DUNAWAY FAYE (1941- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dorothy Faye Dunaway est née le 14 janvier 1941 à Bascom (Floride). Se destinant à une carrière dans l'enseignement, elle s'inscrit à l'université de Floride à Gainsville avant de changer d'orientation et de décrocher en 1962 un bachelor (l'équivalent d'un master) à l'École des beaux-arts et des arts appliqués de Boston. Alors qu'on lui propose de poursuivre ses études à l'Académie de musique et d'art dramatique de Londres, elle préfère accepter un rôle dans la pièce A Man for All Seasons (1962), montée par l'American National Theatre and Academy. Trois ans plus tard, la critique salue sa prestation dans la pièce Hogan's Goat (1965) de William Alfred. Peu après, elle fait ses débuts à la télévision et au cinéma.

Faye Dunaway devient une star hollywoodienne en 1967, grâce à Bonnie and Clyde, dont elle partage la vedette avec Warren Beatty. En Bonnie Parker, elle donne corps à l'esprit du film (comme souvent dans ses plus beaux rôles), insufflant au personnage de la légendaire braqueuse de banques un mélange saisissant de rébellion juvénile, de vanité et d'érotisme. Suivent deux interprétations brillantes dans The Thomas Crown Affair (L’Affaire Thomas Crown, 1968) et The Arrangement (L’Arrangement, 1969). L’actrice tourne ensuite dans une série de bons – à défaut d'être grands – films, dont Little Big Man (1970) et The Three Musketeers (Les Trois Mousquetaires, 1973). Profondément émouvante dans Chinatown (1974) de Roman Polanski, où elle incarne Evelyn Murray, une femme à la psychologie complexe et tourmentée, elle transcende le rôle classique de la femme fatale. Après Three Days of the Condor (Les Trois Jours du Condor, 1975), de Sydney Pollack, elle remporte l'oscar de la meilleure actrice pour son interprétation de Diana Christensen, une productrice de télévision intimidante et sans scrupules dans Network (1976) réalisé par Sydney Lumet.

Elle continue de tourner, mais ses films suivants sont boudés par la critique. Son portrait sans concession de Joan Crawford dans la biographie filmée Mommie Dearest (1981) est encensé par certains, mais dénigré par le plus grand nombre, surtout à Hollywood, où Faye Dunaway trouve de moins en moins de travail. Remarquable dans Barfly (1987) de Barbert Schroeder et dans Arizona Dream (1993) d'Emir Kusturica, elle poursuit sa carrière à la télévision et au théâtre, notamment dans le rôle de Maria Callas dans Master Class de Terrence MacNally, qui fait l’objet d’une adaptation au cinéma en 2012. Son autobiographie, Looking for Gatsby (écrite en collaboration avec Betzey Sharkey), est parue en 1995.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DUNAWAY FAYE (1941- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/faye-dunaway/