LUMET SIDNEY (1924-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Réalisateur de cinéma et de télévision et metteur en scène de théâtre, né le 25 juin 1924 à Philadelphie.

Fils de l'acteur Baruch Lumet, Sidney Lumet est encore un enfant lorsqu'il fait ses débuts au théâtre yiddish Folksbiene de New York. À la fin des années 1930, il fait quelques apparitions à Broadway. Après avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale, il se lance dans la mise en scène théâtrale jusqu'en 1950, date à laquelle la chaîne de télévision C.B.S. (Columbia Broadcasting System) l'engage comme réalisateur. Pendant la décennie qui suit, Sidney Lumet s'impose comme le metteur en scène le plus compétent de la télévision américaine.

Dès son premier film pour le cinéma, Twelve Angry Men (1957, Douze Hommes en colère), Sidney Lumet montre sa prédilection pour l'univers urbain, le crime et la psychologie de personnages complexes pris dans des dilemmes d'ordre moral. De fait, il excelle dans le psychodrame. En témoignent le film The Fugitive Kind (1960, L'Homme à la peau de serpent), son adaptation de la pièce d'Arthur Miller A View from the Bridge (1962, Vu du pont) et de celle d'Eugene O'Neill Long Day's Journey into Night (1962, Le Long Voyage vers la nuit), le film policier Fail Safe (1964, Point limite) et The Pawnbroker (1965, Le Prêteur sur gages).

À la fin des années 1960, Lumet aborde des sujets plus légers, mais revient aux drames urbains avec The Anderson Tapes (1971, Le Gang Anderson), Serpico (1973), et Dog Day Afternoon (1975, Un après-midi de chien). Dans l'un de ses meilleurs films, Network (1976, Network, main basse sur la télévision), il livre une étude satirique du monde de la télévision commerciale. Il continue à explorer la psychologie humaine dans toute sa complexité dans Equus (1977), Just Tell Me What You Want (1980), Deathtrap (1982, Piège mortel), Prince of the City (1981, Le Prince de New York) et The Verdict (1982, Le Verdict).

Parmi les films qui suivent, il faut noter Running on Empty (1988, À bout de course), Night Falls on Manhattan (1997, Dans l'ombre de Manhattan), Gloria (1999) – dans lequel George C. Scott fait sa dernière apparition – et Before the Devil Knows You're Dead (2007, 7h58 ce samedi-là), avec en tête d'affiche Ethan Hawke et Philip Seymour Hoffman. Nommé aux oscars à plusieurs reprises, Sidney Lumet reçoit en 2005 un oscar d'honneur qui le récompense pour son œuvre.

Les personnages principaux des œuvres les plus marquantes de Sidney Lumet se trouvent pris dans des dilemmes d'ordre moral ou psychologique – recherche obsessionnelle de la justice ou de la vérité, sentiment de jalousie ou de culpabilité –, et ses films retracent la façon dont ils essaient d'en sortir. Ils sont souvent seuls et sans illusions, mais écoutent la voix – idéaliste – de leur conscience.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Pour citer l’article

« LUMET SIDNEY - (1924-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sidney-lumet/