TACHKENT

Tachkent [selon l'étymologie populaire de taš, « pierre », et de kent, « ville » ; anciennement ̌C̄ač] est la capitale de l'Ouzbékistan, pays d'Asie centrale indépendant depuis 1991. Située sur le piémont occidental du Tianshan, la ville s'est développée au cœur de l'oasis irriguée par le Tchirtchik et ses affluents. Malgré sa proximité avec la frontière kazakhstanaise qui, dans le contexte postsoviétique, limite son influence régionale, Tachkent occupe une situation de carrefour dans l'espace ouzbékistanais, entre la dépression du Ferghana et les régions occidentales et méridionales.

Ouzbékistan : carte administrative

Ouzbékistan : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Ouzbékistan. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Alors que Boukhara, Khiva, Kokand ou Samarcande étaient les principales villes du Turkestan au moment de la conquête coloniale russe, Tachkent doit son développement contemporain au choix du pouvoir tsariste, confirmé par les autorités soviétiques, de faire de la ville une capitale politique et administrative. Après sa prise par les armées du général Tcherniaev en 1865, la ville est en effet devenue le siège du gouvernorat du Turkestan en 1868, puis la capitale de la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan en 1930, en remplacement de Samarcande. En raison de cette décision, Tachkent a polarisé les fonctions et les investissements à l'échelle de l'Ouzbékistan comme à l'échelle de l'Asie centrale. Cette situation a stimulé la croissance démographique après le fort déclin enregistré au moment de l'implantation du pouvoir tsariste : durant la période coloniale, la population de la ville s'est élevée de 59 000 habitants en 1876 à 155 000 habitants au recensement de 1897 puis à 256 000 habitants à la veille de la Première Guerre mondiale. Toutefois, c'est pendant la période soviétique que la croissance a été la plus forte : la ville comptait en effet 314 000 habitants en 1926, 583 000 en 1939, 927 000 en 1959 et plus de 2,079 millions d'habitants au recensement de 1989, taille qui, conformément à la politique urbaine soviétique, justifiait l'existence d'un métro (inauguration en 1977). En U.R.S.S., Tachkent était ainsi la quatrième ville et faisait office [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en géographie, chargé de recherche au C.N.R.S., membre de l'U.M.R. 7528 Monde iranien et indien (C.N.R.S., Sorbonne nouvelle, EPHE, INALCO)

Classification


Autres références

«  TACHKENT  » est également traité dans :

OUZBÉKISTAN

  • Écrit par 
  • Edward ALLWORTH, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Julien THOREZ, 
  • Anne TOURNEVILLE
  • , Universalis
  •  • 7 650 mots

Dans le chapitre « Radicalisation parallèle du pouvoir et des mouvements islamistes »  : […] 1997 et devient particulièrement dure après la série d'attentats meurtriers qui frappent Tachkent en 1999. Ces attentats marquent la fin des rapports « non violents » entre les opposants islamistes et l'État. Ils semblent être la réponse à une première vague d'arrestations consécutive aux troubles survenus dans la ville de Namangan en décembre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouzbekistan/#i_41351

TALAS (BATAILLE DU)

  • Écrit par 
  • Véronique SCHILTZ
  •  • 889 mots
  •  • 1 média

la Transoxiane : Boukhara et Samarkand, puis, l'année suivante, Tachkent (à l'époque appelée Chach) et le Ferghana. Coalisés, les rois de ces villes-État sogdiennes demandèrent l'aide de l'empereur de Chine qui revendiquait alors la suzeraineté sur l'ensemble de l'Asie centrale et y levait tribut. Mais les Chinois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-talas/#i_41351

VASSILENKO SERGUEÏ NIKIFOROVITCH (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 692 mots

En 1938, il se rend à Tachkent, afin d'aider les Ouzbeks à développer une école nationale de composition. Il va ainsi collaborer avec le compositeur Mukhtar Achrafi, dont il orchestre ce qui est considéré comme le premier opéra ouzbek, Bourane (« La Tempête de neige »), créé à Tachkent en 1939. Deux ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-nikiforovitch-vassilenko/#i_41351

Pour citer l’article

Julien THOREZ, « TACHKENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tachkent/