CENTROSPERMALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Betterave, racine

Betterave, racine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Betterave, fleur

Betterave, fleur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Betterave, graine

Betterave, graine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Salicorne, fleur

Salicorne, fleur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Le choix d'un caractère anatomique précis, considéré comme une particularité distinctive d'importance majeure, amène à réunir un faisceau de familles en un même ensemble auquel on imagine une souche commune. Les plantes angiospermes dicotylédones, ayant en commun des graines qui contiennent un embryon courbe enroulé autour d'un tissu de réserve central, sont donc considérées par les botanistes comme apparentées : elles représentent l'ordre des Centrospermales (Cariophyllales). Pourtant, l'ensemble est apparemment disparate car il regroupe des plantes indigènes très communes comme la betterave, l'épinard (Chénopodiacées), l'œillet (Caryophyllacées) et le pourpier (Portulacacées) ainsi que des espèces acclimatées comme les amarantes (Amarantacées), les belles-de-nuit (Nyctagyacées) et les figuiers de Barbarie (Cactacées).

Étude d'un type : la betterave

La betterave (Beta vulgaris) est une plante herbacée possédant une très grosse racine renflée, surmontée d'une rosette de feuilles. Son développement dure deux ans et se termine par la formation d'une tige ramifiée portant des groupes de très petites fleurs.

La racine présente une structure anatomique anormale : des anneaux concentriques de faisceaux libéro-ligneux alternent avec un tissu tendre, riche en sucres. Cette disposition résulte du fonctionnement limité de cambiums successifs. Des renforcements (collenchyme) donnent à la tige florifère et aux pétioles un aspect côtelé.

Betterave, racine

Betterave, racine

Dessin

Coupe transversale de la racine 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les fleurs sessiles, groupées par trois en glomérule, sont disposées à l'aisselle de bractées foliacées et constituent une inflorescence en épi. Chaque fleur comprend un périanthe de cinq sépales verdâtres persistants, en face desquels se trouvent cinq étamines ; le pistil, terminé par trois stigmates, est constitué de trois carpelles soudés en une cavité unique, au fond de laquelle se trouve un seul ovule (placentation basilaire).

Betterave, fleur

Betterave, fleur

Dessin

Coupe transversale de la graine 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La pollinisation est [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CENTROSPERMALES  » est également traité dans :

AIZOACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 1 285 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Position systématique »  : […] La structure de la graine, l'anatomie anormale des tiges, l'origine staminale des pétales, la tendance à la succulence sont les caractères qui permettent à de nombreux auteurs (Engler, 1912, Wettstein, 1935, Emberger, 1960), d'inclure les Aizoacées (encore nommées Ficoïdacées ou Mésembryanthémacées) dans l'ordre des Centrospermales. Cependant Hutc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aizoacees/#i_606

CACTACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 397 mots
  •  • 7 médias

Les Cactacées constituent une famille de plantes dicotylédones, communément appelées cactus, appréciées pour leurs formes curieuses et leurs fleurs brillamment colorées. Caractéristiques de l'Amérique tropicale, ces plantes épineuses, dépourvues de feuilles mais à tiges épaisses et gorgées d'eau (succulentes), constituent une adaptation remarquabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cactacees/#i_606

CARYOPHYLLACÉES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 149 mots

Cette famille d'Angiospermes dicotylédones, appartient à l'ordre des Centrospermales (Caryophyllales), en raison de la disposition incurvée de l'embryon au sein de la graine. Cependant, à l'inverse des autres représentants de cet ordre, qui possèdent des fleurs sans pétales (ou presque), les Caryophyllacées se signalent par leurs très belles corol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryophyllacees/#i_606

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal BERNARD-NENAULT, « CENTROSPERMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrospermales/