BASIDIOMYCÈTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Phragmobasidiomycètes

Les Phragmobasidiomycètes sont des champignons aux fructifications diffuses ou agrégées, et alors gélatineuses, cireuses ou coriaces. La baside (phragmobaside) est divisée par des cloisons « primaires » dont l'édification est contemporaine de la division méiotique ; chaque loge ainsi isolée émet un stérigmate allongé ou réduit, mais l'émission des basidiospores est souvent répétitive. Les basides se montrent plus ou moins cylindriques, avec des cloisons transversales (Auriculariales) qui délimitent typiquement quatre loges alignées comme chez la plupart des Téliobasidiomycètes, ou de formes plus variées, globuleuses à claviformes et divisées en quatre loges par des cloisons longitudinales ou obliques souvent disposées en croix (Trémellales). Leur cycle est simple, avec une dicaryophase prédominante ; la reproduction asexuée par conidies est rare.

Les Auriculariales

L'ordre des Auriculariales rassemble surtout des espèces saprophytes et des parasites de plantes. Le genre Septobasidium, dont les représentants mènent une vie mi-parasitaire mi-symbiotique avec des cochenilles, en est parfois séparé pour constituer, à lui seul, l'ordre des Septobasidiales, défini par cette seule biologie particulière, mais qui ne diffère pas, par ailleurs, des Auriculariales.

La baside peut-être un promycélium issu de la germination in situ d'une probaside qui n'est jamais libérée sous forme de propagule ; cette différenciation préalable d'une probaside est, le plus souvent, associée au mode de vie parasitaire, alors que la transformation directe de l'apex hyphal en vraie baside s'observe plutôt chez les saprophytes.

La paroi des probasides peut s'épaissir comme chez les Téliobasidiomycètes (Cystobasidium, certains Septobasidium) ou, au contraire, elle peut demeurer mince : la probaside est alors déjetée latéralement lors de l'émission du promycélium (Helicogloea, Saccoblastia) ou se flétrit après l'avoir émis (Helicobasidium, dont le promycélium se recourbe en crosse). Lorsque la probaside n'existe pas (Auricularia, certains Septobasidium), la méiose et le cloison [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Espèce de chanterelle

Espèce de chanterelle
Crédits : Steven Taylor/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Cèpe de Bordeaux

Cèpe de Bordeaux
Crédits : mongider/ Flickr ; CC- BY-SA 2.0

photographie

Coprin chevelu

Coprin chevelu
Crédits : A. Lucini/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Espèce de pholiote

Espèce de pholiote
Crédits : Pal Hermansen/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  BASIDIOMYCÈTES  » est également traité dans :

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 949 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les basidiomycètes »  : […] Les basidiomycètes sont des champignons supérieurs caractérisés par le fait que les spores postméiotiques ( basidiospores) ne sont pas produites à l'intérieur de la cellule mère comme chez les ascomycètes, mais à l'extrémité d'un diverticule (stérigmate) émis par la cellule mère ( baside). Celle-ci, siège de la caryogamie et de la méiose, peut soit résulter directement, comme l'asque, d'une différ […] Lire la suite

GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Jacques TESTART
  •  • 4 167 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Gamètes achontés »  : […] Les gamètes non flagellés sont dits achontés ( a privatif, chonte  = flagelle). Les Rhodophytes, ou Algues rouges, semblent issues assez directement des cyanobactéries, avec lesquelles elles ont en commun certains pigments (érythrocyanines). Les spores directes des Rhodophytes, toujours dépourvues de flagelles comme celles des Cyanophycées, ressemblent encore aux gamètes des deux sexes. Ces gamè […] Lire la suite

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET
  • , Universalis
  •  • 3 441 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principaux types et classification »  : […] Les Levures « vraies » , ou Levures ascosporogènes , forment des ascospores dans des asques qui sont des cellules d'aspect ordinaire ou issues de la fusion de deux cellules végétatives ; ces asques ne sont pas inclus dans des fructifications comme c'est le cas de la plupart des Ascomycètes ; aussi les classe-t-on dans les Hémiascomycètes . Les Levures « fausses » , ou Levures anascosporogènes , fo […] Lire la suite

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 884 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les micromycètes »  : […] Les micromycètes sont des micro-organismes eucaryotes non chlorophylliens et généralement non mobiles qui, d'une part, se nourrissent en absorbant les substances organiques présentes dans leur habitat et, d'autre part, produisent des spores. Contrairement aux micro-algues eucaryotes, seul un petit groupe de micromycètes peut être considéré comme partie intégrante des protistes et regroupé dans l' […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick JOLY, « BASIDIOMYCÈTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/basidiomycetes/