Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MANIOC

Manioc - crédits : M. Brambilla/ De Agostini/ Getty Images

Manioc

Originaire du Venezuela, le manioc s'est répandu dans tous les pays de climat tropical humide et équatorial. C'est une plante de plaine qui nécessite des sols alluviaux riches ; elle peut prospérer jusqu'à 1 000 mètres d'altitude, mais avec une baisse des rendements. On cultive pour leurs racines deux variétés principales : le manioc amer (Manihot utilissima) et le manioc doux (Manihot opi). Le premier sert à l'alimentation de millions d'hommes, bien qu'il renferme une toxine : la manihotoxine, qui s'élimine par simple rouissage. La plante sert à préparer des bouillies, après râpage ; elle est consommée aussi en galettes séchées, ou cuite à l'étuvée. Au Brésil, la feijoada est un plat populaire typique fait de haricots noirs et de farine de manioc (cassave). La culture est très simple (bouturage, sarclage) et la récolte intervient environ six mois plus tard. Le manioc amer, cultivé en plantations, donne le tapioca. Le Brésil, mais aussi le Nigeria, la République démocratique du Congo, la Thaïlande, le Ghana et l'Indonésie sont les principaux producteurs de manioc dans le monde.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. MANIOC [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 23/05/2023

Média

Manioc - crédits : M. Brambilla/ De Agostini/ Getty Images

Manioc

Autres références

  • ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

    • Écrit par
    • 6 095 mots
    • 3 médias
    La gestion technique des risques concerne également des ressources de base telles que le manioc ou le maïs. L'ethnographie de la transformation du tubercule (Manihot esculenta) a montré comment les populations amazoniennes l'utilisent de façon préférentielle bien qu'il se présente sous forme hautement...
  • AMÉRINDIENS - Amazonie et Guyanes

    • Écrit par et
    • 5 651 mots
    • 2 médias
    La principale plante amazonienne cultivée est le manioc (Manihot utilissima) dont deux espèces sont domestiquées, l'une vénéneuse (manioc amer) et l'autre non (manioc doux). La consommation du manioc amer nécessite un traitement préalable pour en éliminer la toxicité due à la présence d'acide prussique....
  • CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

    • Écrit par , , , , et
    • 10 299 mots
    • 7 médias
    ...reste, de loin, le premier secteur d'activité, employant environ 70 % de la population active et contribuant pour près de 60 % au P.I.B. L'association manioc-banane plantain prédomine en milieu forestier. Dans les savanes, autrefois vouées aux cultures de mil et de sorgho, le manioc occupe une place...
  • EUPHORBIALES ou TRICOQUES

    • Écrit par
    • 2 694 mots
    • 5 médias
    Le genre Manihot comprend 160 espèces d'Amérique tropicale. M. utilissima (manioc) est un arbuste buissonnant, à feuilles palmatilobées, à fleurs périanthées, monoïques, disposées en grappes. L'appareil racinaire, tubérisé, était l'une des nourritures des Indiens. Les Portugais ont introduit la...