ARABIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Arabie depuis la mort de Mahomet

Querelles et divisions

S'il y eut discorde à Médine, cela ne dura pas, car Ançār et Mouhājjiroūn comprirent vite que cette discorde pouvait entraîner la ruine et la destruction de la communauté musulmane. L'influence des Mouhājjiroūn l'emporta, appuyée sur le fait qu'à la fin de sa vie Mahomet avait désigné l'un d'eux, Abou Bekr, pour diriger la prière. Soutenu par Omar b. al-Khattāb, celui-ci fut nommé calife (khalīfat an-nabī, successeur du Prophète) ; il semble que les Qorayshites se soient ralliés facilement à ce candidat, qui faisait l'unanimité par ses qualités de croyant de la première heure, de beau-père de Mahomet, d'homme simple, intègre et désintéressé. Il fut donc reconnu comme chef de la communauté par les « sédentaires ». Il n'en fut pas de même des Bédouins.

En effet, certaines tribus, comme celles des Asad et des Ghatafan, se soulevèrent dans le centre et le sud de l'Arabie ; elles trouvèrent un appui auprès des faux prophètes qui utilisèrent le mécontentement des tribus, dû à l'obligation de payer l'impôt et à la suprématie des sédentaires sur les nomades au sein de la communauté. Face à cette révolte, Abou Bekr se montra intransigeant : les tribus lui devaient obéissance entière, comme à Mahomet, et devaient payer l'impôt (zakāt) ; le refus de payer l'impôt fut considéré comme une apostasie. Abou Bekr entreprit sans tarder de refaire l'unité musulmane en Arabie ; ses troupes, placées sous le commandement de Khālid b. al-Walīd, soumirent rapidement les Asad et les Ghatafan et leur prophète Toulayha. Puis il se tourna contre les autres tribus soulevées, et d'abord les Banou Tamīm qui dans le nord-est de la péninsule avaient un moment suivi la prophétesse Sajjah : celle-ci, dès la mort de Mahomet, avait prêché un vague christianisme et la lutte contre les musulmans. Ayant échoué dans ses tentatives de regroupement des adversaires de l'islam, elle se réfugia en Mésopotamie où elle mourut peu après ; les Banou Tamīm furent rapidement soumis.

Plus redoutables furent les Banou Hanīfa qui s'étaient groupés dans la région du [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Autres références

«  ARABIE  » est également traité dans :

ABŪ BAKR (570 env.-634)

  • Écrit par 
  • Khalifa SOUA
  •  • 1 046 mots

Premier calife musulman, ami, beau-père et successeur du Prophète Mahomet ‘Abd Allāh, Abū Bakr reçut le surnom de ‘Atīq (affranchi), puis celui d'al-Siddīq (le crédule), parce qu'il aurait été le premier à avoir cru immédiatement à l'histoire du voyage nocturne de Mahomet à Jérusalem ( isra' ). Son père ‘Uthmān (qui est nommé aussi Abū Quḥāfa) b. ‘Āmir et sa mère Umm al-Khayr bint Ṣakhr appartenai […] Lire la suite

AKABA ou AQABA GOLFE D'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 415 mots
  •  • 1 média

Bras de mer étroit (de 20 à 30 km) allongé sur 180 kilomètres, séparant l'Arabie de la presqu'île du Sinaï. Par sa structure, le golfe d'Akaba (ou ‘Aqaba) est un fossé d'effondrement profond (1 828 m maximum), prolongeant celui de la mer Rouge en changeant de direction (nord-nord-est - sud-sud-ouest) et se continuant au nord par la dépression du Wadi Araba, de la mer Morte et, au-delà, par les fos […] Lire la suite

‘ALĪ IBN ABĪ ṬĀLIB (600 env.-661)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 661 mots

Cousin de Muḥammad, et l'un des premiers convertis à l'islam. En 623 (ou 624), ‘Alī épouse Fāṭima, fille du Prophète et de sa première épouse, Khadīdja. À la mort du Prophète, en 632, il ne lui succède pas à la tête de la communauté : ce n'est qu'en 656 qu'il sera élu calife. La légende et la dispute théologique se sont rapidement emparées du personnage. Ainsi, certaines sectes shī‘ites extrémiste […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Le peuple arabe

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 4 081 mots
  •  • 5 médias

Les Arabes forment un peuple ou ethnie dont le critère distinctif est l'usage de la langue arabe, qui est une langue sémitique comme l'akkadien l'araméen et l'hébreu. Cependant ne se considèrent et ne sont considérés comme Arabes que les individus et les groupes de langue arabe qui se reconnaissent un lien de parenté avec les groupes arabophones liés à l'histoire de l'ancienne Arabie. […] Lire la suite

ARABIE HEUREUSE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 436 mots

Ensemble des hautes terres de l'Arabie du Sud-Ouest dont l'ancien Yémen du Nord constitue le cœur. Le nom d'Arabie Heureuse, traduction de l'expression latine Arabia Felix , est dû aux conditions climatiques nettement favorables : l'altitude de ce massif cristallin recouvert parfois d'énormes empilements de basalte, dépassant 2 500 mètres et culminant à 3 400 mètres, lui permet de bénéficier des p […] Lire la suite

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Grand comme quatre fois la France (son territoire couvre 2 240 000 km 2 ), le royaume saoudien occupe plus des quatre cinquièmes de la péninsule arabique (Jazirat al- ‘Arab), charnière entre l'Afrique et l'Asie, grand vivier en hommes à travers les âges, foyer d'origine de la religion islamique et dépositaire de près du quart des réserves mondiales de pétrole. […] Lire la suite

ASSIR

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

District administratif d'Arabie Saoudite (76 693 km 2 ) créé en septembre 1993, situé immédiatement au nord du Yémen et à l'ouest du Najrān, le Assir (‘Asīr) est constitué de hautes terres. Il comprenait avant 1993 la plaine côtière assez étroite, aride, faiblement occupée par des populations très africanisées, pratiquant une agriculture médiocre dans les oasis et le long des oueds ; cette plaine […] Lire la suite

BAHREÏN

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Laurence LOUËR
  •  • 4 755 mots
  •  • 4 médias

L' émirat de Bahreïn , indépendant depuis août 1971, est devenu en 2002 le royaume de Bahreïn. Avec une superficie de 757 kilomètres carrés, c'est le plus petit des États du monde arabe et le moins peuplé. Lors du recensement de 2010, la population était de 1,23 million d'habitants, soit une densité de 1 600 habitants au kilomètre carré, la plus forte enregistrée dans un pays arabe. Ces densités é […] Lire la suite

BÉDOUINS

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 606 mots

Population nomade originaire du centre de l'Arabie, les Bédouins ( Bādw ) se sont dispersés en vagues successives à travers le Moyen-Orient, l'Égypte et l'Afrique du Nord, liant leur expansion à celle de l'islam des premiers siècles. Les conquêtes des Bédouins entraînent la transformation de nombreux groupes en cultivateurs sédentaires ainsi que, fréquemment, leur fusion avec les populations auto […] Lire la suite

CALIFAT ou KHALIFAT

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 2 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les califes légitimes (633-661) »  : […] Mahomet n'avait pas prévu sa succession, et c'est pour assumer sa charge de chef d'État, pour prendre la direction des affaires publiques, que les premiers musulmans de Médine choisirent le beau-père du Prophète, Abu Bakr. Il aurait pris le titre de khalifa , « successeur » de l'Envoyé de Dieu. Les quatre premiers califes, qui régnèrent à Médine, furent désignés par acclamations ou à la suite de […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Arabie Saoudite. Libération de la militante féministe Loujain al-Hathloul. 8-10 février 2021

Le 8, le tribunal pénal commue en peines de prison les condamnations à mort prononcées à l’encontre de trois chiites qui avaient participé à des manifestations antigouvernementales en 2012. Ceux-ci sont les premiers à bénéficier de la loi adoptée en avril 2020 qui exclut l’application de la peine de mort aux personnes condamnées pour des faits commis alors qu’elles étaient mineures.Le 10, les auto […] Lire la suite

États-Unis. Discours du président Joe Biden sur la politique étrangère. 4-10 février 2021

et d’appuyer sa politique sur des « valeurs » morales. Il annonce le gel de la réduction du contingent américain en Allemagne décidée par son prédécesseur, la fin du soutien de Washington à l’intervention militaire au Yémen dirigée par l’Arabie Saoudite, ainsi que le retour à une politique plus favorable […] Lire la suite

Canada. Remaniement et accusation d’islamisme portée contre un ministre. 12-15 janvier 2021

. Le 13, le Bloc québécois d’Yves-François Blanchet s’interroge dans un communiqué « sur la proximité d’Omar Alghabra avec le mouvement islamique politique ». Né en Arabie Saoudite de parents syriens, ce dernier a présidé en 2004-2005 la Fédération canado-arabe que le gouvernement conservateur […] Lire la suite

Qatar – Arabie Saoudite. Fin du blocus du Qatar par ses voisins. 4 janvier 2021

Le gouvernement koweïtien annonce la fin du blocus diplomatique et commercial imposé au Qatar par ses voisins. En juin 2017, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, suivis par l’Égypte, avaient coupé leurs relations avec le Qatar qu’ils accusaient de soutenir l’Iran et les Frères musulmans. Ce revirement est le fruit d’une médiation entreprise par le Koweït et les États-Unis. […] Lire la suite

Arabie Saoudite. Condamnation de la militante des droits humains Loujain al-Hathloul. 28 décembre 2020

La militante des droits humains Loujain al-Hathloul est condamnée à cinq ans et huit mois de prison pour « diverses activités prohibées par la loi antiterroriste ». Bien inférieure aux réquisitions du procureur, sa peine est assortie d’une forme de sursis de deux ans et dix mois. Loujain al-Hathloul avait été arrêtée en mai 2018 pour avoir mené une campagne en faveur des droits des femmes. Elle po […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert MANTRAN, Maxime RODINSON, « ARABIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/