ADÉLAÏDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Australie : carte administrative

Australie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Edward Wakefield

Edward Wakefield
Crédits : Hulton Getty

photographie


Capitale de l'Australie-Méridionale, Adélaïde (en anglais, Adelaide) a été fondée en 1837 par des colons venus du Royaume-Uni (South Australian Association, de E. G. Wakefield). La ville, située au pied des monts Lofty sur le golfe Saint-Vincent, a été construite selon un plan géométrique : le centre urbain est entouré de parcs et séparé de North Adelaide par les jardins qui bordent la rivière Torrens. La ville primitive est devenue la City, c'est-à-dire le centre de l'administration et des affaires, avec le Parlement, l'université, la mairie, le palais de justice, les banques, les grands magasins... Au-delà de la ceinture des parcs s'étendent de vastes quartiers résidentiels, constitués de maisons individuelles avec jardin. Les industries se localisent surtout au nord-ouest, entre la ville et Port Adelaide composé d'un vieux port d'estuaire et d'un port extérieur ouvrant directement sur le golfe Saint-Vincent ; il est accessible aux grands navires. Les industries les plus importantes sont les constructions mécaniques (automobiles, matériel ferroviaire, électroménager), l'électronique, la chimie. Une raffinerie de pétrole a été construite un peu plus au sud (Port Stanvac) ; des usines textiles, une raffinerie de sucre, de vastes abattoirs et des silos à grains complètent cet équipement industriel.

Australie : carte administrative

Australie : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Australie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Edward Wakefield

Edward Wakefield

photographie

Le Britannique Edward Gibbon Wakefield (1796-1862) fut l'initiateur d'une nouvelle politique de colonisation en Australie et en Nouvelle-Zélande, favorisant le départ et l'implantation de familles constituées. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Malgré ce développement des usines, Adélaïde reste une ville agréable, jouissant d'un climat lumineux de type méditerranéen, doux et modérément pluvieux en hiver, chaud et sec en été. La population de l'agglomération était estimée à 1 100 000 habitants en 2005 ; pour éviter un engorgement excessif, une ville satellite, Elizabeth, a été construite plus au nord.

—  Alain HUETZ DE LEMPS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ADÉLAÏDE  » est également traité dans :

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La première colonisation »  : […] Les hommes de la Renaissance imaginent qu'une Terra australis incognita équilibre les masses continentales du Vieux Monde. Cependant, malgré quelques voyages d'approche au xvii e siècle (Tasman, 1642 ; Dampier, 1688), il faut attendre les expéditions de Cook pour que commence l'exploration. En 1770, il prend possession, au nom du roi d'Angleter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_30674

AUSTRALIE-MÉRIDIONALE

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Un des plus vastes États du Commonwealth d'Australie (984 000 km 2 ), mais d'une population faible (1,55 million d'habitants en 2005) et concentrée pour les trois quarts dans l'agglomération d'Adélaïde (1,1 million d'habitants). Les aborigènes et les métis ne sont que quelques milliers ; les Européens ont colonisé cette région tardivement, à partir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie-meridionale/#i_30674

Pour citer l’article

Alain HUETZ DE LEMPS, « ADÉLAÏDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adelaide/