PENN ARTHUR (1922-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Arthur Penn est né à Philadelphie (Pennsylvanie). Cinéaste et metteur en scène de théâtre, valeur montante du cinéma hollywoodien des années 1960 au même titre que Sam Peckinpah ou Blake Edwards, Arthur Penn est devenu par la suite le champion d'un cinéma commercial à intentions sociologiques, plutôt bien vu du public mais fort diversement apprécié par la critique. Ainsi, après Bonnie and Clyde (1967), son plus important succès, beaucoup ne le considèrent plus que comme l'habile utilisateur d'« une violence aussi aseptisée que rentable, qui flatte doublement le public en se basant sur la convention la plus usée tout en se parant du masque de toutes les fausses audaces » (Les Cahiers du cinéma). Les premières œuvres de Penn laissaient présager pourtant bien autre chose. Ainsi Le Gaucher (The Left Handed Gun, 1957) lui avait-il valu d'emblée une réputation d'auteur et de directeur d'acteurs exceptionnelle. Le film était une biographie romancée de l'un des plus célèbres héros de l'Ouest américain : Billy the Kid. Le script brillant de Leslie Stevens et l'interprétation de Paul Newman ne furent pas, eux non plus, étrangers au succès de l'œuvre, tant en France qu'aux États-Unis. Son deuxième film : Miracle en Alabama (The Miracle Worker, 1962) semblait confirmer ces dons : interprétation admirable d'Ann Bancroft, climat lyrique et romanesque, thème personnel de l'accès à la communication et à la sociabilité. Puis ce fut Mickey One (1964) avec Warren Beatty (toujours dans le sillage de l'Actors Studio), échec commercial et critique sur un sujet non dénué d'intérêt : le maccartysme associé à une parabole sur la peur atomique. À partir de là, Arthur Penn s'engage sur la voie plus commerciale dont nous avons parlé : La Poursuite impitoyable (The Chase, 1966) avec notamment Marlon Brando, Robert Redford et Jane Fonda, Bonnie and Clyde avec Warren Beatty et Faye Dunaway, Alice's Restaurant (1969) avec Arlo Guthrie, Little Big Man (1970) avec Dustin Hoffman, Missouri Breaks (1976), ou encore Georgia (Four Friends, 1981), évocation nostalgique des années 1960. Il tourne également un film d'espionnage, Target (1985). Parallèlement à ses activités cinématographiques, il conduit une estimable carrière de metteur en scène de théâtre à Broadway : citons notamment Two for the Seasaw (1957), Golden Boy (1964) et Wait Until Dark (1966).

La Poursuite impitoyable, d'Arthur Penn

La Poursuite impitoyable, d'Arthur Penn

photographie

Robert Redford et Marlon Brando dans The Chase (La Poursuite impitoyable, 1966), d'Arthur Penn. 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

—  Jean-Louis COMOLLI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PENN ARTHUR (1922-2010)  » est également traité dans :

BEATTY WARREN (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 640 mots

Né le 30 mars 1937 à Richmond en Virginie (États-Unis), cet acteur américain, beau garçon et talentueux, de son vrai nom Henry Warren Beaty, est également producteur, réalisateur et scénariste. Il est réputé pour ses portraits, teintés de politique, de héros plutôt marginaux au charme irrésistible. Frère cadet de l'actrice Shirley MacLaine, Beatty passe un an à l'université Northwestern à Evanston […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warren-beatty/#i_40114

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël AUGROS, 
  • Francis BORDAT
  •  • 7 744 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le déclin du « studio system » »  : […] Le studio system dépendait du contrôle de l'exploitation qui, seul, pouvait assurer l'écoulement régulier d'une production de masse, planifiée à long terme selon les genres, les budgets et les stars. En contraignant les studios, au nom de la loi antitrust, à vendre leur parc de salles, la Cour suprême signe en 1948 l'arrêt de mort de ce « système », au moment où l'avènement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_40114

Pour citer l’article

Jean-Louis COMOLLI, « PENN ARTHUR - (1922-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-penn/