Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) Anthropologie de l'alimentation

Nature et culture

Comment l'anthropologie de l'alimentation ne se poserait-elle pas l'éternelle question du rapport nature-culture, et donc de l'insertion de l'homme dans son écosystème, à l'heure où le monde semble obsédé par le problème du risque alimentaire et où l'écart ne cesse de grandir entre les lieux de production et les espaces de consommation ? En dépit des précautions annoncées, des analyses sanitaires, des contrôles de conformité, les consommateurs ressentent une crainte qui émane sans doute d'une méconnaissance des lieux de production (l'ex-nature) et d'une méfiance vis-à-vis de circuits de distribution qui leur paraissent étrangers à toute fonction alimentaire primaire.

L'art de rendre comestible

En fait, les craintes alimentaires sont intrinsèques à toute évolution des pratiques de prédation, de production et de consommation. Elles sont à l'origine d'inventions qui appartiennent au patrimoine matériel et immatériel le plus précieux de l'humanité. Quelques exemples suffiront à rappeler cette constante, à commencer par la gestion de l'eau, élément essentiel, et traditionnellement associé à la notion de pureté.

Malgré sa symbolique propre, l'eau a représenté un danger constant pour nombre de sociétés, et le besoin de liquide a nécessité une gestion fine de l'écosystème, que ce soit dans la recherche du bois de chauffe indispensable à l'ébullition salvatrice, ou dans l'utilisation de boissons alternatives. Le lait est l'une de celles-ci, indispensable en Inde et qui constitue l'aliment de base de nombreuses sociétés pastorales. Les autres sont des breuvages alcoolisés car les peuples ne disposant pas d'animaux à traire peuvent recourir à la fermentation pour améliorer le contenu nutritionnel et la capacité de conservation des sèves ou exsudats de végétaux inscrits dans le biotope. Étape technique primordiale, cette faculté à contrôler un processus naturel au profit du groupe occupe une place de choix dans les mythes et légendes utilisés par les dirigeants civils ou religieux pour légitimer leur pouvoir. Ainsi, l'aptitude à fournir une nourriture-boisson saine transcendant les contraintes du temps court rejoint le devoir d'imposition de règles du savoir-boire nécessaires à la survie de la société.

Manioc - crédits : M. Brambilla/ De Agostini/ Getty Images

Manioc

La gestion technique des risques concerne également des ressources de base telles que le manioc ou le maïs. L' ethnographie de la transformation du tubercule (Manihot esculenta) a montré comment les populations amazoniennes l'utilisent de façon préférentielle bien qu'il se présente sous forme hautement toxique dans la nature. Avant d'obtenir la farine qui leur permettra de préparer les galettes constituant la base de la nourriture quotidienne, les femmes doivent gratter la pulpe du manioc, la serrer dans un long appareil réticulé qui sert de presse pour extraire le jus extrêmement dangereux. Loin de jeter celui-ci, elles le récupèrent pour le faire bouillir, se débarrasser des toxines nocives, et disposer ainsi d'un condiment hautement apprécié.

D'une certaine façon, la démarche anthropologique permet également de mieux comprendre les vicissitudes de l'histoire du maïs, en Amérique comme en Europe. De quelle démarche intellectuelle procède le système technique exploitant au mieux l'écosystème à la base de la trilogie fondamentale de l'alimentation mexicaine, maïs, haricot, courge ? L'association des trois graines sur une même surface permet au haricot de se développer en s'enroulant autour de la tige de la céréale qui fournit de l'ombre aux deux autres végétaux tandis que les larges feuilles de la courge maintiennent au sol le peu d'humidité parfois disponible. Sur le plan nutritionnel, les trois denrées sont également complémentaires pour peu qu'on les associe avec le [...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en anthropologie (E.H.E.S.S.), chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer cet article

Dominique FOURNIER. ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Médias

Riz (épis) - crédits : A. Vergani/ De Agostini/ Getty Images

Riz (épis)

Récolte de taro à Hawaii - crédits : G. Sioen/ De Agostini/ Getty Images

Récolte de taro à Hawaii

Manioc - crédits : M. Brambilla/ De Agostini/ Getty Images

Manioc

Autres références

  • CONTRÔLE CENTRAL DE L'APPÉTIT

    • Écrit par
    • 5 946 mots
    • 6 médias

    Tous les organismes ont besoin d’un apport en calories qui s’équilibre avec leurs besoins énergétiques pour assurer leur survie. Ainsi des mécanismes sophistiqués et redondants se sont-ils mis en place au cours de l’évolution afin d’optimiser la capacité d’un organisme à s’adapter à ses besoins...

  • CRISES D'ACCÈS À L'ALIMENTATION

    • Écrit par
    • 5 698 mots
    • 6 médias

    Les crises d’accès à l’alimentation constituent l’une des deux grandes catégories des crises alimentaires. Très répandues dans le monde contemporain, elles sont classées en différentes phases selon leur gravité. Leurs causes immédiates sont soit une insuffisance des disponibilités vivrières, soit une...

  • TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES

    • Écrit par
    • 7 265 mots
    • 2 médias

    Les troubles des conduites alimentaires (TCA) regroupent principalement l’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie boulimique.

    Les conduites anorexiques sont décrites comme des conduites de restriction alimentaire extrême dès l’Antiquité. Elles revêtent un caractère mystique au Moyen...

  • AGRICULTURE URBAINE

    • Écrit par et
    • 6 273 mots
    • 8 médias
    Le modèle alimentaire français, que l’on retrouve avec des nuances plus ou moins sensibles dans la plupart des pays industrialisés, a été globalement marqué par un ensemble d’évolutions comparables depuis les années 1990. Les principales sont liées au développement de certains comportements alimentaires :...
  • CHASSEURS-CUEILLEURS (archéologie)

    • Écrit par
    • 4 727 mots
    • 3 médias

    Que l’on remonte aux premières formes humaines identifiées, il y a près de 7 millions d’années, ou seulement à l’apparition d’Homo sapiens, il y a quelque 300 000 ans, l’humanité a pour l’essentiel vécu de chasse, de pêche et de cueillette. Les premières sociétés agricoles ne...

  • ZOONOSES

    • Écrit par
    • 4 529 mots
    • 4 médias
    ...de décisions et de normes cruciales en matière de santé publique nationale comme internationale. Ce sous-ensemble des zoonoses défini par le lien avec l’alimentation humaine (et animale) évolue sans cesse, comme le montrent l’histoire de la « vache folle » des années 1990 et les poussées de fièvre Ebola....