GOÛT, esthétique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour tenter de cerner la notion de goût, on peut citer un écrivain obscur du xixe siècle, Bercot, sauvé de l'oubli par Littré pour cette réflexion : « Il faut avoir bien du goût pour échapper au goût de son époque. » Le goût, en effet, désigne, d'une part, un « don » personnel, d'autre part un phénomène collectif, l'orientation d'une société ou d'un milieu vers certaines formes d'art nettement déterminées ; c'est la faculté d'éliminer, de choisir, de créer des associations heureuses, qui naît d'une certaine intuition de la qualité, de la « saveur » des choses, parallèle en somme à celle qui s'exerce sur le plan sensoriel et... gastronomique. Dans ce dernier cas, le facteur primordial est la subtilité du palais ; en matière d'art et d'esthétique, la finesse et la qualité du goût dépendent d'abord de la sensibilité de l'œil et de l'oreille ; et, comme la sensibilité n'est pas compartimentée, l'environnement, l'ambiance, le fond sonore peuvent modifier, en l'accentuant ou en l'annihilant, l'impression ressentie devant un spectacle, un tableau, un paysage. Mais bien d'autres éléments interviennent pour développer, nuancer, personnaliser le goût : le tempérament et le milieu, l'étendue de la culture et de l'expérience visuelle. Ainsi, le goût de chaque individu est à la fois inné et perfectible, il peut être formé ou déformé, mais il reste essentiellement subjectif.

Au sens de phénomène collectif, le goût n'a pas ce caractère subjectif : il est parfois une adhésion aux préférences et aux choix de personnalités marquantes d'un milieu, plus souvent le contrecoup d'événements historiques, d'une découverte ou d'une création dans le domaine de la culture ou même de la technique. Le goût d'une époque est fréquemment une réaction contre celui de l'époque précédente. Les différentes étapes de l'histoire du goût ne sont pas les phases successives d'une évolution continue, mais recèlent en elles-mêmes leur point de départ et leur terme. Celui-ci est marqué d'abord par la création d'un style, plus ou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOÛT, esthétique  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « L'architecture touchée par les Lumières »  : […] « On dit en général du goût que c'est un certain je-ne-sais-quoi-qui-plaît », déclare l'architecte Germain Boffrand dans son Livre d'architecture en 1745, en ajoutant que « cette idée est bien vague ». Aussi imprécise soit-elle, la référence des architectes des Lumières au goût n'en témoigne pas moins de leur souci de mieux répondre à la demande sociale des élites, quitte à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_10150

ART (Aspects esthétiques) - Le beau

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 5 570 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La beauté des arts »  : […] Le développement des études et réflexions sur ces sentiments donne naissance à l'esthétique proprement dite. Ce sera l'œuvre des théories du goût, depuis le père Bouhours jusqu'à David Hume en passant par l'abbé Du Bos, Shaftesbury, Voltaire, Montesquieu, Francis Hutcheson. C'est du sensible qu'il est maintenant question, d'abord tel qu'il est éprouvé dans l'expérience de la nature (le premier des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-esthetiques-le-beau/#i_10150

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'unité du goût : la disposition esthétique dans le système des dispositions »  : […] Le regard pur implique une rupture avec l'attitude ordinaire à l'égard du monde, qui, étant donné les conditions de son accomplissement, est une rupture sociale. On peut croire Ortega y Gasset lorsqu'il attribue à l'art moderne un refus systématique de tout ce qui est « humain », donc générique, commun – par opposition à distinctif, ou distingué –, c'est-à-dire les passions, les émotions, les sent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-la-consommation-culturelle/#i_10150

ART (Aspects culturels) - Public et art

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 253 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quel art pour le public ? »  : […] Une telle problématique peut paraître, cependant, fort éloignée des préoccupations des créateurs, qui par définition ne peuvent s'adresser au « non-public » et n'ont pas besoin de lui : on est là au point de distance maximal non seulement entre le public et l'art, mais aussi entre les artistes et les destinataires de leurs œuvres. On constate, en fait, que l'étendue du public et la proximité avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-public-et-art/#i_10150

BEAU ET LAID (philosophie)

  • Écrit par 
  • Olivier TINLAND
  •  • 1 421 mots

La dichotomie du beau et du laid trouve en philosophie son illustration première dans la figure de Socrate, personnage énigmatique et contradictoire aux yeux de ses contemporains fascinés par la beauté des formes corporelles et artistiques : Socrate, en effet, est à la fois celui qui a la plus belle âme, et celui dont le visage est le plus laid. Si l'apparence n'est plus le signe de la beauté i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beau-et-laid/#i_10150

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « L'espace mythique de l'œuvre d'art »  : […] Peu de nations ont développé aussi tôt, de façon aussi profonde et continue, la notion de « connaisseurs ». Né du respect pour l'Antiquité, de l'importance accordée à la culture littéraire et historique de l'honnête homme, le goût des œuvres d'art anciennes a favorisé en Chine non seulement la constitution de grandes collections, et cela dès les premiers siècles de notre ère, mais aussi l'apparit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_10150

COLLECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Olivier BONFAIT
  •  • 11 958 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La norme et le caprice »  : […] Les bouleversements politiques de la fin du xviii e  siècle entraînent une consolidation du goût qui se distribue selon une nouvelle géographie. Les collections princières se transforment en musées, supports d'une histoire de l'art (Lanzi à Florence ). La vente de la collection du duc d'Orléans à Londres, la dispersion du patrimoine de l'Italie (c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collectionnisme/#i_10150

CONNAISSEURS

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 2 037 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mécènes et collectionneurs à la Renaissance »  : […] Le terme de connaisseur appartient d'abord au vocabulaire de la vénerie. Il en est ainsi aux xv e et xvi e  siècles (Ronsard). À cette époque, il existait probablement des connaisseurs en matière d'art. Mais il serait hasardeux d'épiloguer sur leur personnalité ou leur influence. On sait assez p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaisseurs/#i_10150

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'histoire littéraire »  : […] Le sixième livre de la Poétique de Jules César Scaliger (1561), intitulé Criticus , dresse un tableau comparatif des poètes grecs et latins : dès le xvi e  siècle, le terme « critique » n'est plus limité à la philologie. Au cours du xvii e  siècle, en F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_10150

CULTURE - Sociologie de la culture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 4 264 mots

Dans le chapitre « Du goût comme phénomène social aux usages sociaux de la culture »  : […] Contre cette fois la représentation humaniste de l'art et de la culture comme domaine exclusif de la sensibilité et du goût individuel, un second travail des sociologues de la culture a consisté à montrer le caractère socialement déterminé des attitudes et des pratiques en la matière. Il a d'abord fallu établir, notamment de manière statistique, le constat des différences sociales en matière de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-sociologie-de-la-culture/#i_10150

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « Une théorie de l'art »  : […] Mais où trouver l'objet esthétique, cet objet que le goût juge beau ? Dans la nature, et dans l'art. L'esthétique sera le plus souvent une théorie de l'art, Kunstlehre ou Kunstwissenschaft . Elle a ses raisons pour privilégier l'art : il propose à son investigation des objets qui visent expressément à plaire (même si c'est en déplaisant), et dont la prod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_10150

ESTHÉTIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 893 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'esthétique de Kant »  : […] Il est possible, à partir de Baumgarten, de saisir le sens de l'entreprise kantienne. Celle-ci, dans la Critique du jugement (1790), commence par démentir, à la façon de Dubos, qu'il soit possible de fixer « une règle d'après laquelle quelqu'un pourrait être obligé de reconnaître la beauté d'une chose ». Le jugement esthétique est donc subjectif ; c'est un jugement réfléchi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-histoire/#i_10150

EXOTISME

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 3 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Chinoiseries »  : […] Jusqu'à la fin du xvii e  siècle, on se représentait l'Orient surtout turc et persan ; puis les missions des Jésuites firent connaître l'Extrême-Orient. Déjà à la fin du xvi e  siècle, on fabriquait en Chine des porcelaines destinées au marché européen ; mais la légende littéraire de ce pays remon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exotisme/#i_10150

EXPOSITION

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 5 638 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exposition et le marché »  : […] L' histoire nous apprend d'ailleurs que la fonction esthétique se dégage progressivement d'une fonction commerciale autrefois prépondérante. Ainsi, dans le cas de la peinture, la nécessité d'exposer n'est apparue qu'à partir du moment où le système traditionnel de la vente au public, dans l' atelier-échoppe ouvert sur la rue, fut sinon interdit, du moins déconseillé aux peintres qui voulaient se d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exposition/#i_10150

FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

  • Écrit par 
  • Theodore ZELDIN
  •  • 12 309 mots

Dans le chapitre « La mode »  : […] La France a aussi la réputation de posséder les femmes les plus élégantes du monde. Une analyse précise de cette réputation nous en apprendra long sur la façon dont se font les réputations. Le chic français n'est pas seulement français. Il perpétue la tradition universelle selon laquelle les grands empires ont toujours recherché le luxe, l'élégance, l'excellence en tous les domaines. Cela les a o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-francais-en-question/#i_10150

GENETTE GÉRARD (1930-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 2 643 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la poétique littéraire à l'esthétique générale »  : […] Le troisième grand moment de cet itinéraire intellectuel est consacré à une nouvelle extension du champ d'investigation : la réflexion sur l'espace littéraire s'ouvre à l'ensemble des domaines artistiques. Les analyses de Fiction et diction (1991) sont consacrées à la « question des régimes, des critères et des modes de la littérarité ». Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-genette/#i_10150

GOÛT NÉOCLASSIQUE, Mario Praz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 820 mots

Goût néoclassique de Mario Praz (1896-1982), foisonnante somme d'essais et d'articles publiés dès 1939 et ensuite enrichi d'éditions en éditions, marque une date dans l'histoire du goût : signal de la réhabilitation du style néoclassique, et en particulier du style Empire, cet ouvrage ouvre le chemin à des études scientifiques qui, en Italie comme dans toute l'Europe et aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gout-neoclassique/#i_10150

GRAFFITI

  • Écrit par 
  • Glen D. CURRY, 
  • Scott H. DECKER, 
  • William P. MCLEAN
  • , Universalis
  •  • 5 872 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un art populaire »  : […] L'intérêt et la valeur esthétique de certains des graffiti littéraires sont indiscutables. Il en est de même pour bon nombre de graffiti figuratifs, qui ont su inspirer des artistes tels que Picasso et Cocteau. C'est pourtant le poète Apollinaire qui comprit le mieux – comme le démontrent ses Calligrammes  – que cette expression constitue un véritable art populaire, rivalisan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graffiti/#i_10150

HASKELL FRANCIS (1928-2000)

  • Écrit par 
  • Alain MÉROT
  •  • 813 mots

L'historien de l'art Francis Haskell est né à Londres en 1928. Sa vocation s'éveille juste après la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il étudie l'histoire et l'histoire de l'art dans ce King's College de Cambridge auquel il restera attaché toute sa vie, même si c'est à l'université d'Oxford, où il est nommé professeur en 1967, qu'il fera l'essentiel de sa carrière. Un sujet de thèse que lui a prop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-haskell/#i_10150

HISTORICISME, art

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 4 672 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'esthétique des Beaux-Arts »  : […] Il reste qu'on ne saurait feindre d'introduire un semblant d'ordre, géographique ou historique, dans la diversité, la prolifération des courants historicisants dont s'est réclamée l'architecture du xix e  siècle. Le trait le plus caractéristique de ce siècle aura été l'alternance, souvent confuse et précipitée, de phases de renouveau – néo-grec, n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicisme-art/#i_10150

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Les événements de l'impressionnisme »  : […] Depuis le Salon des Refusés (1863), initiative libérale de Napoléon III, Manet est le peintre que la presse, les pouvoirs académiques et le publics ont voué à l'exécration. En quoi il succède à Courbet, lequel, non seulement se proclamait le fondateur de l'école réaliste, mais encore se faisait honnir pour ses opinions sociales. Manet est, lui aussi, un réaliste, peut-être de façon encore plus af […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_10150

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 382 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'esthétique »  : […] Dans la critique à laquelle il soumet le jugement esthétique, Kant fait aboutir la riche élaboration que la critique du goût avait connue durant tout le siècle dans l'Europe entière, en réalisant le projet que les héritiers de Leibniz avaient formé d'intégrer cette critique à la philosophie sous le nom d'« esthétique ». Tout se passe comme s'il avait fallu qu'il commençât par faire de la philosoph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-kant/#i_10150

KITSCH

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre KELLER
  •  • 1 512 mots
  •  • 1 média

On assimile habituellement le kitsch au mauvais goût, au tape-à-l'œil, à la pacotille, à tout ce qui est lourd, criard, clinquant, convenu – chromos, souvenirs touristiques, artisanat d'aéroport et autres Joconde en plastique. Pourtant, force est de constater, si l'on y regarde de plus près, qu'il existe une spécificité du kitsch – dont aucune des caractéristiques, précisons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kitsch/#i_10150

LA DISTINCTION. CRITIQUE SOCIALE DU JUGEMENT, Pierre Bourdieu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 1 125 mots

Dans le chapitre « Une critique sociale du goût »  : […] À l'instar de l'enquête fondatrice d'Émile Durkheim sur le suicide qui, pour fonder l'objet de la sociologie, s'attache à une pratique généralement conçue comme l'acte individuel par excellence, traité plus qu'expliqué par les moralistes et les Églises, La Distinction propose une critique sociale des jugements de goût que le sens commun, faisant écho à la tradition lettrée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-distinction-critique-sociale-du-jugement/#i_10150

LA VOLUPTÉ DU GOÛT (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 010 mots

Reconnue d'intérêt national par le ministère de la Culture, organisée sous l'égide de FRAME (French Regional & American Museum Exchange), un groupement de vingt-quatre musées régionaux français et musées américains, créé en 1999, l'exposition La Volupté du goût. La peinture française au temps de Madame de Pompadour était coproduite par le musée des Beaux-Arts de Tours (11 o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-volupte-du-gout/#i_10150

LE ROY JULIEN DAVID (1724-1803)

  • Écrit par 
  • Christopher Drew ARMSTRONG
  •  • 1 911 mots

Dans le chapitre « Architecture et sensations »  : […] C'est dans les écrits de Le Roy que pour la première fois les effets des recherches sur l'entendement humain étaient pris en compte dans la théorie de l'architecture, au moment où Diderot dans son article « Beau » de l' Encyclopédie (1752) et Edmund Burke dans son Philosophical Enquiry into the Origin of our Ideas of the Sublime and the Beautiful (1757 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-david-le-roy/#i_10150

LOISIRS

  • Écrit par 
  • Philippe COULANGEON
  •  • 4 819 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les loisirs : un espace de distinction »  : […] La théorie de la distinction de Pierre Bourdieu inscrit la sociologie des loisirs dans une reformulation ambitieuse de la sociologie des classes sociales, qui souligne l'importance de la dimension symbolique des rapports sociaux. La culture, les loisirs et tous les éléments constitutifs des styles de vie s'inscrivent dans des rapports de « domination symbolique ». Globalement, la familiarité av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loisirs/#i_10150

MÉCÉNAT

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH, 
  • Luigi SALERNO
  •  • 6 946 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le mécénat des souverains »  : […] Au xvii e  siècle, l'art et la science se constituent en deux mondes distincts, ce qui ne manque pas de se refléter dans la structure des musées. Le musée scientifique devient un musée spécialisé : il suffit de citer, à ce sujet, le musée Settala de Milan, le musée d'Athanase Kircher à Rome, puis, de création plus tardive, les musées d'Elias Ashm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat/#i_10150

LE MUSÉE ÉPHÉMÈRE. LES MAÎTRES ANCIENS ET L'ESSOR DES EXPOSITIONS, Francis Haskell - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 163 mots

Dans le chapitre « Histoire du goût et « redécouvertes » »  : […] L'ouvrage comprend neuf chapitres qui suivent une ligne chronologique, de la fin du xvii e  siècle aux années 1930. Son objet est l'essor considérable, durant cette période, des expositions de « Maîtres anciens » (au moment où le concept naît, à la Renaissance, l'expression désigne les artistes morts ; à l'époque où le genre se développe considér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-musee-ephemere-les-maitres-anciens-et-l-essor-des-expositions/#i_10150

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

La définition que les dictionnaires usuels donnent du terme néo-classicisme est assez évasive. « Tendance artistique et littéraire inspirée de l'Antiquité classique ou du classicisme du xvii e  siècle. // Tendance qui retourne à un certain classicisme, par réaction contre les audaces d'une période antérieure », voilà ce qu'affirme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_10150

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

Dans le chapitre « L'œuvre, tout de même »  : […] On peut se demander si l'œuvre d'art n'a pas aujourd'hui pour irrévocable destin d'être impossible, démantelée, anéantie dans un pseudo-savoir. On peut penser néanmoins que le concept d'œuvre peut survivre à ces réflexions, comme la réalité de l'œuvre survit à ces pratiques. Non qu'il faille faire machine arrière : l'œuvre aujourd'hui n'est plus, ne peut plus être ce qu'elle a été ; les mutations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_10150

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La doctrine classique »  : […] Ce qui a fait la force du second classicisme français, c'est assurément l'ensemble des institutions que lui a données un seul homme, Charles Le Brun, avec l'appui de Colbert. L' Académie royale de peinture et de sculp ture date de 1648, mais elle ne reçut sa structure qu'en 1663. Charles Le Brun, devenu premier peintre, y fit prévaloir ses intentions, non sans une certaine dureté. Entre ses mains, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_10150

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Performer et transformer : Marcel Duchamp »  : […] Prenons l'exemple le plus clair d'une performance cagienne : l'exécution, au Maverick Hall de Woodstock en 1952, par David Tudor au piano, de la pièce silencieuse qui a rendu célèbre le nom de John Cage, 4′33″ . Igor Stravinski, on le sait, eut beau jeu de proclamer qu'il souhaitait entendre, du même compositeur, des pièces identiques mais si possible plus longues... Réaction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_10150

RÉCEPTION, art et littérature

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU, 
  • François-René MARTIN
  •  • 2 286 mots

Dans le chapitre « Histoire de l'art »  : […] En histoire de l'art, l'esthétique de la réception a été adaptée par Wolfgang Kemp, qui, dans Le Spectateur est dans le tableau. Science de l'art et esthétique de la réception (1985), l'envisage comme l'étude des signaux et appels au spectateur présents dans chaque œuvre. Profondément influencée par la critique de Diderot, et surtout par les travaux du grand historien de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reception-art-et-litterature/#i_10150

REPRODUCTION DES ŒUVRES D'ART - Copie et reproduction depuis la Renaissance

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 3 632 mots

Dans sa Storia dell'iconografia anatomica publiée en 1957, Loris Premuda a reproduit en photogravure une planche des Icones anatomicae de Leopoldo Caldani (1801), dessinée et gravée par Gaetano Bosa ; elle figure en taille douce une vue d'un Apollon du Belvédère  ; un, car la gravure exhibe une reconstitution graphique de ce marbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-des-oeuvres-d-art-copie-et-reproduction-depuis-la-renaissance/#i_10150

RESTAURATION (peinture et sculpture)

  • Écrit par 
  • Béatrice SARRAZIN
  •  • 3 626 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Évolution du concept de restauration à partir du XVIIIe siècle »  : […] De tous temps, le patrimoine a fait l'objet de soins constants. Un jugement trop rapide sur eux ne permet pas une analyse critique et historique complète de la façon dont chaque époque a conçu l'entretien de son patrimoine. En effet, il faut comprendre que le caractère utilitaire de l'objet modifié pour cause de changement d'usage ou du tableau dont le format est réduit pour s'adapter à la boiseri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-peinture-et-sculpture/#i_10150

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Théories et problèmes »  : […] Le rococo n'a pas eu ses théoriciens propres. L'enseignement artistique au xviii e  siècle repose apparemment sur les mêmes principes qu'au siècle précédent, et les institutions ne changent pas. En France, l'Académie de peinture et de sculpture et celle d'architecture continuent à fonctionner dans la forme que leur ont donnée Louis XIV et Colbert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_10150

RUINES, esthétique

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 2 917 mots
  •  • 1 média

L'attitude psychologique d'où naît le goût des ruines se révèle assez tard dans le monde occidental, alors qu'elle existait depuis longtemps chez les Orientaux. On ne saurait en trouver une meilleure analyse que dans In-ei raisun ( Éloge de l'ombre ) du romancier japonais contemporain Tanizaki (cf. l'article de Jacqueline Pigeot dans la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruines-esthetique/#i_10150

SCULPTURE - Matériaux et techniques

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 7 455 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les techniques annexes »  : […] L'œuvre sculptée, une fois modelée, moulée, taillée ou fondue et, s'il y a lieu, convenablement polie ou réparée, peut apparaître comme une œuvre achevée. S'il en est bien souvent ainsi aux yeux des modernes, il n'en fut que rarement de même dans le passé. Dans une dernière étape, l'artiste lui-même, ou un autre artiste, s'efforçait de modifier totalement ou partiellement l'apparence du matériau d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-materiaux-et-techniques/#i_10150

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sociologie de la réception »  : […] L'un des actes fondateurs de la sociologie de l'art, au début des années 1960, aura été l'application à la fréquentation des musées des méthodes d'enquête statistique élaborées aux États-Unis pendant l'entre-deux-guerres. Ces sondages d'opinion ont été des instruments précieux pour rapporter la différenciation des pratiques aux stratifications socio-démographiques (âge, sexe, origine géographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_10150

SUBLIME, philosophie

  • Écrit par 
  • Philippe LACOUE-LABARTHE
  •  • 6 168 mots
  •  • 1 média

« Sublime » transcrit le latin sublime , neutre substantivé de sublimis , qui lui-même traduit le grec to hupsos . La formation du mot latin s'explique mal, mais le sens est tout à fait clair : sublimis (de sublimare , élever) signifie : haut dans les airs, et par suite, au sens physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublime-philosophie/#i_10150

VULGARITÉ

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 211 mots

Mot qu'il faut prononcer avec une légère grimace pour y marquer le désagrément causé par la seule évocation du mauvais goût des « autres ». Le terme « vulgarité » est donc toujours péjoratif, à moins que, par un retournement hiérarchique dans l'agression, il devienne le noble ricanement du sans-culotte face aux pudeurs ignobles de l'esthétique et de l'éthique bourgeoises. « Ce qu'il y a d'enivrant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vulgarite/#i_10150

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « GOÛT, esthétique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gout-esthetique/