CACTACÉES

Médias de l’article

Figuier de Barbarie

Figuier de Barbarie
Crédits : Philip Condit II, Getty Images

photographie

Opuntia, morphologie

Opuntia, morphologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Opuntia, fleur

Opuntia, fleur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Figuiers de Barbarie en fruits

Figuiers de Barbarie en fruits
Crédits : Robert Frerck/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Les Cactacées constituent une famille de plantes dicotylédones, communément appelées cactus, appréciées pour leurs formes curieuses et leurs fleurs brillamment colorées. Caractéristiques de l'Amérique tropicale, ces plantes épineuses, dépourvues de feuilles mais à tiges épaisses et gorgées d'eau (succulentes), constituent une adaptation remarquable à la sécheresse. L'eau nécessaire à leur vie est mise en réserve dans leurs tissus charnus que la nutrition enrichit en acides organiques, un peu comme cela se produit dans certains fruits. Leur croissance peut donc être rapidement activée, ainsi que la floraison qui produit, au-dessus d'un ovaire infère, un panache de pièces colorées. Par leurs fleurs et leurs particularités biologiques (succulences), les Cactacées ressemblent aux Aizoacées et font comme elles partie, selon plusieurs auteurs, de l'ordre des Centrospermales (Caryophyllales).

Le figuier-de-Barbarie

Le figuier-de-Barbarie (Opuntia ficusindica) est formé d'articles aplatis, de forme ovale, les « raquettes », dont la surface est parsemée d'aréoles. Chacune d'elles comprend un point végétatif dormant, protégé par des soies, des poils barbelés ou glochidies (caractéristiques du genre), des épines. Elles constituent ainsi l'homologue des bourgeons. Sur les jeunes pousses, les aréoles sont axillées par de petites feuilles charnues, rapidement caduques.

Figuier de Barbarie

Figuier de Barbarie

photographie

Un gros plan de figuier de Barbarie (Opuntia ficusindica), plante de la famille des Cactacées. 

Crédits : Philip Condit II, Getty Images

Afficher

Opuntia, morphologie

Opuntia, morphologie

dessin

L'Opuntia ou figuier de Barbarie… 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En juin, les fleurs, d'un jaune pâle, apparaissent dans les aréoles. Les pièces florales s'insèrent en spirale, au sommet du réceptacle globuleux contenant l'ovaire infère ; à l'intérieur, quatre à cinq bourrelets ou placentas pariétaux portent de nombreux ovules renversés (anatropes). Le fruit, charnu, comestible, est une baie épineuse (figue de Barbarie) renfermant des graines à embryons courbes et à périsperme (tissu de réserve spécial).

Opuntia, fleur

Opuntia, fleur

dessin

L'Opuntia ou figuier de Barbarie… 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Figuiers de Barbarie en fruits

Figuiers de Barbarie en fruits

photographie

Figuiers de Barbarie (Opuntia ficusindica), famille des cactacées, en fruits. 

Crédits : Robert Frerck/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  CACTACÉES  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 979 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le royaume néotropical ou Néotropis »  : […] d'origine néotropicale (malgré leur extension ultérieure plus au nord) : ce sont les Broméliacées (2 000 espèces dont une seule d'Afrique occidentale, Pitcairnia feliciana, et les Catacées (presque aussi riches en espèces), qui ont gagné l'Amérique du Nord et ont été naturalisées dans le monde entier sous climat chaud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_9432

CENTROSPERMALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 2 136 mots
  •  • 7 médias

. Pourtant, l'ensemble est apparemment disparate car il regroupe des plantes indigènes très communes comme la betterave, l'épinard (Chénopodiacées), l'œillet (Caryophyllacées) et le pourpier (Portulacacées) ainsi que des espèces acclimatées comme les amarantes (Amarantacées), les belles-de-nuit (Nyctagyacées) et les figuiers de Barbarie (Cactacées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrospermales/#i_9432

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 854 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Plantes à organes aériens pérennes »  : […] en faisant de véritables réserves d'eau dans leurs tissus. Les plus connues sont les cactus qui, tous originaires du Nouveau Monde, peuvent atteindre des dimensions considérables (15 mètres pour le saguaro mexicain). Leurs racines rayonnent sur de grandes surfaces, à de faibles profondeurs. Souvent plissée en accordéon, leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_9432

PEYOTL

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 556 mots

Principal hallucinogène des Indiens Chichimèques et Huichols (Mexique), le peyotl (Echinocactus Williamsii ou Lophophora Williamsii) est une petite plante de la famille des Cactacées ; elle croît lentement sur les hauts plateaux désertiques du nord du Mexique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peyotl/#i_9432

TIGE, botanique

  • Écrit par 
  • Delphine CARTIER, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 2 639 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les tiges succulentes »  : […] Dans la famille des Cactacées, les tiges sont presque toujours gorgées d'eau. Elles développent une surface relativement faible par rapport à leur volume. Des convergences morphologiques homoplastiques sont frappantes entre les tiges de Cereus (Cactacées), de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tige-botanique/#i_9432

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal BERNARD-NENAULT, Jacques MIÈGE, « CACTACÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cactacees/