REAGAN RONALD (1911-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ronald Reagan, ancien acteur de Hollywood entré tardivement en politique, devient en 1981 le quarantième président des États-Unis. Sa large victoire électorale, qui a surpris les Américains et le monde entier, est l'aboutissement de la montée du courant conservateur amorcée à la fin des années 1960. En politique intérieure, Reagan s'attaque au rôle trop important de l'État fédéral, notamment en matière économique, suivant en cela la voie de Margaret Thatcher au Royaume-Uni. Sur le plan extérieur, guidé par son anticommunisme, il est déterminé à rétablir l'image des États-Unis dans le monde et à s'opposer aux empiétements de l'adversaire soviétique, avec lequel il signe, en 1987, un traité sur la réduction des armements nucléaires. Ses talents d'orateur, doublés d'une bonne maîtrise des médias, ont fait de lui un président très populaire dans son pays.

De Hollywood à la Maison-Blanche

Ronald Wilson Reagan est né le 6 février 1911 à Tampico (Illinois), dans une famille modeste. Il connaît d'abord le succès comme reporter sportif et présentateur de radio dans l'Iowa (1933-1937). À l'été de 1937, il part pour Hollywood, où il tourne dans cinquante-trois films – pour la plupart de série B. Il épouse en janvier 1940 l'actrice Jane Wyman dont il divorcera en juillet 1949. Il figure parmi les acteurs les mieux payés lorsque, en 1942, la guerre le contraint à interrompre sa carrière.

Après le conflit, celle-ci commence à décliner. Mais il en débute une autre qui va le fasciner. Président de la Screen Actors Guild de 1947 à 1954, il joue un rôle crucial dans les purges anticommunistes qui secouent Hollywood, tout en conservant une image de démocrate progressiste. Cependant, son second mariage en mars 1952 avec l'actrice Nancy Davis (née Anne Frances Robbins), son admiration pour le dynamisme des grandes entreprises (de 1954 à 1962, il présente chaque dimanche les téléfilms financés par la General Electric) et sa vigoureuse opposition à la progressivité de l'impôt sur le revenu le poussent vers le conservatisme et le parti républicain, auquel il adhère officiellement en 1962.

En [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Ronald Reagan

Ronald Reagan
Crédits : Time Life Pictures/ Getty

photographie

Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, 1985

Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, 1985
Crédits : White House/ Archive Photos/ Getty Images

photographie


Écrit par :

Classification

Autres références

«  REAGAN RONALD (1911-2004)  » est également traité dans :

THATCHERISME ET REAGANOMICS

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

À la suite de la deuxième crise pétrolière, en 1979, la priorité est donné à la lutte contre l'inflation. Mais, au-delà, c'est toute une politique héritée de l'après-guerre et considérée comme défavorable au profit et à l'investissement qui est condamnée par Margare […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Confrontation et crises imbriquées (1980-1983) »  : […] Tout comme à l'époque de la guerre froide (1947-1953), puis lors de la deuxième crise de Berlin (1958-1961), l'affrontement Est-Ouest se recentre sur l'Europe entre 1979 et 1983. Après les grandes manœuvres périphériques des années 1970, la confrontation se déroule à nouveau sur son terrain initial. Si les deux crises de Berlin ont été voulues, mises en scène par Moscou, les intentions soviétiques […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « Du Watergate à l'Irangate »  : […] Enfin, le scandale du Watergate va sérieusement ébranler la « présidence impériale » aux yeux des Américains. Le 18 juin 1972, en pleine campagne électorale, les bureaux du Parti démocrate à Washington sont cambriolés. Les responsabilités républicaines sont rapidement établies mais, en haut lieu, on préfère nier. La tactique est d'abord payante : le président Nixon est triomphalement réélu contre […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

  • Écrit par 
  • Serge HURTIG
  • , Universalis
  •  • 10 415 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les conséquences du fédéralisme »  : […] À la séparation fonctionnelle des pouvoirs au niveau de l'Union s'ajoute, dans la Constitution des États-Unis, une séparation territoriale : les États n'ont pas cessé d'être jaloux de leurs droits et ont cherché à concilier le maintien de leurs prérogatives constitutionnelles et l'aide croissante qu'ils réclament et reçoivent de l'administration fédérale. Tout comme pour les relations entre les po […] Lire la suite

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 640 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La fin du « Royaume arabe uni » »  : […] Le 11 août, le roi Hussein fête ses trente ans de présence sur le trône. Ce trentième anniversaire est toutefois assombri par les développements de l'invasion israélienne au Liban et la poursuite de la guerre entre l'Irak et l'Iran. À Amman, on déplore l'absence de consensus arabe qui rend la Jordanie plus vulnérable aux pressions extérieures, au moment où Israël brandit, de nouveau, l'épouvantail […] Lire la suite

STATIONS ORBITALES

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 8 616 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La relève de Mir : de Freedom à la Station spatiale internationale »  : […] Depuis longtemps, la relève de Mir était envisagée. Non pas du côté soviétique, mais du côté américain. En effet, alors que l'U.R.S.S. s'apprêtait à mettre Mir sur orbite, le président des États-Unis Ronald Reagan avait demandé en avril 1983 à la N.A.S.A. d'établir un projet de station. Le 25 janvier 1984, c'est-à-dire dix ans après la fin de l'exploitation de Skylab, la seule station américaine j […] Lire la suite

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 041 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La montée du pacifisme »  : […] Bientôt, une vague pacifiste allait mobiliser des millions d'Européens dans des manifestations hostiles au déploiement des euromissiles américains et provoquer l'éloignement du Labour britannique et du S.P.D. allemand du consensus prévalant depuis la fin des années 1950 sur la défense de l'Occident. Elle s'inscrit dans le contexte d'une nouvelle et grave crise de l'Alliance, dont l'année 1982 a p […] Lire la suite

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « La réunification »  : […] L'invasion, en décembre 1979, de l'Afghanistan – révolté contre ses maîtres communistes –, par les troupes soviétiques, intervenant ainsi pour la première fois depuis 1945 hors de la zone d'influence tacitement reconnue à Moscou, devait porter l'inquiétude du monde occidental à son comble. Cette inquiétude, jointe au sentiment d'humiliation ressenti, après tant d'échecs, par le peuple américain, a […] Lire la suite

SOLOW ROBERT MERTON (1924- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 975 mots

Né à Brooklyn, formé à Harvard, assistant au Massachusetts Institute of Technology, puis professeur à partir de 1957, Robert Merton Solow a obtenu le prix Nobel d'économie en 1987. Sa Théorie de la croissance , publiée en 1970, fait référence, de même que son ouvrage sur Les Origines du chômage aux États-Unis (1964), qui a contribué à des analyses économiques internationales. On attribue général […] Lire la suite

BUCHANAN JAMES (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 071 mots

James Mc Gill Buchanan est né le 2 octobre 1919 à Murfreesboro dans le Tennessee. Après des études universitaires, il poursuit sa formation de chercheur à l'université de Chicago où il obtient un doctorat en 1948. De 1957 à 1967, professeur à l'université de Charlottesville en Virginie, il dirige le Centre Thomas Jefferson d'études d'économie politique et de philosophie sociale qu'il avait fondé […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis. Présentation au Congrès du programme budgétaire de George W. Bush. 27 février 2001

33 p. 100, et la plus basse de 15 à 10 p. 100. Selon George W. Bush, ces mesures doivent contribuer à la relance de l'économie. Aucune mesure n'est prévue en faveur des entreprises: en 1981, sous la présidence de Ronald Reagan, la baisse de la pression fiscale pesant sur les entreprises avait abouti au creusement du déficit. L'opposition démocrate dénonce ce plan qui doit, selon elle, coûter plus cher que prévu et profiter principalement aux plus riches. […] Lire la suite

États-Unis. Abandon du programme de « guerre des étoiles ». 13 mai 1993

Le 13, le secrétaire à la Défense Les Aspin annonce l'abandon du programme d'Initiative de défense stratégique (I.D.S.) ou « guerre des étoiles » lancé par le président Ronald Reagan en mars 1983. La raison invoquée est la disparition de toute menace d'attaque surprise en provenance […] Lire la suite

États-Unis. Investiture du président George Bush par la convention républicaine. 13-20 août 1992

l'unité qui régnait dans le parti sous la présidence de Ronald Reagan. La plupart des orateurs dénigrent le candidat démocrate plus qu'ils n'exposent le programme républicain. Le 20, dans son discours d'acceptation, George Bush, investi la veille avec Dan Quayle comme colistier, affirme que son second […] Lire la suite

États-Unis. Entrée en fonctions du président George Bush. 20 janvier 1989

sans que celui-ci ne cesse d'apparaître comme l'héritier de Ronald Reagan. Ce dernier quitte la Maison-Blanche entouré d'une popularité jamais atteinte par ses prédécesseurs. Dans un discours inaugural à la fois consensuel et volontariste, George Bush souhaite « donner à la nation un visage plus aimable et au monde un aspect plus doux ». […] Lire la suite

États-Unis – Libye. Menace d'intervention américaine contre une usine chimique libyenne. 21-30 décembre 1988

Le 21, le président Ronald Reagan évoque l'éventualité d'une intervention militaire américaine contre une usine de produits chimiques libyenne. Celle-ci, située à Rabta, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tripoli, constitue selon les États-Unis le plus gros centre de production de gaz […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre MELANDRI, « REAGAN RONALD - (1911-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-reagan/