MUSCARINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alcaloïde, de formule brute C9H21O2N, que l'on trouve dans divers champignons supérieurs comme l'amanite tue-mouches (Amanita muscaria), l'amanite panthère (Amanita pantherina) et les inocybes. Ces champignons poussent dans les régions tempérées et sont responsables chaque année de nombreuses intoxications. S'ils ne sont pas mortels, ils sont très dangereux car ils provoquent des troubles gastro-intestinaux, du délire et des hallucinations, en particulier à cause de la muscarine.

Amanite tue-mouches

Amanite tue-mouches

photographie

Amanite tue-mouches, ou fausse oronge (Amanita muscaria), champignon très vénéneux. 

Crédits : Pal Hermansen/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Du point de vue chimique, la muscarine possède un noyau furanne sur lequel sont fixés une fonction alcool, un groupement méthyle et une chaîne diméthyl-aminométhyl : c'est une méthyl-2 diméthyl aminométhyl-5 ol-3 tétrahydrofuranne. Sa formule développée possède de nombreuses analogies structurales avec celle de l'acétylcholine, analogies qui pourraient expliquer les propriétés pharmacologiques de la muscarine, qui est un parasympathomimétique : elle provoque une augmentation des différentes sécrétions (salive et sueur), une constriction des bronches, une augmentation du péristaltisme intestinal. Beaucoup plus résistant aux différents agents chimiques que l'acétylcholine, cet alcaloïde est également beaucoup plus actif ; cependant, on ne lui connaît encore aucune application thérapeutique.

—  Philippe COURRIÈRE

Écrit par :

  • : docteur ès sciences, docteur en pharmacie, biologiste hospitalier, professeur de biophysique à la faculté des sciences pharmaceutiques de Toulouse, université Paul-Sabatier

Classification


Autres références

«  MUSCARINE  » est également traité dans :

ACÉTYLCHOLINE

  • Écrit par 
  • Paul MANDEL
  •  • 1 903 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Synergie et antagonisme »  : […] De nombreuses substances naturelles ou synthétiques sont dites acétylcholinomimétiques parce qu'elles exercent les mêmes effets que l'ACh. D'autres (anticholinestérasiques) en potentialisent l'action. Les acétylcholinomimétiques n'ont pas l'universalité d'action de l'ACh, à part la choline qui peut produire des effets qualitativement identiques mais quantitativement plus faibles. La muscarine, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetylcholine/#i_4397

AMANITE TUE-MOUCHES ou FAUSSE ORONGE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 371 mots
  •  • 1 média

Du genre des agaricacées, l'amanite tue-mouches , ou fausse oronge ( Amanita muscaria ), est un champignon courant dans les régions septentrionales de l'Eurasie et de l'Amérique du Nord. De nombreuses légendes font de lui, sous le nom d'amanite muscarine, un champignon maléfique, diabolique même, souvent surnommé « champignon de fou ». Le chapeau de l'amanite muscarine contie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amanite-tue-mouches-fausse-oronge/#i_4397

STRUCTURE, biologie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE, 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 10 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Exemple de structure et d'activité : l'acétylcholine »  : […] L' acétylcholine est particulièrement intéressante, car c'est un médiateur chimique très important, et qui a été très étudié. Elle peut être libérée dans l'organisme à plusieurs niveaux : d'une part, à la terminaison des fibres préganglionnaires du système nerveux sympathique et parasympathique ; d'autre part, à la terminaison des fibres postganglionnaires du parasympathique. Au repos, la fibre n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-biologie/#i_4397

Pour citer l’article

Philippe COURRIÈRE, « MUSCARINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscarine/