DANUBE ÉCOLE DITE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression d'école du Danube désigne un courant de l'art allemand du début du xvie siècle. Elle est apparue vers 1900, lorsque furent constatées d'étroites analogies stylistiques entre les œuvres d'Albrecht Altdorfer et celles d'un certain nombre de peintres de la même époque, en particulier Wolf Huber. Le phénomène a depuis lors fait l'objet d'études approfondies, qui ont eu pour double résultat de mettre au jour un vaste matériel et d'en fausser radicalement l'interprétation.

Déploration sur le Christ mort, W. Huber

Déploration sur le Christ mort, W. Huber

Photographie

Wolf HUBER, Déploration sur le Christ mort, 1524, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

L'esprit régionaliste qui a longtemps régné en histoire de l'art a fait voir dans l'école du Danube la dernière de ces écoles locales, florissantes au xve siècle, auxquelles l'influence italienne allait substituer l'uniformité d'une production soumise à un idéal unique. Elle aurait donc été à la fois l'ultime manifestation de l'esprit gothique au moment où celui de la Renaissance s'emparait de l'Allemagne, un art populaire et le fruit d'un certain terroir, la vallée du Danube entre Ratisbonne et Vienne, avec ses paysages de collines boisées où les peintres auraient puisé leur inspiration. Altdorfer a vécu dans la première de ces villes, et c'est dans la seconde, ou plus largement en Basse-Autriche, que l'école du Danube aurait pris naissance, avec les œuvres de Rueland Frueauf le Jeune, de Jörg Breu l'Ancien et de Lucas Cranach l'Ancien. Le caractère de l'école résiderait avant tout dans l'importance accordée au paysage, à une certaine forme de paysage, la Stimmungslandschaft, le paysage-état d'âme. On a parfois élargi la notion d'école du Danube de la peinture (à laquelle se rattachent la gravure et le dessin) à la sculpture et à l'architecture des régions danubiennes pendant la phase tardive du gothique, dont les œuvres seraient les manifestations d'une même spiritualité.

Cette interprétation de l'école du Danube n'est pas fausse : elle est aussi dépourvue de consistance que les notions sur lesqu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification


Autres références

«  DANUBE ÉCOLE DITE DU  » est également traité dans :

ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un milieu humaniste »  : […] La ville de Ratisbonne souffrait au xvi e  siècle d'un déclin économique et politique, mais le souvenir de son ancien éclat intellectuel se maintenait dans le milieu des humanistes. Pourtant, le nom d'Altdorfer n'apparaît sous la plume d'aucun d'entre eux, au contraire de ceux de Cranach, de Baldung ou de Matthias d'Aschaffenbourg (Grünewald), san […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/#i_1462

CRANACH L'ANCIEN LUCAS (1472-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 897 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le séjour viennois »  : […] Cranach, né à Kronach (Franconie), était le fils d'un peintre dont nous ignorons l'œuvre aujourd'hui. Sa formation reste obscure et ses œuvres antérieures à 1500 ont disparu. Sa présence à Vienne entre 1500 et 1504 est attestée par les portraits qu'il fit de deux universitaires de cette ville et de leurs épouses ; ces toiles, plus particulièrement Le Docteur Cuspinian (env. 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-cranach-l-ancien/#i_1462

HUBER WOLF (entre 1485 et 1490-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur allemand, Wolf Huber est, avec Albrecht Altdorfer, le plus grand représentant de ce que l'on appelle l'école du Danube. Probablement né à Feldkirch dans le Vorarlberg, il s'établit (au plus tard en 1515) à Passau, au service de l'évêque de la ville, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort et qui le dispense d'entrer dans la corporation des peintres de la ville. On ignore tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolf-huber/#i_1462

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Domaines germanique et scandinave »  : […] Dans les pays germaniques, Dürer, que ses recherches apparentent à la Renaissance, et Holbein, qui ne l'a pas ignorée, échappent à l'emprise maniériste. À cause de ses compositions mythologiques, prétextes à des compositions érotiques froides et raffinées, Cranach l'ancien a été associé au maniérisme, mais le canon de ses nus et leur angularité relèvent de la tradition gothique tardive que l'artis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_1462

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « DANUBE ÉCOLE DITE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-dite-du-danube/