ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

La Naissance du Christ, A. Altdorfer

La Naissance du Christ, A. Altdorfer
Crédits : Hulton Getty

photographie

Paysage avec pont, A. Altdorfer

Paysage avec pont, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Crucifixion, A. Altdorfer

La Crucifixion, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Départ de saint Florian, A. Altdorfer

Le Départ de saint Florian, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Des débuts obscurs

En réalité, l'art des deux premiers cités n'offre aucun point commun avec celui d'Altdorfer à ses débuts. Quant aux œuvres de Cranach antérieures à 1505, qui diffèrent de la production ultérieure de ce peintre par leur violence expressive, elles conjuguent une forte influence de Dürer avec un sens nouveau de la couleur, caractères que l'on retrouve dans les premières peintures connues d'Altdorfer, datées de 1507, sans qu'on puisse préciser sa dette envers elles. Dès ses débuts, Altdorfer paraît fortement marqué par les gravures de Dürer, dont il va jusqu'à imiter le monogramme, mais aussi par des gravures sur cuivre et des nielles importés d'Italie, qu'il interprète avec une liberté dans laquelle on a jadis voulu voir une maladresse juvénile qui le fit parfois qualifier d'amateur.

La Naissance du Christ, A. Altdorfer

La Naissance du Christ, A. Altdorfer

Photographie

Albrecht Altdorfer, La Naissance du Christ. Vers 1507. Gravure. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Pendant une dizaine d'années, Altdorfer va produire un grand nombre de dessins, certains à la plume, les plus nombreux en clair-obscur, sur papier teinté – une technique venue d'Italie qui avait gagné l'Allemagne vers la fin du xve siècle. Monogrammés, souvent datés, ces dessins ne sont ni des études ni des esquisses, mais des œuvres achevées, destinées à la vente, ce qui suppose une clientèle d'amateurs raffinés sur laquelle nous ne possédons aucun témoignage – la même, sans doute, qui achetait les dessins de paysage à la plume de Wolf Huber, un artiste établi à Passau dont les liens avec Altdorfer furent étroits. Certains de ces dessins représentent des épisodes de la vie du Christ et des saints, d'autres des scènes profanes, lansquenets, couples d'amoureux dans la nature, dame à cheval partant pour la chasse, etc. Mais une grave erreur iconographique commise dans l'atelier même d'Altdorfer par un collaborateur chargé de copier un Samson et le lion (la transformation de la mâchoire d'âne, attribut du héros, en patte de lion) semble prouver que le sujet n'était la principale préoccupation ni de l'artiste ni de sa clientèle.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification


Autres références

«  ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)  » est également traité dans :

DANUBE ÉCOLE DITE DU

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 053 mots
  •  • 1 média

L'expression d'école du Danube désigne un courant de l'art allemand du début du xvi e  siècle. Elle est apparue vers 1900, lorsque furent constatées d'étroites analogies stylistiques entre les œuvres d'Albrecht Altdorfer et celles d'un certain nombre de peintres de la même époque, en particulier Wolf Huber . Le phénomène a depuis lors fait l'objet d'études approfondies, qui ont eu pour double résu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-dite-du-danube/#i_1435

HUBER WOLF (entre 1485 et 1490-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur allemand, Wolf Huber est, avec Albrecht Altdorfer, le plus grand représentant de ce que l'on appelle l'école du Danube. Probablement né à Feldkirch dans le Vorarlberg, il s'établit (au plus tard en 1515) à Passau, au service de l'évêque de la ville, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort et qui le dispense d'entrer dans la corporation des peintres de la ville. On ignore tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolf-huber/#i_1435

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/