KHMER ART

Médias de l’article

Tête du Buddha, art Khmer, époque préangkorienne

Tête du Buddha, art Khmer, époque préangkorienne
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Sites khmers

Sites khmers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Devi (la Déesse) coiffée de la jata

Devi (la Déesse) coiffée de la jata
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Angkor Vat, Cambodge

Angkor Vat, Cambodge
Crédits : Jerry Alexander/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Par essence, l'art khmer est celui du Cambodge, mais l'expression est plus spécialement utilisée pour l'art d'une période, longue de quelque huit siècles, s'étendant de la fin du vie siècle ou du début du viie (débuts de la royauté khmère et premiers monuments datables) à la fin du xive siècle ou aux premières décennies du xve (moment de l'abandon d'Angkor par les souverains khmers). L'imprécision des limites géographiques de l'ancien Cambodge et la coexistence de principautés khmères ou khmérisées font que l'art khmer est attesté dans la péninsule indochinoise centrale et sud-orientale bien au-delà des frontières du Cambodge contemporain. Si les vestiges du Laos méridional (région de Champasak) n'ont pas reçu de désignation particulière, ceux de la Thaïlande, où l'art khmer est largement et souvent fort bien représenté (provinces de l'Est et du Nord-Est surtout), sont traditionnellement rassemblés dans l'art de Lopburi. Au Vietnam (région du delta du Mékong : Transbassac et Cisbassac), les chercheurs tendent aujourd'hui à les rattacher à la culture d'Oc-èo.

Tête du Buddha, art Khmer, époque préangkorienne

Tête du Buddha, art Khmer, époque préangkorienne

photographie

ART KHMER, époque préangkorienne, VIe (?)-VIIe siècle, Tête du Buddha, grès. Hauteur : 0,28 cm. Musée national, Phnom Penh. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Sites khmers

Sites khmers

carte

Les principaux sites khmers (d'après J. Boisselier). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Parmi les divers arts qui se sont développés, avec plus ou moins d'originalité, dans le Sud-Est asiatique indianisé, l'art khmer jouit d'une exceptionnelle notoriété que justifient, à la fois, la beauté de ses grands ensembles architecturaux, d'une conception souvent très « classique », et les réelles qualités de sa sculpture. Tout ce qui évoquait l'importance artistique et historique du site d'Angkor et le prestige incontestable d'Angkor Vat a fortement contribué à asseoir leur réputation et à susciter curiosité et intérêt pour ces réalisations. Mais, alors que les témoignages admiratifs de missionnaires européens des xvie et xviie siècles n [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur émérite des universités (Paris-III), ancien membre de l'École française d'Extrême-Orient
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (sciences historiques et philologiques)

Classification


Autres références

«  KHMER ART  » est également traité dans :

ANGKOR

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS, 
  • Claude JACQUES, 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 579 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Destination des monuments »  : […] Les monuments khmers qui ont subsisté, parce qu'ils furent construits en matériaux durables, sont des sanctuaires. Entre 900 et 1220 furent édifiés à Angkor des temples çivaïtes (les temples-montagnes, qui abritent le lịnga-palladium du royaume), des sanctuaires vichnouites (dont le principal est Angkor Vat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angkor/#i_1602

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Les grands empires

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 4 128 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La maîtrise du milieu, base du pouvoir »  : […] : ses monuments le montrent. À partir des modèles gupta – déjà en grande partie assimilés par le Fou Nan –, il se dégage un style remarquable qui devient l'art khmer, qui ne saurait plus être confondu avec les prototypes indiens non plus qu'avec les autres épigones sud-asiatiques. Mais la prospérité économique demeure modeste : elle se limite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-du-sud-est-art-et-archeologie-les-grands-empires/#i_1602

BODHISATTVA AVALOKITESVARA, art kmer (Thaïlande)

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 170 mots

Ayant renoncé à acquérir le statut de Buddha pour mieux conduire les êtres au salut, Avalokiteśvara est l'intercesseur par excellence dans le bouddhisme du Grand Véhicule (Mahāyāna), dont la diffusion à travers toute l'Asie a été accompagnée de celle de son image. Ici, utilisant les qualités plastiques du bronze qui laisse d'ailleurs une autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bodhisattva-avalokitesvara/#i_1602

CHAMPA ou CAMPĀ

  • Écrit par 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 657 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le style du Binh-dinh (XIe-XIIIe s.) et la décadence ultérieure »  : […] les dragons de Thâp-mâm, images dynamiques et cocasses, témoignant d'influences sino-vietnamiennes). Un apport khmer est décelable, d'abord sous forme d'influence assimilée (superstructures « en obus » de Hung-thanh, rappelant celles d'Angkor Vat), puis, pendant l'occupation khmère sous Jayavarman VII, par une importation d'œuvres du style du Bayon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champa-campa/#i_1602

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 153 mots
  •  • 63 médias

Dans le chapitre « Les matériaux et l'évolution des techniques »  : […] est intéressant de comparer à l'expérience de l'artiste indien les démarches du sculpteur khmer. De bonne heure celui-ci se libéra des modèles importés d'outre-mer, en cherchant à isoler les figures dans l'espace. Mais les problèmes de l'équilibre et de la solidité du matériau se posaient à lui avec acuité lorsqu'il lui fallait camper un personnage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_1602

INDE (Arts et culture) - L'expansion de l'art indien

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 5 220 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Formes, ou substance ? »  : […] la grande université de Nālandā. Ils édifièrent même des temples sur les lieux saints, comme Bodh Gaya. Lorsque, en 1190, les musulmans détruisirent Nālandā, ses maîtres spirituels s'enfuirent. Quelques-uns ont très probablement gagné le Cambodge et converti Jayavarman VII, et ainsi inspiré l'extraordinaire style du Bayon, dernier éclat de l'art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-expansion-de-l-art-indien/#i_1602

JAYAVARMAN VII, art kmer (Cambodge)

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

Très tôt dans le Cambodge ancien les dieux ont volontiers pris le visage du souverain, cependant il faut attendre Jayavarman VII, le grand restaurateur du royaume khmer après l'invasion chame de 1177, pour que l'effigie du roi en tant que telle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jayavarman-vii/#i_1602

MONUMENTS DE JAYAVARMAN VII - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 186 mots

1177 Sac d’Angkor par les Chams […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monuments-de-jayavarman-vii-reperes-chronologiques/#i_1602

PAGAN

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 2 216 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le creuset de l'art birman »  : […] des Khmers dans le delta de la Ménam. On soupçonne une influence du temple-montagne angkorien dans la conception, nouvelle à Pagan, du Thatbyinnyu (entre 1113 et 1150). Une imitation évidente du décor khmer se décèle sur le Mingalazedi (env. 1284). Au début du xiiie siècle, le Payathonzu reproduit les temples bouddhiques de Jayavarman VII […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pagan/#i_1602

THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Achille DAUPHIN-MEUNIER, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Christian TAILLARD, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 24 712 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'art de Lopburi (env. viie-xive s.) »  : […] khmère s'y fait déjà nettement sentir. Bien plus, si l'on admet avec les historiens de l'art que l'expression définit un art khmer ou khmérisant ayant pris naissance dans les limites géographiques de l'actuelle Thaïlande, il est nécessaire de remonter jusqu'au viie siècle pour tenir compte de l'activité attestée du bassin de la Mun à Si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thailande/#i_1602

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BOISSELIER, Claude JACQUES, « KHMER ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-khmer/