ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le paysage

De très petit format, à tel point qu'on a voulu en déduire, sans raison suffisante, qu'Altdorfer avait reçu une formation de miniaturiste, ses premiers tableaux connus présentent le même caractère. À côté de saints dans des paysages, il peignit une Famille de satyres, scène sans doute imaginée par quelque humaniste, mais dont la signification reste mystérieuse. Plus étonnant est son Saint Georges combattant le dragon, car la surface du tableau est presque entièrement recouverte par les feuillages serrés d'arbres gigantesques qui font oublier le saint, minuscule, réduit au rang de prétexte au profit d'une végétation qui, jusqu'alors, ressortissait au simple décor, ce qu'on appelait un parergon.

L'importance prise par le paysage, par les arbres dans les compositions d'Altdorfer a été au centre des interprétations qu'on a données de son art. Récemment, on a voulu voir dans cette abondance végétale un rappel de la grande forêt germanique. L'hypothèse a pour elle de lier son art au nationalisme culturel de nombreux humanistes allemands, et en particulier à celui de Konrad Celtis qui avait séjourné à Ratisbonne et qui avait chanté cette forêt primitive dans sa Germania illustrata. Bien qu'elle se heurte au fait que la végétation se montre aussi abondante dans les œuvres de certains artistes italiens de l'époque, en particulier Lorenzo Lotto, elle est cependant plus probable que celle d'une fusion entre l'homme et la nature qu'aurait, consciemment ou non, opérée Altdorfer par son style. Cette interprétation, apparue entre les deux guerres et qui persista jusqu'à une époque récente (tant est fort le penchant des historiens de l'art pour les idées reçues), résulte en fait d'une projection du romantisme sur l'art allemand du début du xvie siècle : allemand par nature, l'esprit romantique, qui s'était réveillé vers 1800, ne pouvait qu'avoir inspiré les plus grands peintres que l'Allemagne ait produits, Grünewald, Dürer, Cranach, Altdorfer... Par le côté idyllique de son art, Alt [...]

Paysage avec pont, A. Altdorfer

Photographie : Paysage avec pont, A. Altdorfer

Photographie

Albrecht Altdorfer (1480 env.-env. 1538), Paysage avec pont, huile sur panneau. National Gallery, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

La Naissance du Christ, A. Altdorfer

La Naissance du Christ, A. Altdorfer
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Paysage avec pont, A. Altdorfer

Paysage avec pont, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Crucifixion, A. Altdorfer

La Crucifixion, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Départ de saint Florian, A. Altdorfer

Le Départ de saint Florian, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification

Autres références

«  ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)  » est également traité dans :

ALBRECHT ALTDORFER. MAÎTRE DE LA RENAISSANCE ALLEMANDE (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 180 mots
  •  • 1 média

La présence dans les collections publiques parisiennes de créations graphiques de toute première qualité – dessins, gravures sur bois ou sur cuivre – justifiait très largement la réunion, dans le cadre d’une exposition au musée du Louvre (prévue du 1er octobre 2020 au 4 janvier 2021) d’un ensemb […] Lire la suite

DANUBE ÉCOLE DITE DU

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 053 mots
  •  • 1 média

L'expression d'école du Danube désigne un courant de l'art allemand du début du xvi e  siècle. Elle est apparue vers 1900, lorsque furent constatées d'étroites analogies stylistiques entre les œuvres d'Albrecht Altdorfer et celles d'un certain nombre de peintres de la même époque, en particulier Wolf Huber . Le phénomène a depuis lors fait l'objet d'études approfondies, qui ont eu pour double résu […] Lire la suite

HUBER WOLF (entre 1485 et 1490-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur allemand, Wolf Huber est, avec Albrecht Altdorfer, le plus grand représentant de ce que l'on appelle l'école du Danube. Probablement né à Feldkirch dans le Vorarlberg, il s'établit (au plus tard en 1515) à Passau, au service de l'évêque de la ville, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort et qui le dispense d'entrer dans la corporation des peintres de la ville. On ignore tou […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/