AUSTRALIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielCommonwealth d'Australie (AU)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général David Hurley (depuis le 1er juillet 2019)
Note :
Chef du gouvernementScott Morrison (depuis le 24 août 2018)
CapitaleCanberra
Langue officielleaucune
Unité monétairedollar australien (AUD)
Population25 892 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)7 688 126

L'Australie depuis la Seconde Guerre mondiale

L'Australie dans la guerre, et l'après-guerre sous l'influence travailliste

En 1940-1941, l'Australie se voit encore comme un dominion très éloigné des lieux d'affrontements de la Seconde Guerre mondiale, qui envoie des hommes et des matières premières au Royaume-Uni. À l'abri des menaces militaires internationales, le débat politique interne se focalise sur les conséquences profondes de la crise économique des années 1930 : chômage, misère, bas salaires et mauvaises conditions de travail. C'est donc avec un programme de justice sociale que le gouvernement travailliste dirigé par John Curtin triomphe en octobre 1941.

Mais deux mois plus tard, le Japon entre en guerre et ouvre un front dans le Pacifique. En février 1942, Singapour, réputée imprenable, tombe en dix jours et 15 000 Australiens sont faits prisonniers de guerre. La ville de Darwin est bombardée dans le mois qui suit. Pour la première fois de son histoire, l'Australie, isolée et impuissante, privée du secours du Royaume-Uni, se trouve sous la menace d'une invasion militaire. Dès avril 1942, les États-Unis s'imposent comme le nouveau protecteur, avec l'arrivée du général MacArthur et l'installation du commandement en chef des forces alliées dans le Pacifique, à Melbourne, puis à Brisbane : 540 000 soldats australiens sont engagés aux côtés des 900 000 Américains dans la reconquête des îles du Pacifique, en particulier en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Bien que l'Australie ait mobilisé plus d'hommes pour la Seconde que pour la Première Guerre mondiale, il y a eu moins de morts et le bilan a pesé moins lourd.

La menace japonaise s'éloignant, l'Australie connaît un renouveau économique précoce, dès 1942. La guerre est synonyme du retour du plein-emploi. Le pays subvient aux besoins alimentaires du Royaume-Uni et nourrit les armées américaines dans le Pacifique. Elle exporte sa laine en grande quantité et transforme ses industries en industries de guerre pour approvisionner le front. Les mines de minerais utiles (charbon, cuivre, plomb, bauxite) voient leur production augmenter. Les éleveurs et fermiers de l'Australie rurale entrent dans une phase de prospérité qui leur permet de rembourser leurs dettes accumulées avant la guerre. Les ouvriers, grâce à la stabilité de l'emploi, retrouvent leur capacité de revendication, longtemps contenue. Les conflits sociaux se multiplient, annonçant les crises sociales de l'après-guerre.

Pour faire face à cette situation exceptionnelle, le gouvernement Curtin met en place une économie de guerre fondée sur la planification, le contrôle des prix et des salaires et le rationnement. L'interventionnisme de l'État fédéral n'a jamais eu une telle importance dans un pays formé de plusieurs États jaloux de leurs prérogatives et traditionnellement méfiants à l'égard de l'autorité centrale. Si l'Australie ne connaît pas les vagues de nationalisations, comme dans les pays européens de l'immédiat après-guerre, elle s'engage néanmoins dans une politique volontariste, influencée par la doctrine keynésienne et par le New Deal des années 1930. Le département de la Reconstruction, créé en 1942, engage plusieurs grands chantiers : le logement (200 000 maisons construites à la fin des années 1940 et accès à la propriété facilitée), la reconversion de l'industrie, la modernisation de l'agriculture et des exploitations d'élevage, l'éducation, le lancement de la voiture australienne Holden grâce à la participation financière de la firme américaine General Motors... L'accent est mis sur le développement des formations techniques supérieures et universitaires (création en 1947 de l'Université australienne nationale à Canberra). Le recrutement de fonctionnaires augmente de 300 p. 100 de 1939 à 1951, et le gouvernement fédéral parvient à généraliser l'extension de droits sociaux en matière d'hospitalisation, d'indemnités de chômage, de pensions de veuvage ou de bourses d'éducation.

Les Aborigènes, qui vivent dans des conditions de pauvreté extrêmes et d'exclusion, ne profitent pas de ces progrès sociaux. Le gouvernement fédéral se garde d'intervenir dans ce domaine réservé aux États fédérés, il ne se charge que de la population aborigène du Territoire du Nor [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 40 pages

Médias de l’article

Australie : carte physique

Australie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Australie : drapeau

Australie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Unités structurales de l'Australie

Unités structurales de l'Australie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Roches de la Terre

Roches de la Terre
Crédits : Auscape/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 29 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche à l'Institut de recherche pour le développement
  • : agrégé de l'Université
  • : docteur de l'École des hautes études en sciences sociales, professeur à l'université du Rosario à Bogotá (Colombie)
  • : maître de conférences, enseignante-chercheuse, université Sorbonne Paris Nord
  • : chef de division au C.S.I.R.O., Canberra, Australie
  • : docteur ès sciences, maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : professeur à l'université de Bordeaux-III
  • : historienne, chercheuse au CNRS
  • : professeur à l'université de Toulouse-Le Mirail

Classification

Autres références

«  AUSTRALIE  » est également traité dans :

AUSTRALIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 132 mots
  •  • 5 médias

Autochtones d'Australie depuis au moins cinquante mille ans, les Aborigènes n'en sont devenus citoyens à part entière qu'après le référendum de 1967. Leur qualité de premiers occupants du sol ne fut reconnue qu'en 1993 avec la loi sur les titres fonciers autochtones (Native Title Act) qui invalida le statut de terra nullius (terre sans propriétaire) du continent, grâce auquel les Britanniques ava […] Lire la suite

ADÉLAÏDE

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 305 mots
  •  • 2 médias

Capitale de l'Australie-Méridionale, Adélaïde (en anglais, Adelaide) a été fondée en 1837 par des colons venus du Royaume-Uni (South Australian Association, de E. G. Wakefield ). La ville, située au pied des monts Lofty sur le golfe Saint-Vincent, a été construite selon un plan géométrique : le centre urbain est entouré de parcs et séparé de North Adelaide par les jardins qui bordent la rivière To […] Lire la suite

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Céline CRESSON, 
  • Claire LAMINE, 
  • Servane PENVERN
  •  • 7 860 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Diversité des agricultures biologiques dans le monde »  : […] L’Espagne, l’Italie, la France et l’Allemagne figurent parmi les dix premiers pays producteurs mondiaux (en surface) après l’Australie, la Chine, l’Argentine et les États-Unis (2019). Les chiffres des surfaces cultivées ne sont toutefois pas les plus pertinents pour décrire le développement de l’agriculture biologique au niveau mondial. La production australienne compte ainsi presque la moit […] Lire la suite

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 439 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le club antarctique »  : […] Le club est composé d'États qui, depuis longtemps, s'intéressent, de manière active, au continent austral. Ce sont : la Grande-Bretagne (suivie de deux membres du Commonwealth, l'Australie et la Nouvelle-Zélande), la France et la Norvège. On a appelé ces pays les « possessionnés ». En appliquant la théorie de la découverte , ils se sont mutuellement reconnu des secteurs dont le pôle Sud est le som […] Lire la suite

A.N.Z.U.S. (Australia, New Zealand and United States)

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 328 mots

Traité tripartite de sécurité conclu par l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis d'Amérique, dans le cadre du réseau de pactes d'assistance mutuelle tissé par les États-Unis de 1949 à 1954. Signé le 1 er septembre 1951, soit huit jours seulement avant le traité de paix avec le Japon, regroupant trois États « blancs » limitrophes du Pacifique, il apparaît à l'époque comme une précaution […] Lire la suite

AUSTRALIE-MÉRIDIONALE

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Un des plus vastes États du Commonwealth d'Australie (984 000 km 2 ), mais d'une population faible (1,55 million d'habitants en 2005) et concentrée pour les trois quarts dans l'agglomération d'Adélaïde (1,1 million d'habitants). Les aborigènes et les métis ne sont que quelques milliers ; les Européens ont colonisé cette région tardivement, à partir de 1837, et n'ont pu mettre en culture que la par […] Lire la suite

AUSTRALIE-OCCIDENTALE

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 718 mots
  •  • 2 médias

Le plus vaste des six États de l'Australie : 2 526 700 kilomètres carrés, soit une superficie supérieure à celle de toute l'Europe occidentale. Mais la population de cet immense territoire était estimée, en 2005, à seulement 2 millions d'habitants. De plus, près des trois quarts de cette population est concentrée dans la seule agglomération de Perth qui comptait 1,4 million d'habitants en 2005. C' […] Lire la suite

BAUDIN NICOLAS (1754-1803)

  • Écrit par 
  • Jacqueline GOY
  •  • 567 mots

Navigateur et naturaliste français, commandant de l'expédition aux Terres australes. Né à Saint-Martin-de-Ré le 17 février 1754, Nicolas Baudin intègre la marine en 1775, prend part à la guerre d'indépendance américaine puis démissionne et navigue pour lui. En 1786, il commerce avec l'île Maurice et, développant une méthode de transport qui garantit la survie des plantes, rapporte de nombreux spéc […] Lire la suite

BRISBANE

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 411 mots
  •  • 1 média

Capitale du Queensland, un des six États australiens, Brisbane a été fondée en 1825 sur un méandre d'estuaire de la rivière du même nom. D'abord colonie pénale, ville libre à partir de 1842, Brisbane se développe particulièrement vite lorsque, détachée en 1859 de la Nouvelle-Galles-du-Sud, elle devient le chef-lieu de la colonie du Queensland. L'essor de la ville est favorisé par la mise en valeur […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16-22 septembre 2021 Chine – Taïwan. Demandes d'adhésion au PTPGP.

Le 16, au lendemain de l’annonce du partenariat stratégique AUKUS (entre les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni), la Chine dépose sa demande d’adhésion au Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), l’accord de libre-échange conclu en mars 2018 par onze pays de la région à la suite du retrait des États-Unis du précédent Accord de partenariat transpacifique. […] Lire la suite

15-22 septembre 2021 France – Australie – États-Unis – Royaume-Uni. Changement d'alliance dans la zone indo-pacifique.

Le 15, les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni annoncent la conclusion d’un partenariat stratégique baptisé AUKUS (Australia-United Kingdom-United States), qui vise à contrer l’influence de la Chine dans la zone indopacifique. Cette alliance doit permettre à Canberra de se doter de sous-marins d’attaque à propulsion nucléaire grâce à un partage de technologie accordé par Washington. […] Lire la suite

21 septembre 2021 O.N.U. Assemblée générale.

Il rassure ses alliés en exprimant sa volonté de renouer avec l’OTAN et l’Union européenne, mais ne fait aucune allusion à la conclusion de l’alliance stratégique AUKUS (entre les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni), le 16, et à la brouille avec la France qui s’est ensuivi. De son côté, le président chinois Xi Jinping affirme que « la Chine n’a jamais envahi et n’envahira jamais » un pays – allusion à l’intervention américaine en Afghanistan – et que Pékin ne reconnaît « qu’un seul ordre international, celui des institutions internationales ». […] Lire la suite

5 août 2021 Australie. Annonce de l'indemnisation des autochtones enlevés à leurs familles.

Le gouvernement annonce son intention de consacrer 1 milliard de dollars australiens (620 millions d’euros) à la réduction des inégalités entre les autochtones et le reste des citoyens. Il s’engage notamment à verser 75 000 dollars australiens (46 850 euros) à chacun des milliers d’Aborigènes et d’indigènes des îles du détroit de Torrès enlevés à leurs familles, entre 1910 et 1970, pour être placés dans des institutions à des fins d’assimilation. […] Lire la suite

19-21 juillet 2021 Chine. Accusation de cybercriminalité portée contre Pékin.

Le 19, les États-Unis, l’Union européenne, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada et le Japon publient des communiqués coordonnés qui dénoncent la responsabilité de la Chine dans des opérations de cybercriminalité visant des entreprises occidentales – initiative sans précédent. Ils imputent notamment à Pékin le piratage du service de messagerie Exchange de Microsoft, en mars, qui a affecté plus de cent cinquante mille serveurs dans le monde. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Benoît ANTHEAUME, Jean BOISSIÈRE, Bastien BOSA, Vanessa CASTEJON, Harold James FRITH, Yves FUCHS, Alain HUETZ DE LEMPS, Isabelle MERLE, Xavier PONS, « AUSTRALIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/