BEAU ET LAID (philosophie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La dichotomie du beau et du laid trouve en philosophie son illustration première dans la figure de Socrate, personnage énigmatique et contradictoire aux yeux de ses contemporains fascinés par la beauté des formes corporelles et artistiques : Socrate, en effet, est à la fois celui qui a la plus belle âme, et celui dont le visage est le plus laid. Si l'apparence n'est plus le signe de la beauté intérieure, mais un leurre qui dissimule la vraie beauté, dès lors la beauté – et son négatif, la laideur – n'aura plus à être admirée dans des exemples incarnés, telle la belle vierge du Hippias majeur, mais devra faire l'objet d'une investigation intellectuelle orientée vers l'harmonie des Idées et de l'âme qui les contemple.

Pour Platon, le Beau (kalon), au-delà de ses manifestations sensibles, constitue par excellence l'objet de l'erôs. Cet amour est présenté dans Le Banquet (385-370 av. J.-C.) comme un processus qui élève l'âme du sensible à l'intelligible, l'amour des beaux corps conduisant insensiblement à l'amour de la sagesse, à la philosophie. Si le Beau est par excellence intellectuel, dès lors les artistes, indéfectibles amoureux du sensible, se voient exclus de la cité idéale dépeinte dans La République, inaptes qu'ils sont à se hisser au niveau harmonieux de la juste proportion à laquelle se conforme l'âme raisonnable.

Par l'entremise de Plotin, qui approfondit dans les traités sur le Beau et le Beau intelligible des Ennéades (iiie siècle) la hiérarchie du Banquet en direction du Beau intelligible et désigne comme laid « tout ce qui n'est pas dominé par une forme et par une raison », la pensée chrétienne reprend à son compte la distincti [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, A.T.E.R. à l'université de Paris-I Panthéon Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Olivier TINLAND, « BEAU ET LAID (philosophie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/beau-et-laid/