RÊVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chacun a l'expérience du rêve et sait de quoi l'on parle quand il s'agit de rêves. Mais que peut-il, que peut-on en dire, que peut-on en faire ? Voilà la question ; et voici le paradoxe : l'expérience du rêve est universelle, mais c'est l'expérience d'une singularité incommunicable, où les conditions de l'objectivité ne peuvent s'instaurer sans détruire aussitôt leur « objet ». Il est fréquent que le contenu du rêve et d'abord le fait même d'avoir rêvé soient brouillés, occultés, oubliés ; il est constant que, même lorsque nous jugeons en avoir gardé bonne mémoire et pouvoir en donner une relation fidèle, nous nous heurtons à l'« absurdité » de ce que le rêve « raconte ». Paradoxe, puisque l'universalité de l'expérience onirique devrait permettre la communication et la confrontation de ses contenus, alors que la singularité de ceux-ci, leurs adhérences à la vie particulière du dormeur, mais aussi le caractère unique, étrange, imprévisible des situations, des opérations et des éléments que le rêve met en jeu paraissent interdire l'élaboration d'aucun code, d'aucun système lexical et syntaxique qui, une fois établie et appris, nous permettrait de comprendre ce que « veut dire » tel rêve au même titre que nous comprenons ce que veut dire un message verbal formulé dans une langue connue. Héraclite disait qu'« éveillés les hommes n'ont ensemble qu'un monde, mais que dans le sommeil chacun se détourne vers la singularité ». Et Hegel définit la représentation onirique comme une connaissance ponctuelle et non liée, alors que c'est seulement, pense-t-il, en s'incorporant dans une totalité (sensible ou conceptuelle) d'éléments distincts et articulés les uns avec les autres qu'un objet peut se prêter à l'analyse et à la synthèse et entrer dans une dialectique rationnelle : comme la folie, le rêve est jugé faux parce qu'il est partiel.

D'Héraclite à Hegel, on le soupçonne, la situation faite au rêve est commandée par le modèle du discours de savoir : opacité rebelle à tout langage intelligible, échec sinon majeur, du moins c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur au département de philosophie et à l'Institut polytechnique de philosophie de l'université de Paris-VIII, membre du Collège international de philosophie

Classification


Autres références

«  RÊVE  » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 132 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Spiritualité : le Dreaming et la terre »  : […] Les sociétés aborigènes diffèrent beaucoup selon les régions et leur environnement. Mais certains principes leur sont communs, notamment le concept de Dreaming (rêve). Plutôt que comme un âge d'or mythique des origines et de la création, il faut l'entendre comme la mémoire virtuelle de tout ce qui fut, est et sera une mémoire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aborigenes-australiens/#i_1876

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une exploration de l’imaginaire »  : […] littéraires, elle se révèle une défense et illustration de la face nocturne de l'homme, qui ne se réduit pas aux rêves de la nuit. Elle nous fait descendre vers l'inconscient, vers la mort, mais aussi vers les forces de vie, de joie, de surexistence, au point de faire entrer dans notre solitude première le cosmos tout entier. Gaston Bachelard ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/#i_1876

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « À rebours du progressisme. Les subversions de la dialectique »  : […] actualisation ». Actualisation du présent autant que du passé : car en l'un comme en l'autre, il s'agit de sauver la chance d'un éveil critique commandé par l'urgence pratique. « Chaque époque en effet, conclut Benjamin dans un exposé de 1935, ne rêve pas seulement la prochaine, mais cherche au contraire dans son rêve à s'arracher au sommeil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_1876

BRETON ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Marguerite BONNET
  •  • 4 853 mots

Dans le chapitre « L'expérience humaine »  : […] toujours. Les Vases communicants (1932) précisent encore le projet. Breton établit, par l'analyse de ses rêves et d'épisodes apparemment insignifiants d'un moment de sa vie, qu'un rapport étroit, le désir, unit le rêve et la veille, commandant en secret même l'action la plus éloignée de lui. Aussi la connaissance de la subjectivité n'a pas à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-breton/#i_1876

CARROLL LEWIS (1832-1898)

  • Écrit par 
  • Jean GATTÉGNO
  •  • 2 947 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le langage remis en question »  : […] Ce langage de l'inconscient est rendu possible par l'importance que l'œuvre de Carroll accorde au rêve. Celui-ci est présent dans chacun de ses ouvrages : donnée fondamentale des aventures d'Alice, il réapparaît comme ingrédient dans le Snark ; et, dans le cycle Sylvie et Bruno, il est la trame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-carroll/#i_1876

CONFÉRENCES D'INTRODUCTION A LA PSYCHANALYSE (S. Freud)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 925 mots

Dans le chapitre « Une œuvre carrefour »  : […] à la fois les effets du travail de l'inconscient dans la vie quotidienne et la spécificité de la méthode freudienne d'analyse et d'interprétation. La deuxième partie, « Le rêve », rappelle que la théorie du rêve reste pour lui fondamentale et que L'Interprétation des rêves, ouvrage clé, évolue comme un work in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conferences-d-introduction-a-la-psychanalyse-s-freud/#i_1876

CONFUSION MENTALE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 009 mots

Dans le chapitre « Aspects cliniques »  : […] l'état confusionnel au sommeil et l'onirisme à l'état de rêve. L'allure du sujet confus est à cet égard caractéristique, et le diagnostic s'impose aussitôt : il semble égaré, hébété, perdu. Ses gestes hésitants, inachevés, son discours chuchoté, peu suivi, voire incohérent, traduisent l'obscurcissement d'une conscience qui a perdu la possibilité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confusion-mentale/#i_1876

DÉPLACEMENT, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 869 mots

Si l'aptitude au déplacement caractérise tout particulièrement l'énergie au niveau de ce que Freud appelle les « processus primaires », c'est-à-dire l'activité psychique inconsciente, il importe de définir le champ où opère le concept, et notamment d'une façon diacritique par rapport à la « condensation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deplacement-psychanalyse/#i_1876

EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

  • Écrit par 
  • Cyril TARQUINIO
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cadre théorique »  : […] – REM). En effet, les mouvements oculaires rapides surviennent au cours des états de rêve et il existe de plus en plus de preuves montrant que le rôle des rêves est d’élaborer et de digérer psychiquement les vécus de la vie réelle. Il semble que, lorsque des souvenirs pénibles apparaissent dans les rêves, les mouvements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emdr/#i_1876

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre «  Le symptôme et la parole »  : […] L'Interprétation des rêves (1900) et elle consiste à montrer que le rêve est le discours de l'inconscient. Non seulement l'inconscient est là, dans le sens latent du rêve qu'il convient de dégager, mais encore dans le rêve conçu lui-même comme langage, comme syntaxe, obéissant aux lois mêmes du langage parlé. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_1876

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Folklore et psychanalyse »  : […] intéressé au folklore, déclare : « On retrouve [la symbolique du rêve] dans toute l'imagerie inconsciente, dans toutes les représentations collectives, populaires, notamment dans le folklore, le mythe, les légendes, les dictons, les proverbes, les jeux de mots courants : elle y est même plus complète que dans les rêves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_1876

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 135 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un art de l'interprétation »  : […] Interprétation des rêves traduit le rêve en récit avant de l'interpréter. Freud raconte ses propres rêves, en reprenant des notes prises sur le mode du journal, puis en propose l'auto-analyse. Ce qui lui permet de définir la méthode d'interprétation des récits de rêve de ses patients, mais aussi des textes littéraires et des œuvres d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigmund-freud/#i_1876

IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 376 mots

Dans le chapitre « De l'identification imaginaire à l'identification symbolique »  : […] Une première indication nous est donnée par L'Interprétation des rêves, à propos de l'analogie entre l'identification hystérique et l'identification onirique. Ni l'une ni l'autre n'est réductible à l'imitation. Elles se caractérisent, au même titre, comme appropriations sur le fondement d'une imputation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification/#i_1876

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des jeux de la nature à l'illusionnisme optique »  : […] de construire le modèle de l'appareil psychique destiné à donner à l'interprétation du rêve un cadre explicatif, l'a emprunté au même registre optique, en recourant toutefois à l'exemple du microscope. Qui tenterait de suivre la contribution des techniques de l'optique à la constitution d'une théorie des images et de l'imaginaire aurait donc à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_1876

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Moyens d'investigation de l'inconscient »  : […] C'est ainsi qu'il s'attaque, dès 1895, au problème posé par le rêve. Impossible de nier que ce soit là une production du psychisme et que la conscience soit absente de son élaboration ; comme, de plus, tout homme rêve, il faudra bien se rendre à l'évidence qu'il existe un psychisme inconscient. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_1876

INHIBITION

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Pierre KAUFMANN, 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre «  Psychanalyse »  : […] Un accès direct à l'ensemble du domaine est donné par les rêves dans lesquels « ne pas arriver à faire quelque chose est l'expression de la contradiction », ou encore « de l'état d'une volonté à laquelle une autre volonté résiste ». À quelles conditions, cependant, cette interprétation peut-elle s'ordonner à la clinique de l'inhibition ? Un cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inhibition/#i_1876

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychologie et psychanalyse »  : […] Constructions dans l'analyse » (1937). En premier lieu, éclairé par l'auto-analyse des rêves, le problème de l'intérêt sera, en effet, porté sur le terrain de l'observation par l'analyse des névroses, plus spécialement de la névrose infantile. Est alors mise en valeur la relation de l'intérêt à la sexualité. Encore faudra-t- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_1876

INTERPRÉTATION

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 6 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Données historiques »  : […] . Pour lui, l'interprétation est un travail qui a pour correspondant le travail du rêve et qui, comme celui-ci, est d'abord le fait du rêveur. Il consiste à laisser le patient fragmenter son rêve et « associer » librement à partir de chaque élément. Ainsi l'interprétation n'est-elle point conçue, à l'origine, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation/#i_1876

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES, Sigmund Freud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 860 mots

Le rêve est la voie royale de l'inconscient, celle qui aura permis à Freud de s'analyser comme un autre. D'emblée le rêve subvertit les frontières du normal et du pathologique, puisqu'il fait preuve chez le normal « d'une série de formations psychiques anormales ». Mais c'est en tant que modèle qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-interpretation-des-reves/#i_1876

JUNG CARL GUSTAV (1875-1961)

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 5 209 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dynamisme des images oniriques »  : […] Le rêve est pour Jung, comme il l'est pour Freud, « la voie royale » menant à l'inconscient. Jung professe le plus grand respect à l'égard du songe et de son message. Il révèle à ses yeux l'existence d'un psychisme objectif, d'une sagesse naturelle qui tend à l'autorégulation de la psyché et dont il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-gustav-jung/#i_1876

KLEIN MELANIE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Jean-Bertrand PONTALIS
  •  • 2 230 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « privilège » de l'analyse d'enfants »  : […] confirmer la différence posée par Freud dans L'Interprétation des rêves entre les rêves d'enfants et les rêves d'adultes : dans les premiers, le désir s'énoncerait et s'accomplirait sans les détours, les déplacements, les compromis, les retournements que connaissent les seconds. Ce que découvre d'emblée Melanie Klein chez l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanie-klein/#i_1876

LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « La psychanalyse et la forme des langues »  : […] le terme « interprétation » (Deutung) relève de la philologie. Cela ne veut pas dire qu'aux yeux de Freud le rêve soit à proprement parler une langue, mais que son fonctionnement est analogue par certains traits essentiels à celui d'une langue. Il est vrai que la relation demeure ici générale ; plus tard, l'analogie se fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-psychanalyse/#i_1876

MOREAU DE TOURS JACQUES (1804-1884)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 665 mots

Psychiatre français. Moreau fit ses études de médecine à Tours puis à Paris, où il apprit la psychiatrie dans le service d'Esquirol dont il fut l'interne. Il soutient sa thèse en 1830 sur « L'Influence du physique relativement au désordre des facultés intellectuelles et en particulier dans cette variété de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-moreau-de-tours/#i_1876

MYTHE - Approche ethnosociologique

  • Écrit par 
  • Pierre SMITH
  •  • 3 708 mots

Dans le chapitre « La fonction des mythes »  : […] On a souvent rapproché le mythe et le rêve. Le récit d'un rêve ressemble beaucoup à un mythe et, quelle que soit leur invraisemblance, les rêves sont partout considérés comme porteurs de significations profondes. On a démontré récemment que les rêves étaient indispensables au sommeil et donc à la santé mentale et physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-approche-ethnosociologique/#i_1876

NARCISSISME

  • Écrit par 
  • Michèle MONTRELAY
  •  • 4 743 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Narcisse et la parole »  : […] discours inconscient « résiste » dans la mesure où il se maintient et s'investit pour lui-même. Narcisse, c'est d'abord la parole qui non seulement se répète, mais s'articule aussi à seule fin de se commenter, de se mettre en scène, en quelque sorte de jouir d'elle-même. Jouissance qui est au principe du rêve et de la folie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcissisme/#i_1876

NODIER CHARLES (1781-1844)

  • Écrit par 
  • Pierre MOREAU
  •  • 1 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'art du conte »  : […] se mystifient eux-mêmes. Mais de ces trois Charles Nodier, le préféré est assurément le rêveur, le contemplateur, le lunatique. S'il se défend d'appartenir au genre descriptif, il en distingue le genre pittoresque. Au contemplateur se substitue secrètement un songeur. Nodier qui, dans La Neuvaine de la Chandeleur, se donne pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-nodier/#i_1876

OBSESSION ET NÉVROSE OBSESSIONNELLE

  • Écrit par 
  • Octave MANNONI
  •  • 3 236 mots

Dans le chapitre « La névrose obsessionnelle d'après « L'Homme aux rats » »  : […] En 1909, la névrose tout entière s'interprète comme un seul grand rêve (ainsi que Freud le fera remarquer un peu plus tard) et au moyen des conceptions élaborées dans le chapitre vii de la Traumdeutung. Les symptômes à première vue inintelligibles sont traités comme le contenu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obsession-et-nevrose-obsessionnelle/#i_1876

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 814 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Schelling »  : […] Heinrich von Schubert (mort en 1860) et Carl Gustav Carus (mort en 1869) – et en particulier, pour les deux premiers, à la psychologie du rêve. Ces préoccupations concernant le thème de l'inconscient réapparaissent plus tard chez Eduard von Hartmann. Schubert, disciple direct de Schelling, a écrit un ouvrage sur La Symbolique du rêve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_1876

LA POÉTIQUE DE LA RÊVERIE, Gaston Bachelard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 789 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Animus et Anima »  : […] de création, d'invention, distincte de celle de « l'homme diurne » qui s'affirme dans la science et la « réalisation » technique : celle dont participe le rêve, le songe, et plus largement – plus profondément, reconnaissant en elle non seulement « l'homme nocturne » mais aussi la part féminine en l'homme – ce que Bachelard appelle la rêverie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-poetique-de-la-reverie/#i_1876

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « La polarité du jugement »  : […] être rapproché des autres mécanismes de traitement des contraires dans le travail du rêve, dans la mesure où ceux-ci sont tout de même au service de la censure, bien que par ailleurs leur dynamique, en tant qu'ils sont des espèces de la condensation et du déplacement, relève du registre des processus primaires. De fait, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_1876

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

dans les écrits, du début à la fin de l'œuvre ; un essai tout entier (Freud, 1910) lui est consacré ; mais surtout, la théorie du rêve et du fantasme, voie d'accès majeure à la théorie du désir, est construite autour d'une esthétique latente de l'objet plastique. L'intuition centrale de cette esthétique est que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_1876

PSYCHOLOGIE COGNITIVE ET CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Axel CLEEREMANS
  •  • 1 620 mots

de la conscience sont dissociables. Ainsi, quand je dors, je peux cependant faire l’expérience de certains contenus lors d’un rêve, nonobstant le fait que suis endormi, et donc inconscient. À l’inverse, certains patients se trouvant dans un état végétatif permanent montrent des signes d’éveil et des cycles veille-sommeil, tout en donnant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive-et-conscience/#i_1876

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 030 mots

Dans le chapitre « Déconstruction et reconstruction de la réalité »  : […] de même que dans les textes composant la Métapsychologie, Freud fait appel aux mécanismes du sommeil et du rêve et examine de même ce qui se passe dans le travail du deuil (en rapport avec la mélancolie) pour désigner telle ou telle forme que peut prendre le déni de la réalité. Précisément, la psychose hallucinatoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/#i_1876

RÉGRESSION, psychologie et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 448 mots

En psychologie expérimentale, le terme de régression désigne le processus par lequel, dans certaines circonstances (situations conflictuelles ou anxiogènes, hypnose), le comportement qui est habituel dans une situation donnée fait place à un comportement qui est caractéristique d'un stade de développement antérieur ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regression-psychologie-et-psychanalyse/#i_1876

RÓHEIM GEZA (1891-1953)

  • Écrit par 
  • Roger DADOUN
  •  • 1 776 mots

Dans le chapitre « Juvénilisation de l'homme et voie onirique »  : […] Róheim restitue le vaste monde refoulé qu'avait cerné Freud dans la Traumdeutung (1900) : le rêve. Avec Les Portes du rêve s'amorce un cours nouveau de sa recherche : « Je n'aurais jamais saisi, dit-il, toutes les implications des discours de mes patients si je n'avais été familiarisé avec les altjiranga mitjina, les êtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geza-roheim/#i_1876

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 054 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Parasomnies associées au sommeil paradoxal »  : […] associés au sommeil paradoxal consistent en des gestes anormaux potentiellement dangereux, souvent associés à des rêves mouvementés et déplaisants. Le diagnostic se fait lors de la polysomnographie qui confirme leur survenue au cours du sommeil paradoxal et met en évidence la disparition de l'atonie musculaire, de façon permanente ou intermittente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_1876

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 401 mots

Dans le chapitre « Le surréalisme intuitif (1922-1924) »  : […] poétique. Sommeils hypnotiques, récits de rêves, simulations de délires, paranoïa-critique allaient très vite enrichir l'équipement méthodologique des surréalistes. Vers la fin de 1922, le groupe (Crevel, Desnos et Péret notamment) se laissera envahir par cette « épidémie de sommeils » que décrira Aragon dans le bilan qu'il dressera, en 1924, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_1876

SWEDENBORG EMANUEL (1688-1772)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 317 mots

Dans le chapitre « Le théosophe »  : […] Le Livre des rêves (Drömboken), seule œuvre qu'il ait jamais écrite en suédois, consigne, en style quasi pascalien, la grande illumination de 1743, celle qui va donner un sens définitif à sa vie : « Le Seigneur se révéla à moi, son serviteur, en l'an 1743, et m'ouvrit les yeux sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emanuel-swedenborg/#i_1876

SYMBOLE

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 5 520 mots

Dans le chapitre « Le symbolisme des rêves »  : […] , Freud se réclame en partie contre l'attitude scientiste et positiviste de l'époque de l'antique « interprétation des rêves » : le rêve a un sens, un sens symbolique, dont le déchiffrement ouvre sur les contenus psychiques inconscients du sujet. Si l'interprétation analytique, de manière générale, consiste à passer d'un contenu manifeste ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbole/#i_1876

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 385 mots

Dans le chapitre « Le processus de symbolisation »  : […] symbole est choisie arbitrairement par l'interprétateur », qui doit en l'occurrence manifester des dons particuliers. Dans l'analyse du travail du rêve, Freud montre qu'une symbolique est inhérente à ce travail, car « le rêve utilise les symboles tout préparés dans l'inconscient ». Or cela n'exclut nullement, chez Freud, la participation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/#i_1876

SYMBOLIQUE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SEMPÉ
  •  • 393 mots

Le mot « symbolique » est employé sous sa forme substantive par Freud dans L'Interprétation des rêves : il désigne les symboles ayant une signification constante tels qu'on peut les retrouver dans certaines productions de l'inconscient et notamment le rêve. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique-psychanalyse/#i_1876

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 031 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Utopie, rêve et psychose »  : […] Une première approche du problème est l'étude des analogies existant entre le travail du rêve et la structure du fantasme utopique. L. Gondor et J. Servier soulignent ces analogies : déplacements symboliques, réalisations de désirs, mécanismes de projection et d'évasion. Servier parle de la « vision rassurante d'un avenir planifié », qui exprime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie/#i_1876

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-François LYOTARD, « RÊVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reve/