Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CAROLINGIENS

Bibliographie

Histoire

Annales royales des Francs, 741-829, Paleo, Clermont-Ferrand, 2001

L. Auzias, L’Aquitaine carolingienne (778-987), Princi Negue, Pau, 2003

C. Bonnet& C. Descatoire, Les Carolingiens et l’Église : VIIIe-Xe siècle, Ophrys, Paris, 1996 ; Les Carolingiens : 741-937, Armand Colin, Paris, 2001

G. Bührer-Thierry, L’Europe carolingienne (714-888), Armand Colin, Paris, 2001

J. Calmette, La Diplomatie carolingienne : du traité de Verdun à la mort de Charles le Chauve (843-877), Slatkine, Genève, 1977

M. Courtois& M.-J. Gasse-Grandjean, La Diplomatique française du haut Moyen Âge : inventaire des chartes originales antérieures à 1121 conservées en France, A.R.T.E.M., Brepols, Turnhout, 2001

G. Depeyrot, Richesse et société chez les Mérovingiens et les Carolingiens, Errance, Paris, 1994

G. Duby, L'Économie rurale et la vie des campagnes dans l'Occident médiéval, t. I, Paris, 1962, rééd. Flammarion, 1977

H. Fichtenau, L'Empire carolingien, Payot, Paris, 1981

R. Folz, Le Couronnement impérial de Charlemagne, Paris, 1964, rééd. Gallimard, 1989

F. Ganshof, Qu'est-ce que la féodalité ?, 5e éd., Tallandier, 1987

I. Gobry, Louis Ier : premier successeur de Charlemagne, Pygmalion, Paris, 2002

L. Halphen, Charlemagne et l'Empire carolingien, Paris, 1949, rééd. Albin Michel, 1995

Hincmar, Annales de l’Europe carolingienne, 840-903, Paleo, Clermont-Ferrand, 2002

Karl der Grosse, t. I, H. Beumann dir., Personlichkeit und Geschichte ; t. II, B. Bischoff, Das geistige Leben, Düsseldorf, 1965

J.-P. Leguay, L’Europe carolingienne : VIIIe-Xe siècle, Belin , Paris, 2002

R. Le Jan, La Société du haut Moyen Âge : VIe-IXe siècle, Armand Colin, Paris, 2003

Nithard, La Naissance du royaume de France, 829-843, trad. du latin par M. Guizot et R. Fougère, Paleo, Clermont-Ferrand, 2002

Notker Le Bègue& Thégan, Fastes carolingiens : des faits et gestes de Charlemagne, de la vie et des actions de Louis le Pieux, Paleo, Clermont-Ferrand, 2001

H. Pirenne, Mahomet et Charlemagne, Bruxelle, 1937 ; rééd. P.U.F., Paris, 2005

P. Riché, Dictionnaire des Francs, t. 2 : Les Carolingiens, Bartillat, Paris, 1997 ; Les Carolingiens : une famille qui fit l’Europe, Hachette, Paris, 2002

W. Wattenbach, W. Levison & H. Löwe, Deutschlands Geschichtsquellen im Mittelalter, 4 fasc., Weimar, 1952-1963.

Art

Art du haut Moyen Âge dans la région alpine, Actes du IIIe Congrès international pour l'étude du haut Moyen Âge, Olten-Lausanne, 1954

E. Beutler, Bildwerke zwischen Antike und Mittelalter, Düsseldorf, 1964

W. Braunfels & H. Schnitzler, Karl der Grosse t. III, Karolingische Kunst, Düsseldorf, 1965

Charlemagne, œuvre, rayonnement et survivances, Catalogue de l'exposition d'Aix-la-Chapelle, 1965

K. J. Conant, Carolingian and Romanesque Architecture 800-1200, Baltimore-Édimbourg, 1959

P. Deschamps & M. Thibout, La Peinture murale en France. Le haut Moyen Âge et l'époque romane, Paris, 1951

J. Duft, Studien zum St. Galler Klosterplan, Saint-Gall, 1956

A. Goldschmidt, Elfenbeinskulpturen aus der Zeit der karolingischen und sächsischen Kaiser, VIII-XII Jahrhundert, Berlin, 1914

A. Grabar & C. Nordenfalk, La Peinture du haut Moyen Âge, Genève, 1957

C. Heitz, Architecture et liturgie à l'époque carolingienne, Paris, 1963 ; La France pré-romane : archéologie et architecture religieuse du haut Moyen Âge, Paris, 1987

W. Koehler, Die Karolingischen Miniaturen : I, Die Schule von Tours, Berlin, 1930-1933 ; II, Die Hofschule Karls der Grossen, Berlin, 1958

Les Manuscrits à peinture en France du VIIe au XIIe siècle, Catalogue de l'exposition à la Bibl. nat., Paris, 1954

P. de Palol & M. Hirmer, L'Art en Espagne du royaume wisigoth à la fin de l'époque romane, Paris, 1967

H. Reinhardt, Der St. Galler Klosterplan, Saint-Gall, 1952

R. Rey, L'Art roman et ses origines, archéologie pré-romane et romane, Toulouse,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Dijon
  • : professeur d'histoire de l'art du Moyen Âge à l'université de Paris-X et au Centre d'études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers

Classification

Pour citer cet article

Robert FOLZ et Carol HEITZ. CAROLINGIENS [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne - crédits : Encyclopædia Universalis France

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

Charlemagne - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Charlemagne

Bataille de Poitiers - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Bataille de Poitiers

Autres références

  • ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

    • Écrit par Pierre-Roger GAUSSIN
    • 14 136 mots
    • 7 médias
    Si l'Allemagne du Moyen Âge est l'héritière du royaume de Francia orientalis reconnu, au traité de Verdun (843), à l'un des fils de Louis le Pieux, Louis le Germanique, l'expression « Allemagne » est due aux Français qui, à partir du xe siècle, étendirent à un vaste ensemble...
  • ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

    • Écrit par Luc BOURGEOIS
    • 4 883 mots
    • 5 médias
    ...mérovingienne ou l’emploi massif du fer dans les grands sanctuaires gothiques n’auraient pas été révélés sans ces procédés analytiques. Des travaux tels que l’étude des mines de plomb argentifère carolingiennes de Melle (Deux-Sèvres) considèrent désormais l’ensemble de la chaîne opératoire, de l’extraction...
  • BELGIQUE - Histoire

    • Écrit par Guido PEETERS
    • 20 670 mots
    • 16 médias
    ...consolida son pouvoir sur les derniers Mérovingiens dès le viiie siècle. Les régions belges se trouvaient au centre de cette Austrasie pippinide. Charlemagne figure toujours dans les légendes de ces régions. Pépin III le Bref et Charlemagne rétablirent un certain ordre politique, social et culturel...
  • BOURGOGNE-PROVENCE ROYAUME DE

    • Écrit par Jean RICHARD
    • 521 mots

    Un premier royaume de Provence-Viennois fut formé en 879 sous l'autorité de Boson, beau-frère de Charles le Chauve. Sa couronne réunissait la Provence, le Bugey, la Bresse, une partie de la Bourgogne cisjurane, une partie du Languedoc et le Dauphiné. Boson dut lutter continuellement...

  • Afficher les 55 références

Voir aussi