HALLER ALBRECHT VON (1708-1777)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physiologiste suisse et écrivain d'expression allemande. Haller commence en 1723 ses études médicales à Tübingen et les termine (1727) à Leyde, auprès de Boerhaave. Il voyage ensuite quelque temps et enseigne l'anatomie à Bâle en 1729. Nommé en 1734 professeur d'anatomie à l'université de Berne, sa ville natale, il part deux ans plus tard pour Göttingen où, durant dix-sept ans, il enseigne la chirurgie, la botanique (il fonde le Jardin des Plantes) et l'anatomie. En 1751, tandis qu'il préside le Collège des chirurgiens de Göttingen, il rédige les règlements de la Société royale de cette ville et en devient le président. Sa santé s'altérant, il regagne Berne en 1753 ; devient membre du Conseil de la ville et capitaine provincial du canton ; il participe activement à l'administration de son pays, réorganise l'université de Lausanne, dirige les salines de Roche. Quelques années plus tard, George II d'Angleterre, qui avait fondé, en 1735, l'Université de Göttingen, lui demande d'y reprendre son enseignement. Mais, touché par l'hommage que lui rend le Sénat de Berne en le mettant en « réquisition perpétuelle », cet esprit encyclopédique, surnommé le « grand Haller », reste à Berne et y termine une vie tout entière consacrée au travail.

Outre ses nombreuses recherches, sur l'embryologie (il défend la théorie préformationniste), l'action des sucs digestifs, la formation des os, la respiration, les glandes salivaires, les vaisseaux du cœur, les malformations congénitales, il publie huit livres d'anatomie et discute, en six volumes, l'œuvre de son maître Boerhaave (Commentarii ad Hermanni Boerhaave praelectiones academicas in suas rei medicae institutiones, 1739-1758). Il tente ensuite d'écrire une histoire systématique de la médecine : Methodus studii medici (1751). Il publie, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HALLER ALBRECHT VON (1708-1777)  » est également traité dans :

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire du folklore comme discipline »  : […] Il est important de tenter de retracer la préhistoire de l'étude du folklore pour en saisir la spécificité. Lorsque cette discipline est née, au début du xix e siècle, l' ethnologie, en effet, existait déjà, même si elle n'en portait pas encore le nom. Elle s'était constituée à partir de la découverte au xvi e siècle du continent américain. Avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_28204

PHYSIOLOGIE ANIMALE (histoire de la notion)

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 4 775 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Définitions de la physiologie »  : […] Le terme de physiologie, dans son sens de « science des fonctions du corps humain en état de santé », semble avoir été utilisé, pour la première fois, par le médecin Jean Fernel (1497-1558), pour désigner, en 1554, dans son livre Universa medicina , la reproduction d'un traité de 1542, De naturali parte medicinae , dont la préface contenait déjà ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiologie-animale-histoire-de-la-notion/#i_28204

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « HALLER ALBRECHT VON - (1708-1777) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-von-haller/