AUGUSTIN DE CANTERBURY saint (mort en 604)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Probablement né à Rome, mort le 26 mai 604 à Canterbury, dans le Kent (Angleterre), saint Augustin, parfois appelé Austin, est le premier archevêque de Canterbury, apôtre de l'Angleterre et fondateur de l'Église chrétienne d'Angleterre du Sud.

De naissance sans doute aristocratique, Augustin est prieur du monastère bénédictin de Saint-André à Rome lorsque le pape Grégoire Ier le Grand (590-604) le choisit pour diriger une mission de près de 40 moines pour évangéliser l'Angleterre, alors majoritairement païenne. Augustin et ses compagnons quittent Rome au mois de juin de l'an 596. Arrivés en Gaule du Sud, les moines sont mis en garde contre les dangers qui les guettent, et Augustin est renvoyé à Rome. Le souverain pontife l'encourage à poursuivre sa mission (lettres datées du 23 juillet 596), et le renvoie.

Les missionnaires débarquent au printemps de 597 sur l'île de Thanet, au large de la côte sud-est de l'Angleterre. Ethelbert Ier, roi du Kent, leur offre l'hospitalité à Canterbury et dans l'ancienne église de Saint-Martin, où il les autorise à prêcher. Ils convertissent de nombreux Saxons, dont le roi lui-même. Augustin reçoit en Arles la consécration épiscopale des mains de saint Virgile dès l'automne suivant, et devient évêque des Anglais.

On dit qu'Augustin aurait baptisé plusieurs milliers de sujets d'Ethelbert le jour de Noël 597. Il dépêche alors deux de ses moines à Rome pour rapporter cet événement extraordinaire et réclamer des renforts et de plus amples instructions. Les moines reviennent en 601, porteurs du pallium envoyé par Grégoire à Augustin, et accompagnés de missionnaires supplémentaires, dont les célèbres saints Mellitus (mort en 624), Justus de Canterbury et Paulin d'York (mort en 644). Grégoire, avec qui Augustin correspond durant toute la durée de son apostolat, le charge de purifier les temples païens pour y célébrer le culte chrétien, et d'ordonner douze évêques suffragants. Augustin ayant ainsi été constitué primat d'Angleterre, il commence l'évangélisation du royaume de Kent.

Il fo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  AUGUSTIN DE CANTERBURY saint (mort en 604)  » est également traité dans :

ANGLICANISME

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 4 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origines »  : […] L'établissement du christianisme au viie siècle, sous l'impulsion de l'Italien Augustin et du Grec Théodore de Canterbury, fut accompagné d'un développement culturel et de l'installation de formes de gouvernement auxquelles le nom de Rome est inséparablement lié. Les procédures des conciles ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglicanisme/#i_12902

CANTERBURY ou CANTORBÉRY

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 661 mots
  •  • 2 médias

Sur un site occupé antérieurement, les Romains fondent, à un carrefour routier, la ville de Durovernum où l'on a découvert les vestiges d'un très vaste théâtre. Après la fin de l'occupation romaine et des invasions germaniques, elle prend le nom de Cantwarabyrig (le ville des hommes du Kent) et devient la capitale du royaume de Kent qui, à la fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canterbury-cantorbery/#i_12902

ETHELBERT (mort en 616) roi du Kent (560-616)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 267 mots
  •  • 2 médias

Un des premiers souverains saxons qui ait eu quelque importance après les invasions barbares. Ethelbert (ou Æthelberht) semble avoir réussi à établir sa suprématie sur d'autres branches des peuples conquérants et aurait été l'un des sept souverains ayant accédé au titre de Bretwalda, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethelbert/#i_12902

GRÉGOIRE Ier LE GRAND saint (540 env.-604)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 735 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Haut fonctionnaire, moine et pontife »  : […] qu'il acquiert une forte culture biblique et patristique, fréquentant surtout l'œuvre d'Augustin. En 579, le pape Pélage II l'ordonne diacre et l'envoie comme apocrisaire (l'équivalent d'un nonce) à Constantinople, où il restera six ans, sans songer, d'ailleurs, à apprendre le grec ni à s'initier à la théologie orientale – ce qui montre combien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-ier-le-grand/#i_12902

Pour citer l’article

« AUGUSTIN DE CANTERBURY saint (mort en 604) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin-de-canterbury/