ANGOLA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique d'Angola (AO)
Chef de l'État et du gouvernementJoão Lourenço (depuis le 26 septembre 2017)
CapitaleLuanda
Langue officielleportugais
Unité monétairekwanza (AOA)
Population30 136 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)1 246 700

L'Angola depuis l'indépendance

Une guerre civile internationalisée

La guerre d'indépendance se transforme donc rapidement en une guerre civile internationalisée, tributaire d'une logique de guerre froide, mais surtout nourrie par les profondes divisions sociales et historiques entre les trois mouvements nationalistes. Rapidement abandonné par ses alliés zaïrois, le F.N.L.A. disparaît pratiquement de la scène politico-militaire angolaise. La guerre se réduit à un affrontement entre le M.P.L.A. et l'U.N.I.T.A., et leurs alliés respectifs, c'est-à-dire Cuba et U.R.S.S. pour le premier, États-Unis et Afrique du Sud pour le second.

Le M.P.L.A., alliance complexe et fragile entre différents groupes sociaux angolais, ne sort pas indemne des années de lutte nationaliste, même si c'est à son président Agostinho Neto qu'échoit le pouvoir dès l'indépendance. Le 27 mai 1977, Nito Alves, à la tête d'une branche dissidente du M.L.P.A., tente de prendre le pouvoir. Son coup d'État échoue et une sanglante répression s'abat sur tous les dissidents potentiels et déclarés au président Neto, dont le pouvoir sort renforcé. En décembre de la même année, le M.P.L.A. devient officiellement M.P.L.A.-Parti du travail (M.P.L.A.-P.T.), et Neto instaure un régime de parti unique à la soviétique. Deux ans plus tard, en 1979, il meurt à Moscou et est remplacé par José Eduardo Dos Santos.

Président jeune, sans grande expérience du pouvoir et sans réel poids face aux ténors du parti, Dos Santos parvient toutefois à renforcer peu à peu son autorité, puis à concentrer entre ses mains et celles de sa garde rapprochée tous les leviers importants du pouvoir angolais. Il s'appuie, pour cela, sur les immenses ressources pétrolières, dont l'exploitation en offshore ne souffre que très peu de la guerre. Dans les années 1980, le M.P.L.A.-P.T. et l'élite dirigeante de Luanda se transforment en une nomenklatura profitant de l'argent du pétrole et du vaste réseau clientéliste [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Médias de l’article

Angola : carte physique

Angola : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Angola : drapeau

Angola : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Angola : milieux et ressources naturelles

Angola : milieux et ressources naturelles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jonas Savimbi, 1976

Jonas Savimbi, 1976
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • : docteur en science politique, Institut d'études politiques de Paris, chercheur, Fondation suisse pour la paix, Berne

Classification

Autres références

«  ANGOLA  » est également traité dans :

ANGOLA, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des périphéries plus ou moins dynamiques »  : […] Le « premier cercle » de l'Afrique du Sud est hétérogène économiquement et socialement. Le Botswana passe pour un modèle de réussite économique et a assuré avec succès sa transition démocratique. La rente diamantifère a été mise à profit, sous la forme de larges investissements dans les secteurs de l'éducation et de la santé et d’une réelle politique de redistribution. La Namibie, bien que dépend […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique australe »  : […] Après la chute de l'empire portugais en Afrique, il ne subsistait de la domination coloniale européenne que des vestiges : la Rhodésie du Sud, le Sud-Ouest africain, dont les jours étaient comptés, même si le processus pouvait être long. La Rhodésie du Sud offre la particularité d'avoir été le seul exemple, au cours des décolonisations, de résistance coloniale organisée par les colons eux-mêmes. L […] Lire la suite

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Littératures africaines d'expression portugaise »  : […] Bien que nées dans la seconde moitié du xix e  siècle, les littératures des anciennes colonies portugaises d'Afrique ne s'affirment qu'à partir de 1936 avec, dans les îles du Cap-Vert, la création de la revue Claridade – où sont publiés notamment quelques chapitres du roman Chiquinho , de Baltasar Lopes, qui révèle un archipel victime de la sécheresse, délaissé par la métropole, mais possédant u […] Lire la suite

NETO AGOSTINHO (1922-1979)

  • Écrit par 
  • Alfredo MARGARIDO
  •  • 1 327 mots

Premier président de l'Angola indépendant, Agostinho Neto est né dans le petit village de Chachicane, à environ 60 kilomètres de Luanda. Son père, pasteur méthodiste, appartenait déjà au groupe restreint des « assimilés ». À une époque où les élèves africains étaient très peu nombreux, Agostinho Neto a pu passer son baccalauréat au lycée de Luanda. Il travaille pendant quelques années comme infirm […] Lire la suite

NAMIBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Reginald H. GREEN
  • , Universalis
  •  • 7 131 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Dix années de confrontation et de stagnation (1978-1988) »  : […] En septembre 1978, le Conseil de sécurité adoptait par 12 voix contre zéro et 2 abstentions (Tchécoslovaquie et U.R.S.S.) sa désormais célèbre résolution 435 qui devait normalement ouvrir le processus de l'indépendance de la Namibie. Cette résolution donnait en effet la base juridique indispensable au plan présenté par le secrétaire général de l'O.N.U. Jamais depuis 1967, date de la révocation du […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ère de la guerre fraîche (1973-1980) »  : […] La guerre du Kippour d'octobre 1973 révèle, quelques mois après la signature de l'accord de Washington sur la prévention des conflits et le contrôle commun des crises, toute la fragilité des nouvelles relations américano-soviétiques. Le conflit est, certes, l'occasion d'une concertation des deux puissances pour limiter ou stopper les hostilités, mais il crée un choc dans l'administration américai […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Des séquelles du passé à l'explosion démographique »  : […] La longue éclipse de l'Afrique dans l'histoire mondiale est évidemment à mettre en relation avec la traite des esclaves qui a entravé la croissance du continent tout en entraînant une large dissémination des populations noires dans le Nouveau Monde. La question de l'esclavage et de la traite fait toujours l'objet de controverses, malgré les avancées de la recherche historique ; elle est devenue […] Lire la suite

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 273 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation portugaise en Afrique »  : […] Les Portugais avaient développé très tôt en Afrique le mythe selon lequel leurs colonies étaient soit des provinces d'outre-mer (ainsi les dix îles du Cap-Vert ou la Guinée-Bissau), soit des nations portugaises constituées par les colons et une minorité d'Africains « assimilés ». Mais la réalité, en Angola et au Mozambique, était celle d'un colonialisme économique sous-développé et d'une dominati […] Lire la suite

DOS SANTOS JOSÉ EDUARDO (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 726 mots

Homme politique angolais, président de 1979 à 2017. Né le 28 août 1942 à Luanda, José Eduardo Dos Santos rejoint, en 1961, depuis Brazzaville (Congo) où il s'est exilé, le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) qui lutte pour l'indépendance de cette colonie portugaise. Deux ans plus tard, il est choisi par le MPLA pour faire des études à Moscou, où il reçoit une formation d'ingénieu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Angola. Victoire du MPLA aux élections législatives et succession de José Eduardo dos Santos à la présidence. 23 août 2017

Le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), au pouvoir, remporte les élections législatives, quoi qu’en recul, avec 61,1 p. 100 des suffrages et 150 sièges sur 220. En progrès, l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA) obtient 26,7 p. 100 des voix et 51 élus […] Lire la suite

France – Bénin – Angola – Cameroun. Visite du président François Hollande en Afrique. 1er-3 juillet 2015

alternances démocratiques en vingt-cinq ans, des échéances toujours respectées, des élections régulières ». En outre, le président Boni Yayi a renoncé à modifier la Constitution en vue de briguer un troisième mandat. Le 2, François Hollande se rend en Angola où il rencontre le président José Eduardo […] Lire la suite

Angola. Victoire du M.P.L.A. aux élections législatives. 31 août 2012

Le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (M.P.LA.) du président José Eduardo Dos Santos remporte les élections législatives, avec 71,8 p. 100 des suffrages et 175 sièges sur 220. L'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (U.N.I.T.A.) d'Isaias Samakuva obtient 18,7 p […] Lire la suite

France. Relaxe de Charles Pasqua dans l'affaire de l'« Angolagate ». 29 avril 2011

La cour d'appel de Paris ordonne la relaxe de Charles Pasqua dans l'affaire dite de l'« Angolagate » relative à la fourniture illégale d'armes à l'Angola alors en guerre civile, dans les années 1990. L'ancien ministre de l'Intérieur est blanchi de l'accusation de trafic d'influence qui lui avait […] Lire la suite

Vatican – Afrique. Première tournée de Benoît XVI en Afrique. 17-23 mars 2009

avoir été violée ainsi que de l'équipe médicale qui a pratiqué l'intervention. Du 20 au 23, Benoît XVI est en Angola, seconde et dernière étape de sa tournée, où il plaide pour les plus démunis et rappelle aux dirigeants africains la nécessaire instauration de la démocratie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe GERVAIS-LAMBONY, Didier PÉCLARD, « ANGOLA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/angola/