RICHTER LUDWIG (1803-1884)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre, graveur et dessinateur allemand. Né et mort à Dresde où il enseigne à l'Académie des beaux-arts, Ludwig Richter porte à sa perfection l'art de la gravure sur bois. Il profite de l'invention de l'Anglais Thomas Bewick qui, à la fin du xviiie siècle, avait mis au point la technique sur bois de bout qui permet de rendre les finesses du dessin. C'est à Richter, ainsi qu'à Adolph von Menzel à Berlin et à Moritz von Schwind à Munich, que l'on doit la renaissance de ce moyen d'expression tombé en désuétude depuis la propagation de la lithographie ; ses thèmes de prédilection vont de préférence aux lieder, contes, légendes, poèmes qui le vouent à un répertoire enfantin et populaire. Par son style également il se rattache à la tradition vieille-allemande imprégnée par la gravure de Dürer : ses bois de petit format offrent une ligne solide au tracé simple et lisible, une composition rigoureuse au service d'une forme toujours mélodieuse. Soucieux du bon rendu de ses dessins, Richter a travaillé en collaboration fidèle avec le graveur August Gaber, à la maîtrise technique parfaite.

Sa première œuvre importante, les contes populaires de Musaeus (Musaeus Volksmärchen, 1842), impose une variété de types humains servie par la sûreté du trait ainsi qu'une grande qualité dans l'inspiration : les nains en capuchon pointu soufflant sur le feu contrastent avec le chevalier penché sur le corps inanimé de sa belle. Comme le Munichois Franz Pocci, il s'intéresse aux chansons d'étudiants (Alte und neue Studentenlieder, 1844) dont il saisit l'esprit jusqu'à épuisement du contenu (Vanitas, poème de Goethe, est commenté avec un humour plaisant). Son sens du comique, impertinent et parfois cru, est aiguisé par le matériau d'auteurs comme les frères Grimm (le hérisson fumant devant sa chaumière dans La Course du hérisson et du lièvre), comme Ludwig Bechstein dont le Deutsches [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Laura NOESSER, « RICHTER LUDWIG - (1803-1884) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-richter/