BESSON BENNO (1922-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Benno Besson grandit à Yverdon dans une famille d'instituteurs. Étudiant en philologie à l'université de Zurich en 1942, il fréquente assidûment les spectacles du Schauspielhaus, qui accueille les exilés antifascistes allemands et autrichiens (Therese Giehse, Wolfgang Langhoff, Teo Otto...) et découvre avec enthousiasme le théâtre de Brecht qu'il déchiffre en apprenant la langue allemande.

Comédien amateur, Benno Besson monte quatre spectacles à Yverdon, dont une adaptation personnelle du texte de Brecht, Les Trois Soldats, en 1946. Cette même année, il quitte la Suisse pour venir travailler à Paris auprès de ses amis Geneviève et Jean-Marie Serreau, avec lesquels il mène une action de pionnier : traduire et représenter l'œuvre de Brecht encore peu connue en France. Avec eux, en 1947, il crée en allemand et en français, L'Exception et la règle. En tournée, le spectacle sera notamment présenté dans la zone d'occupation française en Allemagne avec deux pièces de Molière. En 1948, à Zurich, Besson rencontre Brecht, de retour de son exil aux États-Unis, qui lui demande de le rejoindre l'année suivante à Berlin-Est où il fonde avec Helene Weigel le Berliner Ensemble. Engagé comme acteur et assistant metteur en scène, Benno Besson collabore aux créations de Brecht avant de signer au Berliner ses propres mises en scène dont celle de Dom Juan de Molière (créé au Volkstheater de Rostock) pour l'inauguration du Theater am Schiffbauerdamm où la troupe s'installe le 19 mars 1954. À la mort de Brecht, le 14 août 1956, Benno Besson, considéré par beaucoup comme son héritier spirituel, ne résistera que deux ans aux conflits de pouvoir qui secouent le collectif artistique. Il s'éloigne quelque temps de Berlin, avant de revenir en République démocratique allemande pour s'installer en 1960 au Deutsches Theater. Aux côtés de Wolfgang Langhoff et Wolfgang Heinz, il va contribuer à la renommée de cette scène [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BESSON BENNO (1922-2006)  » est également traité dans :

HEIN CHRISTOPH (1944- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 246 mots

Lorsque Christoph Hein reçut en 1982 le prix Heinrich Mann, l'écrivain Peter Hacks le présenta dans sa laudatio comme une exception : dramatique dont les romans sont des succès, un romancier doué pour l'écriture dramatique. À l'époque, Peter Hacks ne pouvait pas savoir que l'auteur se révélerait être également non seulement un essayiste brillant, mais aussi un repère intelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-hein/#i_99178

MÜLLER HEINER (1929-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOREL
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps d'un Mur (1958-1989) »  : […] Müller débute au théâtre en 1958 avec Le Briseur de salaires et La Correction , deux « histoires de production », c'est-à-dire d'usines à reconstruire ou de grands chantiers à édifier. Avec la première, il réalise un projet que Brecht avait conçu avant lui – écrire une pièce sur un ouvrier activiste – et attire l'attention par son refus d'enjoliver la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heiner-muller/#i_99178

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « BESSON BENNO - (1922-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/benno-besson/