CHANCEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Clôture de pierre ou de métal qui, dans l'art paléochrétien et parfois postérieurement, forme un enclos rectangulaire dans la nef principale d'une église. Situé en avant de l'abside, le chancel sépare ainsi le chœur liturgique des autres parties de l'édifice : c'est le chœur des chantres qui figure, sur le plan de l'abbaye de Saint-Gall au ixe siècle, sous le nom de chorus psallentium. Les parois du chancel sont de faible hauteur, percées de plusieurs portes. Il s'accompagne, en outre, de deux ambons ou chaires qui se font face. L'église Sainte-Sabine de Rome (ve s.) possède un très beau chancel, remarquablement conservé. Les plaques qui composaient les chancels étaient richement sculptées ou revêtues de mosaïques et elles constituent de précieux vestiges de la sculpture des premiers siècles de l'art chrétien.

—  Maryse BIDEAULT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHANCEL  » est également traité dans :

AMBON

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 194 mots

Nom donné, dans l'art paléochrétien, à la chaire du haut de laquelle sont lus les textes sacrés ou prononcés les sermons. De formes diverses, l'ambon peut être isolé dans la nef principale de l'édifice ou bien faire partie d'un chancel situé devant l'abside ; dans ce cas, les ambons sont au nombre de deux, un du côté de l'évangile, l'autre du côté de l'épître. On y accède par quelques marches. L'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambon/#i_18447

ICONOSTASE

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 1 215 mots
  •  • 1 média

Pour les contemporains, l'iconostase évoque cet imposant dressoir d'images saintes qui, dans les communautés orthodoxes de souche gréco-byzantine, isole le fidèle de l'espace sacré par excellence, le sanctuaire. Dans l'usage originel, eikonostasion définissait le support, sur pied ou en console, d'une icône privilégiée, disposée en avant de l'entrée du chœur. Le meuble exist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iconostase/#i_18447

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le décor architectural »  : […] Si le décor architectural des petits sanctuaires ruraux nous échappe presque totalement (il était peut-être pour l'essentiel en bois), celui des sanctuaires urbains et des grands monastères des campagnes nous est relativement bien connu, aussi bien par les monuments encore intacts que par les découvertes archéologiques. Comme l'illustre magnifiquement le baptistère de Poitiers (édifice du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_18447

RAVENNE

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 3 872 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] La sculpture architecturale est, en grande partie, d'importation orientale et de type constantinopolitain (chapiteaux en marbre de Proconnèse), mais certaines combinaisons (tailloirs de Saint-Vital) sont originales. Les chancels (barrières en marbre sculpté), conservés dans les deux musées, sont importés ainsi qu'une partie des chaires à prêcher en marbre (probablement celles de Sainte-Agathe et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravenne/#i_18447

THURINGIENS, ALAMANS ET BAVAROIS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 350 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art thuringien »  : […] L'art thuringien, comme celui des Alamans et des Bavarois, est surtout représenté par des objets de métal (accessoires vestimentaires, objets de parure, décors d'armes, etc.) et se caractérise par de multiples influences. Au cours de sa phase précoce ( v e  s.), il est marqué par des apports antiques (décors géométriques imitant la taille biseauté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringiens-alamans-et-bavarois/#i_18447

Pour citer l’article

Maryse BIDEAULT, « CHANCEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chancel/