SUCCULENTES PLANTES

Articles associés

  • AIZOACÉES

    • Écrit par Chantal BERNARD-NENAULT
    • 1 119 mots
    • 2 médias
    ...horrida la presque totalité de la végétation. Dans la province du Cap (bassin du Doring), elles constituent (M. fimbriatum, M. opticum) une steppe à succulentes, en association avec d'autres plantes charnues : Crassulacées, Liliacées (Aloe dichotoma), Euphorbiacées (E. brachiata, E. gummifera...
  • CACTACÉES

    • Écrit par Chantal BERNARD-NENAULT, Jacques MIÈGE
    • 1 222 mots
    • 8 médias
    De cet ensemble, il faut cependant distinguer les Pereskia, arbustes à feuilles persistantes et succulentes, à fleurs disposées en grappe et à placentation centrale.
  • HALOPHYTES

    • Écrit par Paul BINET
    • 2 349 mots
    ...atriplex), la plupart des halophytes sont herbacées (salicorne, spartine, obione, diverses graminées) et présentent des organes aériens charnus. Cette succulence est due soit à une hypertrophie de certaines cellules qui, gorgées d'eau, forment un « tissu aquifère », soit à la formation d'un grand nombre...
  • PLANTES

    • Écrit par Marie POTAGE, Arnaud VAN HOLT
    • 5 973 mots
    • 11 médias
    ...comme le pissenlit, qui possèdent une tige unique et très courte avec des feuilles plus ou moins étalées et disposées en rosette sur le sol. Les plantes succulentes, encore appelées à tort « plantes grasses », comme les cactus ou les sédums, sont des plantes à tiges ou à feuilles charnues, c'est-à-dire...
  • RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

    • Écrit par Jacques MIÈGE
    • 7 583 mots
    • 13 médias
    – Les succulentes (plantes grasses) aux épidermes à cuticule épaisse, qui emmagasinent l'eau dans les feuilles (Lithops ou plantes-cailloux et autres Aizoacées, Agave, Aloe, Crassulacées...), les tiges (Stapelia, Euphorbia, Cactacées...) ou dans les racines et dans la région hypocotylaire...
  • SÈVES

    • Écrit par René HELLER
    • 6 478 mots
    • 10 médias
    ...foliaire et lignification chez les sclérophytes épineux ; épaississement de la cuticule, raréfaction des stomates, présence de mucilages chez les plantes succulentes (plantes grasses). Ces dernières constituent d'abondantes réserves d'eau dans leurs feuilles ou dans leurs tiges (2 à 3 m...
  • TIGE, botanique

    • Écrit par Delphine CARTIER, Didier LAVERGNE
    • 2 315 mots
    • 7 médias
    Dans la famille des Cactacées, les tiges sont presque toujours gorgées d'eau. Elles développent une surface relativement faible par rapport à leur volume. Des convergences morphologiques homoplastiques sont frappantes entre les tiges de Cereus (Cactacées), de l'Euphorbia echinus (Euphorbiacées)...
  • XÉROPHYTES

    • Écrit par Jacques DAUTA
    • 898 mots
    • 2 médias

    On appelle xérophytes les plantes (dites xérophiles) qui vivent dans des habitats classés comme secs, soit par le substrat, soit par l'atmosphère, soit par l'ensemble des deux. On connaît l'importance vitale de l'eau pour les plantes. Comme chez tout être vivant, l'eau prend part...