Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AMÉRIQUE (Structure et milieu) Géologie

L'Amérique du Sud

En Amérique du Sud, on oppose classiquement une Amérique cratonique orientale, stable, et une Amérique andine occidentale, tectoniquement active.

Cette situation est née de l'évolution secondaire et tertiaire pendant le cycle andin qui débuta voilà 200 millions d'années en relation avec la subduction du Pacifique sous l'Amérique du Sud.

Antérieurement, la répartition des zones stables et des ceintures de déformation était très différente. En témoignent les restes d'orogènes anciens, paléozoïques et précambriens, dont on retrouve les traces à travers les grandes unités morphostructurales qui constituent aujourd'hui le continent sud-américain.

L'Amérique du Sud cratonique est constituée de noyaux de socles anciens – les boucliers guyanais et brésilien ainsi que quelques affleurements qu'on rassemble parfois en un bouclier patagon –, ossature profonde du sous-continent lui-même. Les bassins de Parnaíba et du Paraná séparent un bouclier brésilien central d'un bouclier brésilien oriental (ou côtier). La dépression transcontinentale de l'Amazone, qui sépare le bouclier brésilien du bouclier guyanais, se trouve dans le prolongement de la faille transformante de la Romanche. Les divers bassins qui viennent d'être évoqués se sont individualisés au Primaire, entre 600 et 400 millions d'années.

Au sud du Río de La Plata et de la sierra de Tandil, les sierras Pampeanas, la sierra de la Ventana et le massif patagon portent les marques de l'orogenèse hercynienne qui prend en écharpe la partie méridionale de l'Amérique du Sud.

Les plaines centrales qui s'étendent largement en avant des Andes, des llanos colombo-vénézuéliens aux pampas argentines, enveloppent les massifs anciens de l'Amérique cratonique.

À l'ouest, la cordillère des Andes (8 000 km du nord au sud) borde le continent sur toute sa longueur. Cette puissante chaîne de montagnes qui culmine à l'Aconcagua (6 959 m) présente trois segments : on oppose en effet classiquement les Andes centrales, sans ophiolites, comprises entre les transversales de Huancabamba (40 S.) et de Bariloche (410 S.), aux Andes distales, à ophiolites, comprenant les Andes septentrionales d'Équateur et de Colombie, et les Andes australes, patagonnes et de Magellan.

La branche sud de l'orogène caraïbe se trouve dans le prolongement de la ceinture de déformation andine, qui enveloppe de la sorte le nord du continent, tandis que vers le sud, le long de la frontière avec la plaque Scotia, le système patagon représente l'équivalent austral de la situation caraïbe.

La fosse du Pérou-Chili (ou fosse d'Atacama), une des plus longues du monde, suit l'édifice andin sur presque toute sa longueur, de Bahía Solano, en Colombie, jusqu'à la péninsule de Taitao, au Chili. Cette fosse, profonde de plus de 8 000 mètres au large du Chili, est l'expression morphologique de la subduction du Pacifique (plaque de Nazca) sous le continent sud-américain. Cette situation particulière a permis de proposer les Andes comme l'exemple type d'une chaîne de subduction. De fait, une partie importante des reliefs andins correspond aux édifices volcaniques qui marquent puissamment la morphologie de cette chaîne de montagnes. Par ailleurs, l'activité sismique qui caractérise cette région confirme le caractère actif de la déformation qui préside à l'édification de l'orogène depuis 100 millions d'années.

À la marge active pacifique du continent sud-américain s'oppose la marge passive atlantique, dont l'individualisation remontre au milieu du Crétacé (100 Ma). Par son extension, le plateau continental des îles Malouines (ou Falkland) est l'une des structures majeures de cette marge.

Le Précambrien des boucliers

L'Archéen

Amérique du Sud au Précambrien - crédits : Encyclopædia Universalis France

Amérique du Sud au Précambrien

Les plus anciennes formations[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut
  • : recteur à l'Académie de Nice
  • : docteur d'État, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur à l'université des sciences et techniques de Lille, docteur ès sciences
  • : chargé de recherche au C.N.R.S., agrégé de l'Université, docteur ès sciences
  • : professeur à l'université de Nice-Sophia Antipolis, directeur de l'Institut de géodynamique
  • : agrégé de sciences naturelles (option sciences de la Terre), docteur d'État, professeur à l'université de Savoie
  • : maître de conférences, département de géotectonique, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification

Pour citer cet article

Jean AUBOUIN, René BLANCHET, Jacques BOURGOIS, Jean-Louis MANSY, Bernard MERCIER DE LÉPINAY, Jean-François STEPHAN, Marc TARDY et Jean-Claude VICENTE. AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Paléogéographie de l'Amérique du Nord - crédits : Encyclopædia Universalis France

Paléogéographie de l'Amérique du Nord

Amérique du Sud-Afrique au Précambrien - crédits : Encyclopædia Universalis France

Amérique du Sud-Afrique au Précambrien

Amérique : épicentres sismiques et âge de la croûte océanique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Amérique : épicentres sismiques et âge de la croûte océanique

Autres références

  • AMAZONE, fleuve

    • Écrit par Pierre CARRIÈRE
    • 2 326 mots
    • 2 médias

    Un peu plus long que le Nil, avec les 7 025 km de son cours, l'Amazone se place au premier rang, parmi les fleuves du monde, pour l'étendue de la superficie drainée : environ 6 millions de kilomètres carrés qui se répartissent sur six États d'Amérique latine. Sa supério rité est encore plus...

  • AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

    • Écrit par Roger BASTIDE
    • 3 175 mots
    • 1 média

    Les Africains conduits en esclavage en Amérique ont amené avec eux leurs croyances et leurs rites. Certes, en beaucoup de pays, au contact de civilisations différentes et de sociétés répressives, ces croyances et ces rites, après un moment de résistance (par exemple, en Argentine jusque vers...

  • ARAUCANS

    • Écrit par Simone DREYFUS-GAMELON
    • 1 056 mots

    Araucan est un mot forgé au xvie siècle par Ercilla, poète espagnol, à partir d'un nom de lieu indigène. Depuis lors, son usage s'est imposé en ethnologie pour désigner un ensemble de populations qui, parlant la même langue et culturellement apparentées, occupaient, à l'arrivée des conquistadores,...

  • ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

    • Écrit par Jacques GODECHOT, Clément THIBAUD
    • 13 670 mots
    • 12 médias
    Leif Eriksson n'aurait pas été le seul à aborder « l'Amérique ». Les sagas(récits) scandinaves racontent que son frère Thorwald aurait également abordé au Vinland en 1003. Il y aurait lutté contre les indigènes et aurait péri au cours d'un combat. En 1006, Thorstein, un autre frère de Leif,...
  • Afficher les 29 références

Voir aussi