PEYOTL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principal hallucinogène des Indiens Chichimèques et Huichols (Mexique), le peyotl (Echinocactus Williamsii ou Lophophora Williamsii) est une petite plante de la famille des Cactacées ; elle croît lentement sur les hauts plateaux désertiques du nord du Mexique, son diamètre n'atteint que rarement 20 centimètres et sa hauteur est plus faible encore. Le plus souvent, la plante est employée après séchage : après la récolte, on la coupe en capsules minces qui se ratatinent au soleil. C'est sous cette forme (mescal buttons) qu'on peut la trouver actuellement assez facilement aux États-Unis.

Chimiquement, sur les quinze alcaloïdes isolés dans la plante (dont l'anhalamine, l'anhalinine et la peyotline) la mescaline est le principe le plus actif : dérivée du phényléthylamine, c'est une trimétoxy-3,4,5-phényléthylamine dont les effets hallucinogènes décrits par Kurt Lewin sont surtout connus en Europe par nombre de textes d'Antonin Artaud, d'Aldous Huxley et d'Henri Michaux. Carlos Castaneda nous a rapporté les légendes mexicaines liées au culte du peyotl (Voir, 1973). À la différence d'autres hallucinogènes (L.S.D., psilocybine), le peyotl ne semble pas provoquer d'accoutumance notable. La mescaline est certes classée par Delay et Deniker parmi les psychodysleptiques notoires, mais elle n'est que potentiellement indolique. Le seul dérivé de synthèse actuellement produit est le chlorhydrate de mescaline.

L'histoire du peyotl est fort ancienne : utilisé sans doute depuis la haute antiquité précolombienne, il fut connu en Europe au xvie siècle par le récit des missionnaires espagnols ; ses effets semblaient miraculeux, puisqu'il permettait aux Indiens de marcher durant des jours entiers sans alimentation. Le peyotl est pour les Indiens une plante sacrée, don des dieux du feu et du vent, comparable à la manne hébraïque. Chaque année, un long pèlerinage mène les Huichols sur [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PEYOTL  » est également traité dans :

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 782 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les substances psychoactives »  : […] La consommation de « substances psychoactives capables de modifier notre état de conscience », selon une définition de l'O.M.S., est une pratique vieille comme le monde. On retrouve cette constatation dans tous les ouvrages qui traitent de ce qu'on a longtemps désigné sous le terme impropre de toxicomanie. Ainsi des feuilles de coca ont été retrouvées dans les sépultures amérindiennes des hauts p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/addiction/#i_7443

CACTACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 397 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les Cactacées »  : […] La famille comprend environ 2 000 espèces, groupées, selon les auteurs, en 30 à 200 genres, qui se distinguent surtout par des caractères morphologiques. Les tiges cylindriques, cannelées, se dressent comme des cierges ( Cereus , Carnegiea ) ou rampent sur le sol ( Machaerocereus , Aporocactus ou queue-de-rat)  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cactacees/#i_7443

HUICHOL ou WIXÁRITARI

  • Écrit par 
  • Anne FARDOULIS
  •  • 467 mots

Peuple habitant dans la sierra de Nayarit, au nord de l'État de Jalisco (Mexique). Linguistiquement, les Huichol, qui se nomment eux-mêmes Wixáritari (« le Peuple ») se rattachent au groupe uto-aztèque , mais leur origine reste incertaine : peut-être sont-ils venus du nord à une époque qui remonterait bien avant la conquête. Représentante actuellede la culture des Aztèques avant la fondation de Me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huichol-wixaritari/#i_7443

MESCALINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 433 mots

Alcaloïde naturel qui constitue le principe actif du peyotl ( Echinocactus williamsii , cactus du Mexique et du sud-ouest des États-Unis), la mescaline (β-triméthoxy-3, 4, 5 phényl-éthylamine) a été utilisée comme hallucinogène à partir de la fin du xix e  siècle. La molécule de mescaline a une structure apparentée à celle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mescaline/#i_7443

Pour citer l’article

Olivier JUILLIARD, « PEYOTL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peyotl/