CHAMANISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une façon de gérer l'aléatoire

À travers la diversité de ses manifestations et les degrés de son acculturation, la fonction chamanique peut être caractérisée comme une gestion de l'aléatoire réalisée par le jeu de relations contractuelles avec des partenaires surnaturels. Le caractère aléatoire est en effet le point commun entre les phénomènes que l'action chamanique a pour but de faire apparaître, selon qu'elle assure la reproduction de la société ou l'administration de ses désordres : gibier, pluie, fécondation, santé mentale (par la présence de l'âme dans le corps), non-vulnérabilité aux armes ennemies, découverte d'objets perdus, chance en amour, au jeu, en affaires, aux examens (comme nos voyantes), succès aux élections (dans les réserves indiennes d'Amérique du Nord) ; l'aspect divinatoire de l'action chamanique ne consiste pas à savoir l'avenir, mais à rendre conforme à la norme ou passible de traitement. La nature contractuelle des relations mises en œuvre fonde l'incapacité attestée du chamanisme à se muer en religion organisée et à s'élever au niveau étatique ; lié à un état archaïque de société acéphale, il se marginalise face à tout pouvoir centralisateur, devenant une forme de contre-pouvoir ; l'art de négocier qu'il réclame fraye la voie de la subversion. Cependant, l'intention de séduire, qui explique la personnalisation de la pratique, mène le chamanisme à être un creuset de créativité et une voie d'expression personnelle. Ce pragmatisme, qui fait la faiblesse institutionnelle du chamanisme, fait aussi sa force d'adaptation ; toujours présent aux marges d'autres idéologies, il est même revivifié par la situation de crise, car, là où les religions proposent la soumission à des instances transcendantes, il offre le recours de la connivence personnelle avec des partenaires indéfiniment renouvelables : il ouvre la voie de la chance. Enfin, le rôle imparti aux morts, envisagés à la fois dans la perspective de la réincarnation perpétuelle des âmes au sein de la société et comme partenaires potentiels, explique que le chamanisme devienne, pour des minorité [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages





Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur d'études à l'École pratique des hautes études, Ve section (sciences religieuses)

Classification


Autres références

«  CHAMANISME  » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 130 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Spiritualité : le Dreaming et la terre »  : […] Les sociétés aborigènes diffèrent beaucoup selon les régions et leur environnement. Mais certains principes leur sont communs, notamment le concept de Dreaming (rêve). Plutôt que comme un âge d'or mythique des origines et de la création, il faut l'entendre comme la mémoire virtuelle de tout ce qui fut, est et sera une mémoire de la terre et du cosmos. En ce sens, le Dreaming constitue un espace- […] Lire la suite

AMANITE TUE-MOUCHES ou FAUSSE ORONGE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 371 mots
  •  • 1 média

Du genre des agaricacées, l'amanite tue-mouches , ou fausse oronge ( Amanita muscaria ), est un champignon courant dans les régions septentrionales de l'Eurasie et de l'Amérique du Nord. De nombreuses légendes font de lui, sous le nom d'amanite muscarine, un champignon maléfique, diabolique même, souvent surnommé « champignon de fou ». Le chapeau de l'amanite muscarine contient une base proche de […] Lire la suite

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « L'influence du chamanisme »  : […] Au début du vi e  siècle, l'ouverture de la mer Noire au commerce et à la colonisation grecques amena pour la première fois la civilisation hellénique au contact du chamanisme. On peut reconstituer la ligne d'une tradition spirituelle de chamanisme grec qui part de la Scythie et de la Thrace (Abaris, Aristée, Orphée), traverse l'Hellespont, arrive en Asie Mineure (Hermotime de Clazomènes), se comb […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

  • Écrit par 
  • Carmen BERNAND
  •  • 4 680 mots

Dans le chapitre « Culte des montagnes et des sommets »  : […] Le culte rendu aux montagnes est omniprésent chez tous les peuples andins. À l'origine chaque groupe ethnique et chaque lignage se considéraient comme autochtones, ayant émergé des profondeurs de la terre par des cavités, des lacs d'altitude ou des rochers. L'ancêtre était également représenté par une pierre et d'autres objets qui contenaient une parcelle de sa force. Toutes les montagnes n'avaie […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Amazonie et Guyanes

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Universalis
  •  • 5 645 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Organisation sociale et religieuse »  : […] Les liens de parenté et de corésidence sont les éléments de base de l'organisation sociale. Le village est souvent une unité économique et politique autonome. Il peut être (Nord-Ouest amazonien) constitué d'un seul patrilignage (descendants en ligne masculine d'un ancêtre commun) localisé et exogame, c'est-à-dire dont les épouses viennent d'un autre lignage et aussi par conséquent d'une autre com […] Lire la suite

APACHE

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 748 mots
  •  • 2 médias

Ethnie amérindienne du sud-ouest de l'Amérique du Nord, qui joua un rôle important dans l'histoire de cette région pendant la seconde moitié du xix e  siècle. Menés par des chefs tels que Cochise, Mangas Coloradas, Geronimo et Victorio, les Apache vivaient en Arizona, au Colorado, au Nouveau-Mexique, au Texas, ainsi qu'au nord de Chihuahua et de Sonora, dans l'actuel Mexique. Les ancêtres des Apac […] Lire la suite

ARAUCANS

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON
  •  • 1 060 mots

Dans le chapitre « Culture et religion »  : […] Agriculteurs et éleveurs de lamas, les Araucans, bien que rebelles à l'occupation étrangère, en subirent l'influence au cours des siècles. De nombreux éléments d'origine incaïque au cours des siècles se retrouvent dans leurs techniques, et l'introduction du cheval par les Espagnols bouleversa profondément leur mode de vie, en même temps qu'elle assurait le succès de la guérilla jusqu'au xix e siè […] Lire la suite

BOURIATES

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 387 mots

Dans le chapitre « Une civilisation »  : […] Le bouriate, seule langue mongole de Sibérie, se subdivise en une dizaine de dialectes principaux (spécialement, en Russie, ekhirit-bulagat, khori, alair [ou Alar'], barguzin ; en Mandchourie, bargu), différant par la phonétique et le vocabulaire, mais non par la morphologie et la syntaxe. Jusqu'en 1931, le mongol classique, noté par une écriture verticale, servait de langue écrite. Après un ess […] Lire la suite

CASTANEDA CARLOS (1925-1998)

  • Écrit par 
  • Michel PERRIN
  •  • 832 mots

Plusieurs raisons justifient qu'un ethnologue évoque l'œuvre de Carlos Castaneda. Ses livres, une dizaine en tout, s'appuient sur une rencontre supposée avec un « sorcier » amérindien et, dès leur parution, ils ont divisé la communauté des anthropologues. Leur succès foudroyant nous informe sur une vision de l'altérité et la recherche d'un nouvel univers religieux en Occident. Ils nous interrogent […] Lire la suite

CHINOISE (CIVILISATION) - La médecine en Chine

  • Écrit par 
  • Florence BRETELLE-ESTABLET
  •  • 8 506 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les pratiques chamaniques, religieuses et rituelles  »  : […] Première figure, dans l'Antiquité chinoise, à s'être occupée des souffrances humaines, le chaman est longtemps resté un intermédiaire privilégié par la population, en dépit des campagnes politiques qui, à différentes périodes, visèrent à l'éradiquer. Le chaman Wu était, depuis l'époque des Shang, investi d'un pouvoir magique. Il entretenait des relations privilégiées avec certaines divinités infl […] Lire la suite

CHU CI [TCH'OU TS'EU]

  • Écrit par 
  • David HAWKES
  •  • 1 060 mots

Dans le chapitre « Description »  : […] Les Jiu ge (les Neuf Chants ) sont composés d'un ensemble d'hymnes adressés à plusieurs dieux et déesses. Les paroles de ces hymnes indiquent qu'ils étaient destinés à être chantés et dansés par des chamanes. Comme chants religieux, leur caractéristique la plus remarquable est le rapport franchement érotique qui existe entre dieu et adorateur. Quoique pleins de beauté et de charme, ces chants pré […] Lire la suite

CORÉE - Géographie

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jacques PEZEU-MASSABUAU
  •  • 1 829 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aspects culturels contemporains  »  : […] Les 75 millions de Coréens (estimation en 2014) habitant aujourd'hui dans la péninsule forment un groupe ethnoculturel relativement homogène qui, suite aux migrations contemporaines (colonisation, migrations politiques et économiques consécutives à la guerre de Corée) est désormais relié à une diaspora (plus de 2 millions de Coréens aux États-Unis, autant en Chine, plus de 600 000 au Japon et envi […] Lire la suite

DÉMONOLOGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 914 mots

Dans le chapitre « La démonologie des nomades asiatiques »  : […] Dans la religion des peuples de l'Asie centrale et de la Sibérie, le chamanisme, qui survit encore au xx e  siècle, a joué, depuis la préhistoire, un rôle fondamental. La démonologie des peuples chasseurs diffère de celle des peuples pasteurs. Les phénomènes de transe extatique sont provoqués volontairement par le chaman afin d'unir « son corps et son sang » aux « esprits » évoqués. Ils ont pour […] Lire la suite

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'autre monde en Sibérie et en Asie centrale »  : […] Les peuples de l'Asie septentrionale conçoivent l'autre monde comme une image inversée de celui-ci. Tout s'y passe comme ici-bas, mais à rebours : quand il fait jour sur la terre, il fait nuit dans l'au-delà (c'est pourquoi les fêtes des morts ont lieu après le coucher du soleil : c'est alors qu'ils se réveillent et commencent leur journée). À l'été des vivants correspond l'hiver dans le pays des […] Lire la suite

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Mode de vie traditionnel »  : […] Malgré une certaine diversité observable dans les modes d'existence des ethnies dispersées sur l'immense territoire des Eskimo, diversité due essentiellement à des particularités locales de l'environnement ou à des événements historiques régionaux, il existe de très nombreux points communs entre toutes ces petites sociétés de chasseurs. Les Inuit (ou encore Yuit , ou Suit selon les régions), « le […] Lire la suite

GUARANI

  • Écrit par 
  • Hélène CLASTRES
  •  • 1 389 mots

Dans le chapitre « Guarani et Jésuites »  : […] On ne saurait parler des Guarani sans évoquer cet épisode original de leur histoire postcolombienne : la vie dans les missions jésuites. En 1609, le roi d'Espagne Philippe III, à la demande du gouverneur du Paraguay, accordait aux Jésuites le droit d'entreprendre la « conquête spirituelle » des 150 000 Indiens du Guaira. L'année suivante, la première mission était fondée ; trente ans plus tard, l […] Lire la suite

HEIMDALLR

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 299 mots

L'un des dieux les plus énigmatiques du panthéon nordique, Heimdallr n'a laissé pratiquement aucune trace dans la toponymie, bien que sans doute un poème eddique lui ait été exclusivement consacré, le Heimdallagaldr , dont il ne reste malheureusement qu'un seul vers, assez obscur d'ailleurs, où il est donné pour « le fils de neuf mères ». À première vue, on serait donc tenté de tenir ce dieu pour […] Lire la suite

HERMOTIME DE CLAZOMÈNE

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 353 mots

Personnage mystérieux, non datable et peut-être légendaire, entré dans l'histoire parce que sa figure (parmi d'autres) fait le pont entre des personnages religieux « barbares » apparentés aux « chamanes » et des philosophes grecs patentés, tel Anaxagore. La connaissance que l'on a aujourd'hui du chamanisme sibérien a renouvelé l'intérêt pour le phénomène de culture représenté par ce type de person […] Lire la suite

IBAN

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 739 mots

Ethnie proto-malaise de la côte de Bornéo. Les Iban vivent le long de la côte de Sarawak dont ils constituent, au début du xxi e siècle, 30 p. 100 de la population, soit 700 000 personnes environ, et appartiennent au groupe ethnique des Dayak, ou Dyal. Ils sont, par suite d'une confusion due aux Européens, souvent nommés « Dayak de la mer ». Vivant sur un territoire distinct de celui des Dayak pr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roberte Nicole HAMAYON, « CHAMANISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chamanisme/