BRÊME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Brême (Bremen en allemand) constitue, avec son avant-port Bremerhaven, un Land à part entière, le plus petit d’Allemagne (419 km2 et 661 880 hab. en 2014). Réplique modeste de Hambourg, Brême présente la même situation de fond d'estuaire, le même passé prestigieux de ville hanséatique, la même structure générale du trafic (pondéreux, conteneurs, marchandises générales), la même activité de constructions navales, la même animation des ports francs (Übersee, Europahafen) et la même autonomie politique. Mais il n'existe aucune commune mesure entre l'extension urbaine de Hambourg et celle de Brême. Brême a gardé de son passé brillant (droit de marché dès 965) des traces nombreuses : un pittoresque quartier, le « Schnoor », avec ses petites maisons en brique, aux toits pointus tournés vers la rue, de nombreux monuments où s'épanouit le style Renaissance de la Weser. Autour de ces vieux quartiers s'étend une ville moderne, aérée.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le trafic du port de Brême est différent de celui de Hambourg ; il est surtout tourné vers les États-Unis et l'Amérique. Outre les constructions navales, des industries absentes à Hambourg se sont développées à Brême : textile surtout, aéronautique, sidérurgie, machines électroniques. Le développement du port de Brême a été très tôt gêné par l'ensablement de la Weser. Le premier avant-port, Vegesack, a été construit en 1619. Tout un réseau d'avant-ports a été aménagé depuis, faisant de la basse Weser une véritable rue industrielle. Bremerhaven, le plus important de ces avant-ports (110 000 haben 2014), se trouve à 70 kilomètres en aval de Brême ; grand port de pêche, il reçoit aussi des bateaux de gros tonnage, en particulier les minéraliers fournissant la sidérurgie de Brême. Wilhemshaven, l'ancien port de guerre, s'est reconverti dans l'industrie mécanique.

De 9,7 millions de tonnes en 1952, le trafic maritime de Brême-Bremerhaven dépasse 70 millions de tonnes au milieu des années 2010, Bremerhaven en concentrant la majeure partie (60 millions de tonnes et plus de 10 millions à Brême).

La ville assure les fonctions d'une capitale : administration, université depuis 1970. La Weser n'étant pas navigable en amont de Brême, la ville s'est créé un hinterland, à l'Ouest et au Sud, auquel elle est reliée par rail. Aussi la structure de ses débouchés n'a-t-elle été que peu affectée par les bouleversements politiques.

—  Michelle GUILLON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRÊME  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 047 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne du Nord »  : […] Au Nord, entre les villes du Hellweg et le chapelet des villes de la Hanse qui, sur le littoral, s'alignent de Brême à Stralsund, s'étend une vaste plaine agricole et monotone. Tardivement (au cours du second Moyen Âge) mais systématiquement colonisée, comme en témoignent la conquête agricole des fonds humides et la poldérisation des marais maritim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/#i_1513

HANSE

  • Écrit par 
  • René FEDOU
  •  • 3 196 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les villes »  : […] Ainsi s'était constitué à la tête de chaque ville un patriciat composé des « riches marchands et riches en biens », groupés en associations, apparentés entre eux, appuyés sur la solidarité des villes hanséatiques, et qui tenait assez solidement le gouvernement municipal pour ne pas voir sa suprématie ébranlée de façon sensible par les révoltes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanse/#i_1513

WESER

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 463 mots

Un des grands fleuves d'Allemagne, long de 440 kilomètres, avec un bassin-versant de 45 300 kilomètres carrés drainé vers la mer du Nord, la Weser paraît modeste en comparaison du Rhin et de l'Elbe, entre lesquels elle s'insère. En réalité, le nom de Weser n'apparaît qu'à Münden, après la réunion de deux cours supérieurs d'égale importance, la sage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weser/#i_1513

Pour citer l’article

Michelle GUILLON, « BRÊME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/breme/