LLANOS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On appelle llanos la savane couvrant l'ensemble des plaines, en forme de croissant, qui s'étendent de l'Orénoque au pied des Andes vénézuéliennes et colombiennes au nord du 4e degré de latitude nord. Cette savane, ponctuée d'arbustes (chaparro : Curatella americana), est périodiquement incendiée. Des forêts galeries accompagnent les fleuves qui, sur les glacis préandins, forment des chenaux anastomosés avant de divaguer en méandres dans la plaine alluviale. Le climat des llanos est chaud (tous les mois ont une température moyenne supérieure à 20 0C), marqué par l'alternance d'une saison sèche et d'une saison humide. Pendant cette dernière, l'invierno (hivernage), les fleuves débordent et inondent partiellement les llanos.

Les llanos, autrefois parcourus par des Indiens qui vivaient de chasse et de cueillette, sont actuellement des plaines d'élevage bovin extensif, pratiqué dans des exploitations de plusieurs milliers ou dizaines de milliers d'hectares. La terre des llanos, surtout lorsque la maîtrise de l'eau est correctement assurée par irrigation et drainage, est favorable aux cultures tropicales.

Enfin, surtout au Venezuela, les séries sédimentaires entassées dans ces bassins compris entre les Andes et le bouclier guyanais recèlent d'importants gisements de gaz et de pétrole.

—  Olivier DOLLFUS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LLANOS  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Formations herbeuses »  : […] Ces formations de « rase campagne » correspondent à divers types de végétation assujettis aux diverses distributions pluviométriques : parc, savane, brousse, fourré prairie, steppe. L'action des feux provoqués par l'homme a, ici encore, une grande importance dans l'installation des espèces végétales actuelles ; elle est plus problématique en ce qui concerne le passé. Jadis, la prairie couvrait la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_38190

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 648 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un pays compartimenté, des milieux hétérogènes »  : […] Les Andes structurent le pays de l'intérieur. Elles le traversent depuis le sud, presque de part en part, relayées au nord par le massif pyramidal de la Sierra Nevada de Santa Marta qui, isolé sur la bordure Caraïbe, domine la Colombie de ses pics jumeaux Cristóbal Colón et Simón Bolívar (5 775 mètres). La présence de la montagne à l'ouest marque ainsi la principale dissymétrie de l'espace colomb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colombie/#i_38190

GUYANES BOUCLIER DES

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉZY
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une île au relief inversé »  : […] La Guyane est un môle de roches cristallines chargé en son cœur d'or, de fer et de diamants. Selon le géographe Élisée Reclus, « du point de vue géologique, cette Guyane est aussi une île, un massif distinct de granit et autres roches éruptives, émergé depuis l'époque du Trias ». Elle rassemble des roches précambriennes formées il y a environ 3 400 millions d'années. La division du Gondwana les sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouclier-des-guyanes/#i_38190

ORÉNOQUE

  • Écrit par 
  • Dieter BRUNNSCHWEILER, 
  • William M. DENEVAN, 
  • Mercedes Fermín GÒMEZ
  •  • 3 382 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les llanos de l'Orénoque »  : […] Les llanos couvrent presque tout le bassin occidental du bas Orénoque, soit près de 570 000 kilomètres carrés. Ils ne dépassent pas, en général, 300 mètres d'altitude. Les hautes plaines ( llanos altos ), près des Andes, forment de vastes plates-formes entre des ríos, s'élevant de 30 à 60 mètres au-dessus des vallées. En s'éloignant des montagnes, elles se fragmentent de plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orenoque/#i_38190

RIVERA JOSÉ EUSTASIO (1888-1928)

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 492 mots

Né en 1888 à Neiva (Colombie), José Eustasio Rivera fait des études de droit et publie un recueil de sonnets en 1921 sous le titre Tierra de promisión . Influencés par Darío, ces sonnets chantent la nature colombienne et ses emblèmes : le « tigre », le cheval sauvage, le condor. Rivera découvre les llanos (grandes plaines à bétail) de Casanare et, à par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-eustasio-rivera/#i_38190

VENEZUELA

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Véronique HÉBRARD
  • , Universalis
  •  • 14 164 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Llanos, Amazonie, Guyanes : des périphéries en cours d'intégration »  : […] Du piedmont andin aux bouches de l'Orénoque , les vastes plaines des llanos, bassins sédimentaires issus de l'orogenèse andine, sont peu peuplées. Domaines de l'élevage extensif et des grandes propriétés foncières, mais aussi zones de colonisation agraire (périmètres irrigués de riz et de coton vers Barinas, par exemple), elles font office de transition entre le Venezuela « utile » du nord, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venezuela/#i_38190

Pour citer l’article

Olivier DOLLFUS, « LLANOS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/llanos/