange entre deux devises. L'observation du taux de change nominal (par exemple, 1 euro = 0,96 dollar) est souvent complétée par le calcul du taux de change réel, qui corrige le change nominal par l'évolution de l'inflation dans chacune des deux zones. Le taux de change bilatéral est également souvent complété par le taux de change effectif. Par exemple, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-de-change/#i_5455

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « La parité des taux d'intérêt non couverte »  : […] Considérons l'arbitrage entre deux placements à un an sans risque de défaut sur deux monnaies, l'euro ou le dollar. Un investisseur européen, par exemple, peut placer ses fonds en euros, ce qui lui rapporte le taux d'intérêt sur l'euro. Il peut aussi décider d'investir en dollar en prenant un risque de change. Cette option sera particulièrement rentable si le dollar s'apprécie sur la période. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_5455

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 071 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le piège de l'endettement extérieur »  : […] Quels enseignements peut-on tirer de cette crise de la dette du Tiers Monde ? Les difficultés des années 1980 ont montré les dangers d'un financement du développement par l'endettement extérieur. Celui-ci pose la question de la capacité de remboursement de l'emprunteur, nous y reviendrons. Mais il est également source de déséquilibres macroéconomiques qui n'ont pas été suffisamment pris en compte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-monde/#i_5455

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Le Japon a longtemps utilisé des monnaies d'argent chinoises. L'introduction des monnaies d'or et des billets se fait au xvi e  siècle. Il en résulte un système de paiement complexe et morcelé. Lors de son ouverture au monde moderne, le Japon impérial se dote d'une monnaie unifiée en 1871, le yen, dont la valeur est fixée en référence aux deux mét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_5455

ZONE MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 947 mots

Espace constitué par les pays qui adoptent entre eux un étalon de change-devise. Les pays qui utilisent cet étalon établissent une relation fixe entre leur monnaie et une devise (monnaie centre) considérée comme un moyen international de règlement. La gestion des réserves de change des différents pays membres est alors assurée par le pays centre. Le système exige la convertibilité et la transférab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-monetaire/#i_5455

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick ARTUS, « CHANGE - Les régimes de change », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/