AMÉRIQUE (Structure et milieu)Biogéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aspects historiques

Le royaume néotropical ou Néotropis

L'isolement de l'Amérique du Sud, véritable île séparée des continents eurasiatique et nord-américain pendant des millénaires, a déterminé l'apparition de formes biologiques extrêmement originales, tout comme en Australie. On y trouve d'ailleurs aussi des Marsupiaux : 14 genres (contre 64 en Australie) dont l'opossum, qui pénètre en Amérique du Nord. Ces marsupiaux de la Néotropis sont petits et discrets, bien que, avant la formation du pont continental du Pliocène moyen, ils aient été nombreux et de taille considérable. Certains d'entre eux, carnivores, rappelaient par leur allure l'hyène ou le loup. Thylacosmilus avait d'énormes canines en lame de sabre. Ils se sont sans doute éteints par suite de la compétition établie avec les mammifères d'origine nordique qui s'infiltrèrent dès le Pliocène supérieur.

Opossum

Opossum

Photographie

L'opossum commun (Didelphis marsupialis), encore appelé sarrigue australe, est un petit marsupial d'Amérique à la queue préhensile. Il a la particularité de pouvoir faire le mort (allongé sur le côté, gueule ouverte et yeux mi-clos), lorsqu'il est menacé par un prédateur. 

Crédits : Ondrej Prosicky/ Allphoto - LBRF/ Age Fotostock

Afficher

Les particularités du royaume néotropical apparaissent bien en analysant la distribution des petits animaux. Parmi les moustiques, par exemple, 23 groupes (sous-genres) sont spéciaux à l'Amérique du Sud et aux terres avoisinantes. Par comparaison, on n'en compte que 11 groupes en Australie et 4 en Éthiopie.

Deux familles de plantes supérieures sont strictement d'origine néotropicale (malgré leur extension ultérieure plus au nord) : ce sont les Broméliacées (2 000 espèces dont une seule d'Afrique occidentale, Pitcairnia feliciana, et les Catacées (presque aussi riches en espèces), qui ont gagné l'Amérique du Nord et ont été naturalisées dans le monde entier sous climat chaud.

L'Amérique du Sud est bien nommée le « continent des oiseaux », car on y compte les deux cinquièmes de l'avifaune mondiale : 3 500 espèces sur 8 600 actuellement décrites. Sur les 155 familles d'oiseaux, 89 ne sont connues qu'en Néotropis ou ont des représentants occasionnels dans le royaume néarctique. Parmi eux sont les oiseaux-mouches (sur 319 espèces connues, 18 ont été trouvées j [...]

Colibri

Colibri

Photographie

Avec son long bec droit ou incurvé, sa langue extensible et son aptitude à voler sur place et à reculons, le colibri, encore appelé oiseau-mouche, est spécialisé dans la récolte de grandes quantités de nectar indispensables à son métabolisme. La nuit, pour économiser son énergie, il... 

Crédits : Nigel/ flickr ; CC-BY

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Végétation

Végétation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Lièvre arctique

Lièvre arctique
Crédits : Wayne R Bilenduke/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Caribou

Caribou
Crédits : Kim Heacox/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Alligators

Alligators
Crédits : David Muench/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 13 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur à l'université du Michigan, Ann Arbor, États-Unis

Classification


Autres références

«  AMÉRIQUE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 173 mots
  •  • 21 médias

L'Amérique – ou, pour être plus précis, les Amériques – est constituée de trois ensembles présentant des différences marquées, tant dans leurs structures, héritées du passé géologique, que dans leurs géodynamiques actuelles : l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud sont clairement individualisées comme continents ; l'Amérique centrale et le domaine caraïbe, beaucoup plus complexes, font la liaison […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 051 mots
  •  • 8 médias

L'ensemble du continent américain représente 41 900 000 kilomètres carrés, soit 28,2 p. 100 des terres émergées. Il est à peu près équivalent à la masse des terres asiatiques (42 300 000 km2), quatre fois plus vaste que l'Europe jusqu'à l'Oural ; l'Afrique, enfin, ne représente que les trois quarts de sa superficie totale.La disposition territoriale permet de distinguer deux […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Étymologiquement le mot « Amérique » vient d'Amerigo, prénom de Vespucci. Il a été inventé par Martin Waldseemüller qui, dans sa Cosmographie (1507), proposa d'appeler Amérique la « quatrième partie du monde », prétendument découverte par le Florentin.La « découverte de l'Amérique » a été une œuvre collective. Qui peut savoir quel pêcheur anonyme est parvenu le premier sur les […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique portugaise

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 4 224 mots
  •  • 6 médias

Les Portugais ont découvert le Brésil parce que celui-ci était sur la route des Indes orientales.Au début, le bois brésil offrait beaucoup moins d'intérêt que les épices orientales.Mais, lorsque l'empire d'Orient s'effondra, le sucre brésilien devint la grande richesse du commerce portugais.Le « cycle » du sucre aboutit à la création d'une société patriarcale […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

C'est une expression relativement récente que celle d'« Amérique espagnole » pour désigner les domaines de la couronne de Castille dans le Nouveau Monde. Les Espagnols eux-mêmes n'ont longtemps parlé, officiellement, que des « Indes, îles et terres fermes de la mer Océane » (Indias, isl […] Lire la suite

AMAZONE, fleuve

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 2 327 mots
  •  • 1 média

Un peu plus long que le Nil, avec les 7 025 km de son cours, l'Amazone se place au premier rang, parmi les fleuves du monde, pour l'étendue de la superficie drainée : environ 6 millions de kilomètres carrés qui se répartissent sur six États d'Amérique latine. Sa supério rité est encore plus manifeste en ce qui concerne l'abondance de l'alimentation : le débit moyen à l'embouchure représente cinq f […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 190 mots

Les Africains conduits en esclavage en Amérique ont amené avec eux leurs croyances et leurs rites. Certes, en beaucoup de pays, au contact de civilisations différentes et de sociétés répressives, ces croyances et ces rites, après un moment de résistance (par exemple, en Argentine jusque vers le milieu du xix e  siècle), ont fini par disparaître. Mais, là où les Noirs ont été particulièrement nomb […] Lire la suite

ARAUCANS

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON
  •  • 1 060 mots

Araucan est un mot forgé au xvi e siècle par Ercilla, poète espagnol, à partir d'un nom de lieu indigène. Depuis lors, son usage s'est imposé en ethnologie pour désigner un ensemble de populations qui, parlant la même langue et culturellement apparentées, occupaient, à l'arrivée des conquistadores, le Chili central, du 30 e parallèle au golfe Corcovado, et se sont étendues vers le nord-ouest d […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les Vikings »  : […] À partir du ix e  siècle, les Scandinaves prennent une place grandissante dans la navigation atlantique. Les rois du Vik – le golfe de Göteborg – ou Vikings, se lancent au loin sur des bateaux légers et rapides, les skeids , dont plusieurs exemplaires ont été retrouvés en parfait état dans les tombes de ces marins et ornent aujourd'hui les musées scandinaves. Montés sur ces barques, les Vikings je […] Lire la suite

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 264 mots
  •  • 20 médias

Quand les Espagnols abordèrent pour la première fois le continent américain, ils entendirent parler d'un empire tout-puissant, à la fois craint et haï, et qui tenait tous les peuples sous sa loi. Cet empire avait son centre « derrière les montagnes », dans la lointaine vallée de Mexico. C'est lui que les conquérants allaient combattre et détruire. Ils furent si impressionnés par sa puissance et s […] Lire la suite

CARAÏBES - L'aire des Caraïbes

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 4 982 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  L'espace caraïbe »  : […] Le continent américain est marqué, en son milieu, par de profondes échancrures qui ouvrent sur deux mers annexes de l'océan Atlantique nord : la mer des Caraïbes (ou mer des Antilles) et le golfe du Mexique. Le géographe Élisée Reclus appelait ce double bassin maritime la « Méditerranée américaine » et cette comparaison a souvent été reprise car, par ses dimensions importantes (environ 3,5 milli […] Lire la suite

CÉNOMANIENNE TRANSGRESSION

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 983 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La transgression dans le monde »  : […] En Europe , la transgression débute, dans les bassins sédimentaires, au Crétacé inférieur ; elle forme des chenaux étroits dans la zone nord-pyrénéenne et le bassin de Paris. C'est la Mésogée qui s'avance de l'emplacement actuel des Alpes vers le nord-ouest. Dès l'Albien, la mer a envahi tout le nord de la France et une grande partie de l'Angleterre orientale, rejoignant la mer boréale. Au Créta […] Lire la suite

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La crise du Pliocène moyen »  : […] Une crise, encore mal décrite, s'est produite durant le Pliocène, entre 3,7 et 2,8 Ma. Elle a affecté, entre autres, le plancton calcaire par des extinctions séquentielles. Des disparitions importantes ont également été mises en évidence chez les invertébrés comme les mollusques et les coraux. Cette crise est sans doute en partie d'origine climatique car elle accompagne l'expansion des glaces dan […] Lire la suite

COLOMB CHRISTOPHE (1451 ou 1452-1506)

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 2 194 mots
  •  • 2 médias

Colomb ne nous est pas connu seulement par des documents émanant de tiers, mais aussi par ses propres écrits : quelques lettres et rapports, des annotations autographes sur ses livres personnels, des copies ou extraits de ses journaux de bord, figurant dans l' Historia de las Indias de Bartolomé de Las Casas ou dans l' Historia , attribuée à Fernando Colombo, fils de l'explorateur – tous deux aya […] Lire la suite

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Climats arides froids »  : […] Les climats arides froids s'opposent aux précédents par l'existence d'un hiver marqué. Il a bien fallu fixer un seuil définissant les températures au-dessous desquelles on peut considérer qu'il existe une vraie saison froide. En fait, deux seuils significatifs sont en général retenus : lorsque les températures moyennes du mois le plus froid sont inférieures à 15-18  0 C, le climat n'est plus vraim […] Lire la suite

ESCLAVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE, 
  • Maurice LENGELLÉ, 
  • Claude NICOLET
  •  • 8 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'asiento »  : […] Le mot asiento a été adopté par les historiens français, le plus souvent sous les formes « assiento » ou « assiente », pour désigner le monopole de la traite des esclaves nègres dans les colonies espagnoles d' Amérique. Mais sa signification en droit public espagnol, du xvi e au xviii e  siècle, est beaucoup plus étendue. Un asiento est un contrat entre la Couronne et un particulier ou une compa […] Lire la suite

FUÉGIENS

  • Écrit par 
  • Annette LAMING-EMPERAIRE
  •  • 1 201 mots
  •  • 1 média

Étymologiquement, les Fuégiens sont les habitants de la Terre de Feu, mais, dans cette acception géographique, le terme de Fuégiens s'applique à des groupes humains biologiquement et culturellement hétérogènes. L'extrême sud de l' Amérique australe est en effet divisé longitudinalement par les derniers massifs de la cordillère des Andes, de part et d'autre desquels se développent deux zones de re […] Lire la suite

HISTOIRE ATLANTIQUE

  • Écrit par 
  • Clément THIBAUD
  •  • 3 734 mots
  •  • 2 médias

La « nouvelle » histoire atlantique connaît une vogue ininterrompue depuis les années 1980 aux États-Unis et dans le monde anglophone en général. Elle a imposé une nouvelle manière d'appréhender l'histoire de l'océan, de ses échanges et des sociétés qui en bordent les rivages, depuis la découverte des nouvelles routes maritimes par les Portugais au xv e  siècle jusqu'à l'abolition de l'esclavage a […] Lire la suite

HUMBOLDT ALEXANDER VON

  • Écrit par 
  • Charles MINGUET
  •  • 2 059 mots

Dans le chapitre « Un voyageur passionné »  : […] Naturaliste, voyageur, géographe et géologue, historien et homme politique, Alexander von Humboldt est né à Berlin. Descendant, par son père, de la noblesse prussienne de robe et d'épée et, par sa mère, d'une famille française huguenote, Humboldt a reçu une éducation très soignée. Après avoir suivi les cours des meilleurs précepteurs berlinois, il étudie à l'Université de Francfort-sur-l'Oder, pui […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Marston BATES, « AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/