ANIMAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les anémones de mer et les coraux sont-ils des animaux ?

Si la notion de règne animal est universellement admise à partir du xviiie siècle, diverses découvertes remettent en cause sa délimitation. C'est d'ailleurs l'une des conséquences de l'observation d'animaux marins, tels que les éponges, les anémones de mer ou les coraux. Ces derniers, longtemps considérés comme appartenant au règne végétal, voire minéral, ne voient leur nature animale reconnue qu'au xviiie siècle grâce aux observations de Jean André Peyssonnel et confirmée, quelques années plus tard, par Abraham Trembley. Ce n'est pas qu'une question d'anatomie car leur biologie, notamment leur capacité de régénération, est jugée par René Antoine Ferchault de Réaumur, en 1742, comme « une propriété si surprenante et qu'on croyait n'appartenir qu'aux seules plantes ». La multiplication de ces observations conduit Buffon à affirmer, en 1750, « qu'il n'y a aucune différence absolument essentielle et générale entre les animaux et les végétaux, mais que la Nature descend par degrés et par nuances imperceptibles d'un animal qui nous paraît le plus parfait à celui qui l'est le moins, et de celui-ci au végétal ». On considère souvent que les coraux, les anémones de mer, les éponges ou les holothuries forment une sorte d'ensemble intermédiaire entre les plantes et les animaux, d'où la création d'un nouveau groupe, les zoophytes (animaux-plantes).

Cet ancien terme utilisé par les Grecs pour décrire des animaux ressemblant à des plantes est ignoré par Linné, qui préfère classer ces organismes dans le vaste et peu défini groupe des vers. C'est d'ailleurs cette forte similarité entre certains animaux et les végétaux qui conduit, dans les premières années du xixe_si\'e8cle, le Fran\'e7ais Lamarck et l'Allemand Gottfried Reinhold Treviranus, de fa\'e7on simultan\'e9e et ind\'e9pendante, \'e0 d\'e9finir la biologie comme une nouvelle discipline scientifique, \'e0 savoir l'\'e9tude de ce qui est commun \'e0 tous les \'eatres vivants.

Si la nature animale des espèces marines précitées est fin [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification

Autres références

«  ANIMAL  » est également traité dans :

ANIMALIER DROIT

  • Écrit par 
  • Olivier LE BOT
  •  • 4 672 mots
  •  • 6 médias

Le droit animalier existe-t-il ? Si l'on entend par droit un corpus structuré et cohérent de normes juridiques, une réponse négative s'impose. En effet, les règles applicables à l'animal sont pour l'heure dispersées entre une multitude de domaines : le droit pénal (réprimant les actes de maltraitance ou encore le vol), le droit des biens (régissant les conditions de son appropriation), le droit d […] Lire la suite

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

La diversité des modalités alimentaires que l'on rencontre chez les animaux est bien illustrée par la coexistence de deux terminologies parallèles, l'une latine (-vore de vorare ) et l'autre grecque (-phage, de phagein ), qui définissent leurs comportements alimentaires. Un troisième suffixe, -trophe (du grec trophê , nourriture), a un sens plus général relatif à la nutrition et s'applique à l'en […] Lire la suite

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Fondamentalement, les animaux disposent de deux procédés de reproduction et de propagation : la reproduction sexuée et la reproduction asexuée. La reproduction sexuée est caractérisée par : l'existence de deux cellules reproductrices différentes selon le sexe, le gamète mâle et le gamète femelle, qui fusionnent lors de la fécondation en produisant une cellule œuf, à l'origine du nouvel individu. […] Lire la suite

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 309 mots
  •  • 2 médias

C'est de l'art que vient le mot « modèle », à l'origine figure destinée à être reproduite. Ce sens se retrouve en biologie, par exemple dans le choix de l'animal ou du paysage reproduit par le dessinateur ou le photographe. Cependant, de nombreux sens dérivés se sont construits avec le temps. Plusieurs ouvrages récents ont abordé les contenus qu'on donne en science au mot « modèle ». Ils varient […] Lire la suite

ANTISPÉCISME

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 4 140 mots
  •  • 4 médias

Le concept d’antispécisme est indissociablement lié à celui de spécisme ou d’espécisme, équivalents francisés de l’anglais speci esi sm . Constitué en référence et par analogie aux notions de racisme et de sexisme, ce terme désigne toute discrimination fondée sur des critères d’appartenance à une espèce biologique donnée. Construit par antithèse, le néologisme anglais antispeciesism , rassemble d […] Lire la suite

AUTOTOMIE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 458 mots

Rupture volontaire d'un appendice (patte ou queue) à la suite d'une brusque pression assez intense. Une sauterelle, saisie par sa patte postérieure, la détache tout entière et s'enfuit ; un lézard, attrapé par sa longue queue, la brise et l'animal mutilé s'échappe. Ce phénomène d'autotomie est un comportement inné, un réflexe de conduite ; il est connu chez les crabes, les phalangides, les pycnogo […] Lire la suite

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Composition spécifique »  : […] Pour traduire la composition d'une biocénose, on s'est d'abord contenté d'en énumérer les espèces, végétales et animales. Les formes microscopiques, Bactéries et Protozoaires notamment, en étaient toutefois à peu près généralement exclues. On a ensuite introduit, pour chaque espèce, une indication concernant son abondance (espèce très commune, commune, rare, très rare). De telles indications n'on […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ URBAINE

  • Écrit par 
  • Philippe CLERGEAU
  •  • 2 368 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques des espèces anthropophiles »  : […] Les études consacrées aux plantes et/ou aux animaux dans la ville sont relativement récentes puisque les plus anciennes datent du début du xx e  siècle. Les premiers inventaires ont concerné les végétaux, puis ce sont les oiseaux qui ont fait l'objet d'observations et d'analyses. Ce n'est qu'à partir des années 1980 que d'autres groupes animaux ont commencé à être inventoriés puis étudiés écologi […] Lire la suite

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

L'étude du développement embryonnaire des animaux métazoaires, organismes complexes constitués de milliards de cellules aux fonctions distinctes qui se différencient harmonieusement à partir de la cellule-œuf, a d'abord été l'objet d'une science descriptive, l'embryologie. Celle-ci fut qualifiée de « causale » lorsqu'elle chercha à comprendre les mécanismes qui président au développement. Aujourd […] Lire la suite

CARACTÈRES SEXUELS SECONDAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 639 mots
  •  • 5 médias

Ensemble de caractères somatiques qui n'exercent qu'un rôle indirect dans la reproduction et qui permettent d'identifier les deux sexes par l'aspect extérieur. Le coq diffère de la poule par une crête turgescente et des barbillons érectiles, par une coloration plus brillante, par la forme et le dessin des plumes, par la présence d'ergots, par son chant, son allure, son comportement. La poule se d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Belgique. Adoption d’un Code du bien-être animal par le gouvernement wallon. 19 juillet 2018

Le gouvernement wallon adopte un Code du bien-être animal qui stipule que celui-ci est un être sensible. Ce Code impose la détention d’un permis pour posséder un animal, ainsi que l’enregistrement de ce dernier. Il punit l’abandon, la négligence et la maltraitance. Le 3 octobre, le Parlement wallon adoptera ce Code à la quasi-unanimité de ses membres. […] Lire la suite

France. Interdiction de l'insecticide Régent. 17-26 février 2004

Le 17, le parquet du tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), saisi d'une plainte des apiculteurs de la région, met en examen l'entreprise agrochimique allemande B.A.S.F. Agro et son président pour, notamment, « mise en vente de produit toxique pour l'homme et l'animal » et « mise sur le marché […] Lire la suite

France. Alerte à la « vache folle ». 22-24 octobre 2000

-Bocage (Calvados) un animal atteint d'encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.), la maladie de la « vache folle ». D'autres bêtes du même troupeau avaient été abattues et leur viande commercialisée dans des magasins Carrefour. Le distributeur décide de rappeler les produits suspects. Cet incident […] Lire la suite

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, « ANIMAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/animal/